Iota Draconis b

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iota Draconis b
Hypatie
Étoile
Nom Iota Draconis
Caractéristiques orbitales
Caractéristiques physiques
Découverte
Découvreurs Sabine Frink
David S. Mitchell
Andreas Quirrenbach
Debra A. Fischer
Geoffrey W. Marcy
R. Paul Butler
Méthode Transits
Date
Lieu Observatoire Lick
Statut Confirmée[1]

Iota Draconis b, aussi nommée Hypatie (Hypatia de façon internationale) est une planète extrasolaire (exoplanète) en orbite autour de l'étoile Iota Draconis, géante orange située à environ 101,2 années-lumière (31,0 parsecs) de la Terre, dans la constellation boréale circumpolaire du Dragon.

Découverte[modifier | modifier le code]

Iota Draconis b a été découverte le à l'observatoire Lick par la méthode de détection dite des vitesses radiales.

Première planète à avoir été détectée autour d'une étoile géante, son existence a été confirmée en 2010 par la méthode dite des transits.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La masse minimale d'Iota Draconis b est de plus de huit fois celle de Jupiter (8,82 ± 0,72 MJ).

Iota Draconis b révolutionne autour de son étoile en 511 jours (511,098 ± 0,089 j) sur une orbite elliptique de demi-grand axe supérieur à une unité astronomique (1,275 ± 0,074 ua) mais à l'excentricité pronconcée (0,7124 ± 0,0039).

Désignation[modifier | modifier le code]

Iota Draconis b a été sélectionnée par l'Union astronomique internationale (IAU) pour la procédure NameExoWorlds, consultation publique préalable au choix de la désignation définitive de 305 exoplanètes découvertes avant le 31 décembre 2008 et réparties entre 260 systèmes planétaires hébergeant d'une à cinq planètes. La procédure, qui a débuté en juillet 2014, s'est achevée en août 2015, par l'annonce des résultats, lors d'une cérémonie publique, dans le cadre de la XIXe Assemblée générale de l'IAU qui s'est tenue à Honolulu (Hawaï)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Iota Draconis b sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  2. (en) « Liste des 305 exoplanètes sélectionnées » [html], sur NameExoWorlds (consulté le 14 décembre 2014)