Ioánnis Metaxás

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Metaxás.
Ioánnis Metaxás
Ιωάννης Μεταξάς
Image illustrative de l'article Ioánnis Metaxás
Fonctions
120e Premier ministre grec
Monarque Georges II
Prédécesseur Konstantínos Demertzís
Successeur Alexandros Korizis
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Ithaque, (Grèce)
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès Drapeau de la Grèce Athènes, (Grèce)
Nationalité Grecque
Parti politique Parti de la Libre Opinion
Profession Militaire
Religion Christianisme orthodoxe (Église de Grèce)

Ioánnis Metaxás
Premiers ministres grecs

Ioánnis Metaxás (en grec : Ιωάννης Μεταξάς), né à Ithaque le 12 avril 1871 et mort le 29 janvier 1941 à Athènes, était un général grec qui fut Premier ministre (dictatorial) du Royaume de Grèce de 1936 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Ioánnis Metaxás et ses parents, vers 1875.

Il appartenait à une des branches d'une grande famille de Céphalonie, les Metaxás. Il naquit à Ithaque où son père était préfet. La famille connut des difficultés financières après la perte de son poste par son père. En 1885, il entra à 14 ans à l'École des Évelpides dans la région d'Athènes, la principale académie militaire grecque, dans le corps du génie, et en sortit en 1890 avec le grade de sous-lieutenant. En 1897 il rejoint le Ministère de la Guerre, aux côtés d'un de ses parents, Nicolas Metaxás, alors ministre.

Il se distingua[réf. nécessaire] lors de la guerre de 1897 contre l'Empire ottoman. Il suivit ensuite les cours de l'Académie militaire prussienne de Berlin. De retour en Grèce, il entra à l'état-major où il s'employa à moderniser l'armée de son pays. Il la trouvait très indisciplinée comparée à l'armée allemande qu'il admirait. Son action permit les victoires grecques[réf. nécessaire] lors des guerres balkaniques. Il devint Général et Chef d'état-major.

Schisme national et exil[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Schisme national.

Monarchiste fervent, il soutint le roi Constantin Ier lorsque celui-ci cherchait à maintenir la neutralité grecque lors de la Première Guerre Mondiale. Il démissionna de l'état-major en signe de protestation contre les projets d'intervention du Premier Ministre Eleftherios Venizelos dans les Dardanelles aux côtés de l'Entente. La victoire définitive d'Eleftherios Venizelos dans le conflit - désigné sous le nom de Schisme national - qui l'opposait au souverain en juin 1917 obligea Constantin à fuir le pays. Metaxás l'accompagna en exil.

Retour en Grèce[modifier | modifier le code]

Il ne revint en Grèce qu'en 1920 et démissionna alors de l'armée. Il critiqua le déroulement des opérations en Asie Mineure. Il entra en politique à l'abolition de la monarchie. Il fonda en 1923 un petit mouvement d'extrême-droite : le Parti de la Libre Opinion.

À la suite d'un plébiscite contesté, Georges II, fils de Constantin, revint sur le trône en 1935. Les élections à la proportionnelle de janvier 1936 aboutirent à une impasse parlementaire entre Panagis Tsaldaris et Themistoklis Sophoulis. Le Parti Communiste (KKE), quant à lui, ne cessait de gagner du terrain politiquement. En mars le roi nomma Metaxás Ministre de la guerre d'un gouvernement de transition, puis Premier Ministre le 13 avril 1936 à la mort du premier ministre Demertzís.

Régime du 4 août[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Régime du 4-Août.

L'agitation sociale permit à Metaxás de déclarer l'état d'urgence. Il suspendit ensuite, sine die, le Parlement et divers articles de la constitution. Le 4 août 1936, Metaxás était, dans les faits, dictateur. Il s'inspira alors des formes autoritaires du régime fasciste italien de Mussolini. Il interdit les partis politiques. Il fit arrêter les opposants : près de 15,000 Grecs furent arrêtés et torturés durant les cinq ans de la dictature de Metaxás. Il déclara les grèves illégales et instaura la censure. Il n'avait cependant que peu de soutien populaire. Surtout, son idéologie, nommée Metaxisme par la suite, explicitait surtout de grandes lignes générales et restait floue pour le reste. Il insistait sur le concept de Troisième Civilisation Hellénique, combinant les splendeurs de la Grèce antique païenne et de la Grèce byzantine chrétienne. Il avait chargé son Organisation Nationale de la Jeunesse (EON) de diffuser cette idéologie. Il chercha à se concilier la population en améliorant les conditions de travail : augmentation des salaires et limitation de la durée du travail.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Article général Pour un article plus général, voir Seconde Guerre mondiale.
Ioánnis Metaxás, au centre du groupe, en 1938.

Malgré sa fascination pour les régimes fascistes, Metaxás était plus proche des démocraties occidentales sur le plan diplomatique. En effet, si l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste étaient pour lui des alliées naturelles, il craignait l'expansionnisme italien en Méditerranée. La flotte britannique devenait alors une garantie pour l'indépendance grecque. En septembre 1939, Metaxás choisit la neutralité. Le 15 août 1940, un sous-marin italien coula le croiseur grec Elli dans le port de Tinos lors du pèlerinage pour l'Assomption. Mussolini envoya en octobre suivant un ultimatum prévu pour être inacceptable : la Grèce devait autoriser l'occupation par les armées italiennes de tous ses sites stratégiques. Metaxás se rendit alors extrêmement populaire et célèbre grâce au seul mot qu'il répondit : « Ὄχι » (« Non »). L’Italie envahit la Grèce depuis l'Albanie le 28 octobre, déclenchant la guerre italo-grecque. La défense grecque fut héroïque, repoussant les Italiens en Albanie.

Metaxás mourut à Athènes, le 29 janvier 1941 d'un abcès au pharynx.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens[modifier | modifier le code]

Précédé par Ioánnis Metaxás Suivi par
Konstantínos Demertzís
Greek Royal Arms.svg Premier ministre de Grèce Transparent.gif
1936-1941
Alexandros Korizis