Invitation à Guillaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'invitation à Guillaume est une lettre envoyée le 30 juin 1688 (calendrier julien) par sept notables anglais, appelés plus tard les « sept immortels », à Guillaume III d'Orange. Il s'agit d'une requête destinée à ce dernier pour qu'il force son beau-père, le roi Jacques II, à faire de Mary (l'épouse de Guillaume et fille du roi) l'héritière de la couronne anglaise, et dès lors à exclure Jacques François Stuart (dit Jacques III), le nouveau né de Jacques II, de la succession. Ces grandes figures du royaume craignent l'arrivée d'un souverain catholique sur le trône d'une Angleterre anglicane fortement antipapiste. La lettre l'invite aussi à débarquer en Angleterre. Guillaume débarque le 5 novembre 1688,dans le contexte la Glorieuse Révolution qui aboutit au renversement et à la fuite de Jacques II.

Contexte[modifier | modifier le code]

À cette époque en Angleterre, un possible héritier au trône, Jacques François Stuart était né. La lettre prétendait que cet enfant était soupçonné d'être illégitime, que le peuple anglais lui-même était prêt à l'admettre. Les auteurs déploraient également les félicitations que Guillaume avait adressé à Jacques pour la naissance de son fils.

La lettre invitait donc Guillaume à contraindre Jacques II par la force à faire de sa fille Mary, protestante et épouse de Guillaume, son héritière. Il fallait pour cela établir que le nouveau né, en plus d'être illégitime, était catholique, donc exclu de la succession.

Enfin, les signataires de la lettre assurait au destinataire que s'il débarquait en Angleterre avec une petite armée, il serait soutenu.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Il reçoit l'invitation le (selon le calendrier julien, 10 juillet pour le calendrier grégorien) des mains du contre-amiral Arthur Herbert (plus tard Lord Torrington) déguisé en marin, et identifié selon un code secret.

Au départ réticent, Guillaume fut convaincu par sa femme de mettre à exécution son plan de débarquement en Angleterre avec l'armée néerlandaise, qui était préparé depuis avril. Il débarqua donc le . Ce fut le moment décisif de la Glorieuse Révolution. Le roi Jacques II s'exila en France et à sa place s'installèrent donc Guillaume et Mary.

Signataires de la lettre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Ashley, Maurice, The Glorious Revolution of 1688, Charles Scribner's Sons, New York 1966. (ISBN 0-340-00896-2).
  • Harris, Tim, Revolution: The Great Crisis of the British Monarchy, 1685–1720, Penguin Books, Ltd., 2006. (ISBN 0713997591).
  • Prall, Stuart, The Bloodless Revolution: England, 1688, Anchor Books, Garden City, New York 1972.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) texte de l'invitation