Introduction générale à l'étude des doctrines hindoues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Introduction générale à l'étude des doctrines hindoues
Auteur René Guénon
Pays France
Éditeur Marcel Rivière
Lieu de parution Paris
Date de parution 1921
ISBN 2858295654

Introduction générale à l'étude des doctrines hindoues est un livre de René Guénon paru en 1921. C'est le premier ouvrage de cet auteur. René Guénon y explique ce qu'est une tradition en général, terme qu'il ne peut appliquer qu'au cas des traditions anciennes et orthodoxes à l'exclusion de toutes celles que le monde moderne et occidental a générées ou transformées. Suit un exposé des principes et des points de vue, ou darshanas, selon lesquels peut être étudiée la tradition hindoue. Le livre se termine par un examen des interprétations occidentales fautives ayant cours sur l'hindouisme.

Contexte[modifier | modifier le code]

Vishnou sous la forme de Varâha surgit de l'océan et relève la terre (Bhumidevi) au bout de ses défenses de sanglier, Grottes d'Udayagiri, époque Gupta (de la fin du IIIe siècle aux alentours du milieu du VIe siècle). Guénon déclara dans l'Introduction aux doctrines hindoues que la tradition hindoue comme celle qui est la plus proche de la Tradition primordiale. Le sanglier est, d'après lui, un symbole provenant de cette tradition primordiale. La « terre sacrée » polaire, siège du centre primordial de ce cycle de l'humanité, est appelée la « terre du sanglier » (Vârâhi) dans la tradition hindoue[SSS 1].
Article principal : René Guénon.

Pendant la période 1919-1920, Guénon rédigea son premier ouvrage, Introduction générale à l'étude des doctrines hindoues qu'il voulut présenter pour une thèse de doctorat. Il chercha d'abord à le faire éditer par Alcan qui publiait les grands universitaires de l'époque. Pour cela, il demanda l'avis à Lévy-Bruhl, l'un des plus éminents universitaires de l'époque et un ami de Jaurès, qui ne l'encouragea pas[RC 1]. Le livre fut accepté par la librairie Marcel-Rivière qui publiait des livres essentiellement sur le syndicalisme et les sciences sociales, en particulier les œuvres de Georges Sorel. Mais la librairie éditait aussi la Revue de philosophie du Père Peillaube et c'est grâce au soutien de ce dernier et de Jacques Maritain que le livre fut accepté[RC 2]. Il obtint l'accord écrit de l'indologue Sylvain Lévi pour l'enregistrer comme sujet de thèse mais le rapport de Lévi pour la soutenance, bien que se terminant par un accord de pure forme, fut assez dur: « Il entend exclure tous les éléments qui ne correspondent pas à sa conception [...] tout est dans le Védânta [...] il est tout prêt à croire à la transmission mystique d'une vérité première apparue au génie humain dès les premiers âges de l'humanité[LE 1],[MFJ 1] ». L'accord pour la soutenance fut donc refusé par le doyen. D'après Jean-Pierre Laurant, Guénon accepta très mal ce rejet de l'Université qui allait devenir, pour lui, le symbole de tous les travers de l'Occident moderne[LE 2] mais ce lien entre la dénonciation de l'Université par Guénon et la non-acceptation de sa thèse est contesté par d'autres auteurs[QS 1]. Il est à noter que Guénon chercha à se rendre en Inde durant la période où il rédigeait son livre mais son visa d'entrée fut refusé par les autorités britanniques[MFJ 2].

Contenu et réception[modifier | modifier le code]

La publication de l'Introduction générale à l'étude des doctrines hindoues lui valut une reconnaissance rapide dans les milieux parisiens[RC 3],[RC 4]. René Grousset dans son Histoire de la philosophie orientale (1923) se référait déjà à l'œuvre de Guénon comme à un « classique »[RC 5]. L'ouvrage toucha de jeunes écrivains alors inconnus tels que Raymond Queneau, Henry Corbin ou André Malraux[RC 6]. Ce dernier dira beaucoup plus tard que l'Introduction générale à l'étude des doctrines hindoues fut, « à sa date, un livre capital[RC 6] ». Son premier biographe Chacornac, écrivit que le titre n'était peut-être pas très heureux car la première partie du livre concernait la Tradition en général et pas seulement les doctrines hindoues: Guénon y précisait tous ses concepts les plus importants: la notion de Tradition, la métaphysique, la réalisation métaphysique, les différences entre religion et tradition, entre ésotérisme et exotérisme[PC 1],[DB 1]. La troisième partie du livre introduisait les six Darshanas présentés comme six points de vue des doctrines hindoues dont la teneur métaphysique augmentait progressivement pour culminer dans la sixième: le Vêdânta dont la formulation la plus élevée était celle de Shankara (au-dessus de celle de Ramanuja)[DB 2].

Guénon introduisit dans le livre la notion d'intuition intellectuelle nécessaire pour atteindre la connaissance métaphysique[VD 1]. Il expliqua, en effet,

«  En indiquant les caractères essentiels de la métaphysique, nous avons dit qu’elle constitue une connaissance intuitive, c’est-à-dire immédiate, s’opposant en cela à la connaissance discursive et médiate de l’ordre rationnel. L’intuition intellectuelle est même plus immédiate encore que l’intuition sensible, car elle est au-delà de la distinction du sujet et de l’objet que cette dernière laisse subsister ; elle est à la fois le moyen de la connaissance et la connaissance elle-même, et, en elle, le sujet et l’objet sont unifiés et identifiés. D’ailleurs, toute connaissance ne mérite vraiment ce nom que dans la mesure où elle a pour effet de produire une telle identification, mais qui, partout ailleurs, reste toujours incomplète et imparfaite ; en d’autres termes, il n’y a de connaissance vraie que celle qui participe plus ou moins à la nature de la connaissance intellectuelle pure, qui est la connaissance par excellence[IDH 1].  »

Table des matières[modifier | modifier le code]

  • Avant propos
  • Première partie : Considérations préliminaires

Chapitre I. Orient et Occident
Chapitre II. La divergence
Chapitre III. Le préjugé classique
Chapitre IV. Les relations des peuples anciens
Chapitre V. Questions de chronologie
Chapitre VI. Difficultés linguistiques

  • Deuxième partie : Les modes généraux de la pensée orientale

Chapitre I. Les grandes divisions de l'Orient
Chapitre II. Principes d'unité des civilisations orientales
Chapitre III. Que faut-il entendre par tradition ?
Chapitre IV. Tradition et religion
Chapitre V. Caractères essentiels de la métaphysique
Chapitre VI. Rapports de la métaphysique et de la théologie.
Chapitre VII. Symbolisme et anthropomorphisme
Chapitre VIII. Pensée métaphysique et pensée philosophique
Chapitre IX. Esotérisme et exotérisme
Chapitre X. La réalisation métaphysique

  • Troisième partie : Les doctrines hindoues

Chapitre I. Signification précise du mot « hindou »
Chapitre II. La perpétuité du Vêda
Chapitre III. Orthodoxie et hétérodoxie
Chapitre IV. À propos du Bouddhisme
Chapitre V. La loi du Manu
Chapitre VI. Principe de l'institution des castes
Chapitre VII. Shivaïsme et Vishnuïsme
Chapitre VIII. Les points de vue de la doctrine
Chapitre IX. Le Nyâya
Chapitre X. Le Vaishêshika
Chapitre XI. Le Sankhya
Chapitre XII. Le Yoga
Chapitre XIII. Le Mîmânsâ
Chapitre XIV. Le Vêdânta
Chapitre XV. Remarques complémentaires sur l’ensemble de la doctrine
Chapitre XVI. L'enseignement traditionnel

  • Quatrième partie : Les interprétations occidentales

Chapitre I. L'orientalisme officiel
Chapitre II. La science des religions
Chapitre III. Le Théosophisme
Chapitre IV. Le Vêdânta occidentalisé
Chapitre V. Dernières observations

  • Conclusion

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres de René Guénon[modifier | modifier le code]

  • René Guénon, Introduction générale à l'étude des doctrines hindoues, Paris, Marcel Rivière, , 326 p. (ISBN 978-2857078838)
    Édition définitive remaniée par Guénon publiée en 1952 (Éditions Véga)[HR 1]: en particulier, suppression du chap.  II de la quatrième partie (L'influence allemande) et refonte complète du chap.  IV de la troisième partie (À propos du Bouddhisme), depuis nombreuses rééditions[HR 1]. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1997.
  • René Guénon, Le Théosophisme, histoire d'une pseudo-religion, Paris, Nouvelle Librairie Nationale (dirigée par Jacques Maritain en 1921), , 314 p. (ISBN 978-1528162135)
    Édition définitive avec notes additionnelles de Guénon publiée en 1928 (Librairie Valois appartenant à Georges Valois)[HR 2], depuis nombreuses rééditions[HR 2].
  • René Guénon, L'Erreur spirite, Paris, Marcel Rivière, , 406 p. (ISBN 2-7138-0059-5)
    Nombreuses rééditions, dont Éditions Traditionnelles
  • René Guénon, Orient et Occident, Paris, Payot, , 232 p. (ISBN 2-85829-449-6)
    Édition définitive remaniée par Guénon publiée en 1948 (Éditions Véga)[HR 3]: en particulier refonte de certains passages du chap.  IV de la première partie (Terreurs chimériques et dangers réels) et ajout d'un addendum[HR 3], depuis nombreuses rééditions, dont Guy Trédaniel/Éditions de la Maisnie, Paris. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1993.
  • René Guénon, L’Ésotérisme de Dante, Paris, Ch. Bosse, , 96 p. (ISBN 978-2070177639)
    Édition définitive avec ajout d'un titre à chaque paragraphe et certains paragraphes remaniés publiée en 1949 aux Éditions Traditionnelles[HR 4], depuis nombreuses rééditions.
  • René Guénon, L'Homme et son devenir selon le Vêdânta, Paris, Bossard, , 214 p. (ISBN 2-7138-0065-X)
    Édition définitive remaniée par Guénon publiée en 1947 aux Éditions Traditionnelles: suppression des chapitres XI (La constitution de l'être humain selon les Bouddhistes) et XXV (La Délivrance selon les Jainas)[HR 4]. Depuis nombreuses rééditions, dont Éditions Traditionnelles. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1991.
  • René Guénon, Le Roi du monde, Paris, Ch. Bosse, , 104 p. (ISBN 2-07-023008-2)
    Édition définitive remaniée par Guénon publiée en 1950 aux Éditions Traditionnelles: ajout d"un titre à chaque chapitre, certains paragraphes ont été modifiés[HR 5]. Depuis nombreuses rééditions, dont Gallimard. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1993.
  • René Guénon, La Crise du monde moderne, Paris, Bossard, , 201 p. (ISBN 2-07-023005-8)
    Édition définitive remaniée par Guénon publiée en 1946 aux Éditions Gallimard: quelques paragraphes ont été remaniés[HR 5]. Depuis nombreuses rééditions, dont Gallimard. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1973.
  • Saint Bernard, Publiroc,
    réédition Éditions Traditionnelles. Sans ISBN
  • René Guénon, Autorité spirituelle et pouvoir temporel, Paris, Vrin, , 118 p. (ISBN 2-85-707-142-6)
    Édition définitive remaniée par Guénon publiée en 1947 Éditions Véga): ajout d'un titre à chaque chapitre, paragraphes modifiés, notamment pour le chapitre VI[HR 5]. Depuis nombreuses rééditions, dont (1952) Guy Trédaniel/Éditions de la Maisnie. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1984.
  • Le Symbolisme de la Croix, Véga, (ISBN 2-85-707-146-9)
    multiples rééditions dont Guy Trédaniel/Éditions de la Maisnie, Paris
  • Les États multiples de l'être, Véga, (ISBN 2-85-707-143-4)
    multiples rééditions dont Guy Trédaniel/Éditions de la Maisnie, Paris
  • René Guénon, La Métaphysique orientale, Paris, Éditions traditionnelles, , 30 p. (ISBN 978-2713800566)
    Deuxième édition (identique à la première): Éditions traditionnelles, 1945. Depuis multiples rééditions, il s'agit de la transcription d'une conférence donnée à la Sorbonne le 17 décembre 1925. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1997.
  • Le Règne de la Quantité et les Signes des Temps, Gallimard,
    multiples rééditions
  • Les Principes du Calcul infinitésimal, Gallimard,
    multiples rééditions
  • René Guénon, Aperçus sur l'Initiation, Paris, Éditions Traditionnelles, , 303 p. (ISBN 2-7138-0064-1)
    multiples rééditions. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1996 (Éditions traditionnelles).
  • René Guénon, La Grande Triade, Paris, Gallimard, , 214 p. (ISBN 978-2070230075)
    multiples rééditions. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1957 (Gallimard).

Recueils posthumes d'articles de René Guénon[modifier | modifier le code]

  • Initiation et Réalisation spirituelle, Éditions Traditionnelles, (1952). (ISBN 978-2-7138-0058-0).
  • Aperçus sur l'ésotérisme chrétien, Éditions Traditionnelles (1954). ISBN (?).
  • René Guénon, Symboles de la Science sacrée, Paris, Gallimard, , 437 p. (ISBN 2-07-029752-7)
    Première édition 1964[HR 6], depuis multiples rééditions.
  • René Guénon, Études sur la Franc-maçonnerie et le Compagnonnage, Tome 1, Paris, Éditions Traditionnelles, , 314 p. (ISBN 2-7138-0066-8)
    Première édition 1964[HR 6], depuis multiples rééditions.
  • René Guénon, Études sur la Franc-maçonnerie et le Compagnonnage, Tome 2, Paris, Éditions Traditionnelles, , 320 p. (ISBN 978-2713800672)
    Première édition 1964[HR 6], depuis multiples rééditions.
  • Études sur la Franc-maçonnerie et le Compagnonnage, Tome 2, (1965) Éditions Traditionnelles, Paris. (ISBN 2-7138-0067-6).
  • René Guénon, Études sur l'Hindouisme, Paris, Éditions Traditionnelles, , 288 p. (ISBN 978-2741380207)
    Première édition 1968[HR 6], depuis multiples rééditions. Les numéros de pages renvoient à l'édition de 1989 (Éditions traditionnelles).
  • Formes traditionnelles et cycles cosmiques, Gallimard, Paris (1970). (ISBN 2-07-027053-X).
  • Aperçus sur l'ésotérisme islamique et le taoïsme, Gallimard, Paris, (1973). (ISBN 2-07-028547-2).
  • Mélanges, Gallimard, Paris, (1976). (ISBN 2-07-072062-4).
  • Comptes rendus, Éditions traditionnelles (1986). (ISBN 2-7138-0061-7).
  • Écrits pour REGNABIT, Archè Edizioni (1999). (ISBN 887252-216-1).
  • Psychologie, Archè Edizioni (2001). (ISBN 8872522315).
  • Articles et Comptes Rendus, Tome 1, Éditions Traditionnelles (2002). (ISBN 2-7138-0183-4).
  • Recueil, Rose-Cross Books, Toronto (2013). (ISBN 978-0-9865872-1-4).


Ouvrages au sujet de René Guénon[modifier | modifier le code]

Références aux livres de Guénon[modifier | modifier le code]

  • René Guénon Introduction générale à l'étude des Doctrines Hindoues, 1921
  1. Chap. X: La réalisation métaphysique, R. Guénon: Introduction aux doctrines hindoues
  • René Guénon La crise du monde moderne, 1927
  • René Guénon Autorité spirituelle et pouvoir temporel, 1929
  • René Guénon La Métaphysique orientale, 1939
  • René Guénon Symboles de la Science sacrée, 1962
  1. Le Sanglier et l'Ourse, publié dans les Études traditionnelles en août-septembre 1936, R. Guénon: Symboles de la Science sacrée
  • René Guénon Études sur la Franc-maçonnerie et le Compagnonnage, Tome 2, 1964

Références aux principaux ouvrages sur l'œuvre de Guénon[modifier | modifier le code]

  • Xavier Accart René Guénon ou le renversement des clartés : Influence d'un métaphysicien sur la vie littéraire et intellectuelle française (1920-1970), 2005
  • David Bisson: René Guénon : une politique de l'esprit, 2013
  • Paul Chacornac La Vie simple de René Guénon, 2000
  • David Gattegno: Guénon : qui suis-je?, 2001
  • Bruno Hapel, René Guénon et le Roi du Monde, 2001
  • Marie-France James, Ésotérisme et christianisme: Autour de René Guénon, 1981
  • Jean-Pierre Laurant, Le sens caché dans l'œuvre de René Guénon, 1975
  • « Cahiers de l'Herne » : René Guénon, 1985
  • Jean-Pierre Laurant, René Guénon, les enjeux d'une lecture, 2006
  • Jean-Marc Vivenza, Le Dictionnaire de René Guénon, 2002
  • Jean-Marc Vivenza, La Métaphysique de René Guénon, 2004