Ion Grigorescu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grigorescu.
Ion Grigorescu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
BucarestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Ion Grigorescu, né le à Bucarest (Roumanie) est un peintre roumain.

Il est l'un des premiers artistes conceptuels et défenseurs de l'anti-art roumain, postulant une consolidation radicale des activités artistiques avec la vie quotidienne. Il est le créateur de nombreux films, séries photographiques et actions filmées, ainsi que de dessins et de collages documentant à la fois sa vie privée et le passage du peuple roumain de la vie sous le régime communiste à la réalité du capitalisme expansif[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2013 - Traumatisme du corps exposé, galerie de promenades Ida Pisani, église San Matteo, Lucques
  • 2011 - Performing History, le pavillon roumain à la 54e exposition internationale La Biennale di Venezia
  • 2011 - Rome vue avec les yeux / Rome inventée avec Bogdan Vladuţă, atelier, galerie Andreiana Mihail, Bucarest ;
  • 2011 - Grigorescu, galeria Mitterand, Zuerich; Cheval, marché des hommes, (personnel) Friedrichshof Sammlung; Grigorescu, Enseigne des Oudin, Paris;
  • 2010 - Oedipus The Wanderer, galerie Gregor Podnar, Berlin[2]
  • 2009 - Les pauvres se débrouillent seuls Angels Barcelona[3]
  • 2008 - Superpositions, Galerie Jean-Gabriel Mitterand, Paris ;
  • 2007 - Ressources, avec Geta Brătescu, MNAC Bucarest[4]
  • 2006 - Am Boden, Salzburg, Kunstverein ;
  • 2004 - Fotografii recente, Bucuresti, exposition personnelle, Galeria Noua, Bucarest
  • 1998 - Musée national d'art, salle Kretzulescu, Bucuresti, exposition personnelle
  • 1993 - Mahlzeit für eine tote Kunst, Schauplatz Zeitgenossischer Kunst, Vienne

Expositions de groupe[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Biennale de São Paulo, Brésil
  • 1990 : Points East, galerie Third's Eye de Glasgow,
  • 1991 : Wanderlieder, Stedelijk Museum Amsterdam
  • 1994 : Biennale de São Paulo, Brésil
  • 1997 : Biennale de Venise, pavillon roumain
  • 1998 : En dehors des actions, MOCA Los Angeles, Vienne, Barcelone, Tokio ;
  • 1998 : Corps et l'Orient, Moderna Galertja, Ljubljana
  • 2000 : 2000+ Collection, Ljublijana, (commissaire Zdenka Badovinac)
  • 2001 : Double Life, Fondation Generali Viena,
  • 2007 : Lund, Kunsthall, Possible en art
  • 2007 : Documenta 12, Kassel Dadaeast (Zurich, Prague, Stockholm, Sibiu, Varsovie), Exit memory, desire, octobre, Artra, Milan
  • 2011 : Out of Place, Tate Modern Gallery, Londres[5]

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Prix pour la peinture de restauration d'église
  • 1998 : Prix du magazine "Cuvantul"
  • 1993 : Prix Andrei Cadere
  • 1978, 1989 : Récompense des critiques d'art, Roumanie
  • 1972 : Prix de la jeunesse du syndicat roumain des artistes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ion Grigorescu : Dans le corps de la victime, auteure Marta Dziewanska, Musée d'art moderne de Varsovie, 2011
  2. « www.gregorpodnar.com/_index.php?p=p_168&sName=exhibition-at-galerija-gregor-podnar,-2010 »
  3. Ion Grigorescu, catalogue de l'exposition Les pauvres se débrouillent seuls, Angeles Gallery Barcelona, 2009
  4. Ion Grigorescu, Catalogue de l'exposition, Ressources, avec Geta Brătescu, MNAC Bucarest, 2007;
  5. « www.tate.org.uk/modern/exhibitions/outofplace/default.shtm »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Beeren, Wim in ”Wanderlieder” exhibition catalogue, Stedelijk Museum, Amsterdam, 1991
  • Stiles, Kristine ”Uncorrupted Joy” in “Out of Action: Between Performance and the Object, 1949-1979” exhibition catalogue, MOCA, Los Angeles, 1998
  • Pintilie, Ileana ”Actionism in Romania during the Communist Era”, IDEA Publishing House, Cluj, 2002
  • Kreuger, Anders “There is no transparence or appearance” and Faria, Nuno “Deja-vu. Some notes on Paradoxes: the embodied city” in ”Paradoxes: the Embodied City”, Fondation Gulbenkian, Lisbon, 2005
  • Saxenhuber, Hedwig « ...that they mark everyday life in its depth », in Springerin, Band XI, Heft 1 Fruejahr, Vienna, 2005
  • Cel ce se pedepsește singur. Stefan Bertalan, Florin Mitroi, Ion Grigorescu. Arta și România în anii 80-90, Editura Institutului Cultural Român, 2009
  • Experiment în arta românească după 1960”- Adrian Guță, Performance art în România între 1980-1996, p.&nbsp ; 79, Centrul Soros pentru artă contemporană, 1997
  • Alexandra Titu, Experimentul în arta românească după 1960, Ion Grigorescu, Editura Meridiane, 2003 ;
  • Ion Grigorescu, Studiul 3, Prolog, Editura Institutului Cultural Român, 2009 ;
  • Ion Grigorescu, Catalogul Romanian Cultural Resolution, editat de Editura Hatje Cantz, 2011 ;
  • Ion Grigorescu, Catalogue de l'exposition „Les Promesses du Passé, Centre Pompidou, 2010 ;
  • Ion Grigorescu, exhibition catalog, Ressources, avec Geta Brătescu, M.N.A.C. Bucharest, 2007 ;
  • Catalogul proiectului Performing History sub forma unui supliment special al numărului 38 al revistei "IDEA artă+societate", 2011 ;
  • Ion Grigorescu, exhibition catalog The poor people are fending for themselves, Angeles Gallery Barcelona, 2009 ;
  • Ion Grigorescu, In the Body of the Victim, author Marta Dziewanska, Museum of Modern Art in Warsaw, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :