Iouja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Iouja
(ru) Южа
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Sujet fédéral Drapeau de l'oblast d'Ivanovo Oblast d'Ivanovo
Maire Anatoli Tchebounine
Code postal 155630
Code OKATO 24 235 501
Indicatif (+7) 49347
Démographie
Population 13 365 hab. (2014)
Densité 1 028 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 35′ nord, 42° 01′ est
Altitude 100 m
Superficie 1 300 ha = 13 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation 1628
Statut Ville depuis 1925
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Iouja
Géolocalisation sur la carte : Oblast d'Ivanovo
Voir sur la carte administrative de l'Oblast d'Ivanovo
City locator 14.svg
Iouja
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Voir sur la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Iouja
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Voir sur la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Iouja
Liens
Site web yuzha.ru
Sources

Iouja (en russe : Южа) est une ville de l'oblast d'Ivanovo, en Russie, et le centre administratif du raïon de Iouja. Sa population s'élevait à 13 365 habitants en 2014.

C'est une des régions touchées par les incendies de forêt de 2010 en Russie

Géographie[modifier | modifier le code]

Iouja se trouve au bord du lac Viazal, à 51 km au nord-est de Kovrov, à 78 km au sud-est d'Ivanovo et à 288 km au nord-est de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Incendie de forêt, à proximité de Iouja, lors du printemps caniculaire de 2010, annonciateur des grands incendies de l'été 2010 en Russie

Un village existe à l'emplacement actuel de la ville de Iouja depuis le début du XVe siècle. La première mention du village de Iouja date de 1628. Iouja a le statut de ville depuis 1925.

La Seconde Guerre mondiale : Le 19 avril 1940, Beria informe Staline que les 5 175 soldats et 293 officiers prisonniers soviétiques relâchés par les Finlandais, suite aux accords de Moscou, sont sur le point d'arriver sur le territoire national. Il propose de les envoyer non pas dans une caserne ordinaire, mais dans un camp spécial du NKVD, à Iouja, pour y procéder à une filtration impitoyable. Le 29 juillet, il informe Staline que "414 traîtres actifs" ont été démasqués. Pour le NKVD, ces hommes ne sont plus des combattants mais des suspects. La peur de nourrir une Cinquième Colonne d'anciens prisonniers demeurera vive jusqu'au dernier jour de la guerre .

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2]

Évolution démographique
1926 1939 1959 1970 1979
12 89021 58623 06623 84322 099
1989 2002 2010 2013 2014
20 89215 63614 17013 53913 365

Économie[modifier | modifier le code]

La région de Iouja cultive des céréales (seigle, blé, orge, avoine), des légumes (carottes, choux, betteraves), les pommes de terre, et pratique l'élevage de bovins, de porcs et de volaille.

La principale entreprise industrielle est une usine textile : OAO Ioujskaïa priadilno-tkatskaïa fabrika (ОАО "Южская прядильно-ткацкая фабрика") : filature et tissage de coton.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]