Aller au contenu

Iolcos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Iolcos
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Nom local
(grc) ἸωλκόςVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Zone géographique
District régional
district régional de Magnésie (en)
Altitude
156 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Identifiants
Code postal
385 00Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
24210-Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Carte

Iolcos (en grec ancien Ἰωλκός / Iôlkós) est une ancienne cité grecque située en Magnésie (région de Thessalie[1], Grèce du centre-est), aujourd'hui incluse dans la municipalité de Vólos (quartiers Nord-Est), au pied du mont Pélion.

Le nom a été repris au XIXe siècle pour une circonscription ayant fonctionné entre 1883 et 1912 puis à partir de 1989[2] (2 138 habitants en 2011), ainsi qu'un village officialisé en 1961[3] (109 hab. en 2011).

Mythologie[modifier | modifier le code]

Selon la mythologie, elle aurait été fondée par Créthée. Son roi légitime était Éson, père de Jason, mais son demi-frère Pélias, aurait usurpé le trône. C'est de Pagases, port de Iolcos, que partit l'expédition des Argonautes pour conquérir la Toison d'or. Après cette expédition, Jason, fils d'Éson, aurait dû régner. Mais il dut fuir à Corinthe suite au meurtre du roi Pélias à l'instigation de sa femme Médée [selon le Médée d'Euripide].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, Iolcos était une cité grecque. Le site connut des destructions au début des âges obscurs, entre et Elle ne fut jamais une cité importante comme Athènes, Sparte, Thèbes, Argos ou encore Corinthe. Cependant, elle est le centre de l'un des mythes les plus connus de la Grèce antique: l'épopée des Argonautes et de la Toison d'or.

Comme toutes les cités grecques, Iolcos était à l'origine une monarchie. Elle était gouvernée par un roi assisté par le Conseil des Anciens. Le régime évolua par la suite vers une forme oligarchique une fois la royauté abolie. Iolcos faisait partie de la Ligue thessalienne. Le site reste habité jusqu'à l'époque romaine.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Le site est généralement identifié à celui de Kastro Volou[4], au centre de la ville moderne de Volos.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]