Intoxication aux huiles minérales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une intoxication aux huiles minérales peut entraîner une maladie professionnelle en France, sous certaines conditions.

Ce sujet relève du domaine de la législation sur la protection sociale et a un caractère davantage juridique que médical.

Législation en Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Régime général[modifier | modifier le code]

Fiche Maladie Professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'une affection provoquée par les huiles minérales soit prise en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Général[1]. Date de création : 26 décembre 1957

Tableau no 36 RG

Affections provoquées par les huiles et graisses

d'origine minérale ou de synthèse

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
- A -

Papulo-pustules et leurs complications furonculeuses (les lésions sont habituellement localisées à la face dorsale des mains et des bras et à la partie antérieure des cuisses et sont parfois étendues aux régions en contact direct avec les parties des vêtements de travail imprégnées d'huile ou de fluide).

- A -

7 jours

- A -

Manipulation et emploi de ces huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse lors des travaux suivants :

alésage,taraudage, filetage, sciage, rectification et, d'une façon générale, tous travaux d'usinage mécanique des métaux comportant l'emploi de ces produits ;

Dermite irritative 7 jours

l'huile dans l'industrie métallurgique ;

Lésions eczématiformes récidivant en cas de nouvelle exposition au

risque ou confirmées par un test épicutané.

15 jours
  • Travaux d'entretien, de réparation et de mise

au point mécanique comportant l'emploi d'huiles de moteurs, d'huiles utilisées comme composants de fluides hydrauliques, de fluides hydrauliques et autres lubrifiants ;

Dermites eczématiformes, récidivant après nouvelle exposition au

risque ou confirmées par un test cutané positif au produit manipulé.

15 jours
  • Travaux du bâtiment et des travaux publics

comportant l'emploi des huiles de décoffrage du béton ;

  • Travaux comportant la pulvérisation d'huile

minérale ;

  • Travaux comportant l'emploi d'huiles

d'extension dans l'industrie du caoutchouc, d'huiles d'ensimage de fibres textiles ou de fibres minérales, d'huiles de démoulage et d'encres grasses dans l'imprimerie.

- B -

Granulome cutané avec réaction gigantofolliculaire.

- B -

1 mois

- B -

Travaux comportant la pulvérisation d'huiles minérales.

- C -

Insuffisance respiratoire liée à un granulome pulmonaire confirmé médicalement ou à une pneumopathie dont la relation avec l'huile minérale ou la paraffine est confirmée par la présence au sein des macrophages alvéolaires de vacuoles intra-cytoplasmiques prenant les colorations usuelles des lipides;

- C -

6 mois

- C -

Travaux de paraffinage et travaux exposant à l'inhalation de brouillards d'huile minérale.

Date de mise à jour : 11 février 2003


Est également pris en charge au titre de maladie professionnelle l'épithélioma primitif de la peau décrit dans le tableau no 36 bis du Régime Général "Affections cancéreuses provoquées par les dérivés suivants du pétrole : huiles minérales peu ou non raffinées et huiles minérales régénérées utilisées dans les opérations d'usinage et des traitement des métaux, extraits aromatiques, résidus de craquage, huiles moteur usagées anssi que suies de combustion des produits pétroliers".

Régime agricole[modifier | modifier le code]

Fiche Maladie Professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'une affection provoquée par les huiles minérales soit prise en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Agricole[2]. Date de création : 17 juin 1955

Tableau no 25 RA

Affections provoquées par les huile et graisses

d'origine minérale ou de synthèse

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
Papulo-pustules et leurs complications furonculeuses (les lésions

sont habituellement localisées à la face dorsale des mains et des bras et à la partie antérieure des cuisses et sont parfois étendues aux régions en contact direct avec les parties des vêtements de travail imprégnées d'huile ou de fluide).

- A -

7 jours

Travaux comportant la manipulation

ou l'emploi de lubrifiants et de fluides de refroidissement effectués par toute personne employée de façon habituelle à l'entretien de machines agricoles et par les préposés aux traitements phytosanitaires ;

Travaux du bâtiment et des travaux publics comportant l'emploi des huiles de décoffrage du béton ;

Travaux comportant la pulvérisation d'huile minérale.

Dermatoses d'irritation récidivant après une nouvelle exposition au risque. 7 jours .
Lésions eczématiformes (cf. tableau 44). Cf. tableau 44 .
Granulome cutané avec réaction gigantofolliculaire. 1 mois Travaux comportant la pulvérisation d'huile minérale.
Insuffisance respiratoire liée à un granulome pulmonaire

confirmé médicalement ou à une pneumopathie dont la relation avec l'huile minérale ou la paraffine est confirmée par la présence au sein des macrophages alvéolaires de vacuoles intracytoplasmiques prenant les colorations usuelles des lipides.

6 mois Travaux de paraffinage et travaux exposant

à l'inhalation de brouillards d'huile minérale.

Date de mise à jour : 21 août 1993

Données professionnelles[modifier | modifier le code]

Données médicales[modifier | modifier le code]

Toxicologie alimentaire[modifier | modifier le code]

L’AFSSA dans un avis du 24 avril 2008 (complété le 2 mai, et le 7 mai 2008) rappelle que la dose journalière admissible, DJA (établie par le JECFA (Comité mixte FAO/OMS d'experts des additifs alimentaires) est de 20 mg/kg pc/j pour de l’huile minérale de forte viscosité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources générales[modifier | modifier le code]

Autres liens[modifier | modifier le code]