Ion Pop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ion Pop, (né le à Mireșu Mare en Roumanie, județ de Maramureș), est un critique littéraire roumain, poète, spécialiste dans l'histoire littéraire de l'avant-garde de la littérature roumaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu sa maîtrise à la faculté de lettres de l'université Babeș-Bolyai de Cluj-Napoca, Ion Pop commence sa carrière universitaire en devenant maître-assistant au département de langue et littérature roumaine de la même faculté. En 1968, il fonde avec Eugen Uricaru, Marian Papahagi et Ion Vartic la revue littéraire Echinox à Cluj-Napoca.

Il traduit également en français, des auteurs roumains[1].

Au début des années 1970 (1973 à une date postérieure à la publication) il est assistant associé à l'université Paris III[2].

Après la révolution roumaine de 1989, il devient le directeur du Centre culturel roumain de Paris (1990-1993). Entre 1993 et 2000, il est le doyen de la faculté des lettres de Cluj-Napoca. Il publie ses études d'histoire littéraire dans les revues de spécialité.

Il est membre correspondant de l'Académie roumaine.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Ses volumes de poésie[modifier | modifier le code]

  • Propunere pentru o fântânã [Projet pour une fontaine], (1966).
  • Biata mea cumințenie [Ma pauvre sagesse], (1969).
  • Gramaticã târzie [Grammaire tardive], (1977).
  • Soarele și uitarea [Le soleil et l'oubli], (1985).
  • Amânarea generalã ( Ajournement général), (1990) qui fut traduit en français en 1994 par Mihaï Zaharia[3]
  • Descoperirea ochiului ou La découverte de l'œil[4], édition bilingue français-roumain, (2005).

Ses volumes de critique littéraire[modifier | modifier le code]

  • Avangardismul poetic românesc [ L'avant-garde dans la poésie roumaine ] (1969).
  • Poezia unei generații [La poésie d'une génération ] (1973).
  • Transcrieri [Transcriptions] (1976).
  • Nichita Stãnescu. Spațiul și mãștile poeziei [ Nichita Stãnescu : l'espace et les masques de la poésie] (1980).
  • Lucian Blaga, universul liric [ Lucian Blaga : l'univers lyrique] (1981).
  • Lecturi fragmentare [Lectures fragmentaires] (1983).
  • Jocul poeziei [Le jeu de la poésie](1985).
  • Avangarda în literatura românã [ L'avant-garde dans la littérature roumaine ], (1990).
  • A scrie și a fi. Ilarie Voronca și metamorfozele poeziei [Écrire et exister : Ilarie Voronca et les métamorphoses de la poésie] (1993).
  • Recapitulãri [Révisions] (1995).
  • Pagini transparente [Pages transparentes], (1997).
  • Ore franceze [Heures françaises], (1994).

Ses volumes de traductions du français vers le roumain[modifier | modifier le code]

Son activité rédactionnelle[modifier | modifier le code]

Membre fondateur de la revue Echinox de Cluj-Napoca, Ion Pop en est le rédacteur en chef, puis le directeur de cette publication pendant dix-sept ans, de 1968 jusqu'en 1986.

Ses distinctions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les Lettres Nouvelles, collection dirigée par Maurice Nadeau, numéro spécial de février 1976 paru sous le titre d'Écrivains roumains d'aujourd'hui.
  2. Les Lettres Nouvelles, collection dirigée par Maurice Nadeau, numéro spécial de février 1976 paru sous le titre d'Écrivains roumains d'aujourd'hui, p. 23
  3. http://www.sudoc.abes.fr//DB=2.1/SET=3/TTL=1/CMD?ACT=SRCHA&IKT=1016&SRT=RLV&TRM=ion+pop+ajournement+general
  4. http://www.sudoc.abes.fr//DB=2.1/SET=3/TTL=1/CMD?ACT=SRCHA&IKT=1016&SRT=RLV&TRM=la+d%C3%A9couverte+de+l%27oeil%2C+ion+pop

Liens externes[modifier | modifier le code]