Interstellaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Interstellaire.
Interstellaires

Album de Mylène Farmer
Sortie
Enregistré 2014 - 2015
Durée 40 min 15 s
Genre Variété française, pop rock, pop, électronique
Réalisateur Martin Kierszenbaum, The Avener
Label Polydor, Universal, Stuffed Monkey

Albums de Mylène Farmer

Singles

  1. Stolen Car
    Sortie : (digitale), (supports physiques)
  2. City of Love
    Sortie : (radio), (supports physiques)
  3. C'est pas moi
    Sortie : (radio)

Interstellaires est le 10e album studio de la chanteuse Mylène Farmer, sorti le . Composé sans Laurent Boutonnat, l'album est porté par le premier single, Stolen Car, en duo avec Sting.

Classé n°1 dès sa sortie en France, en Suisse romande et en Belgique, l'album est salué par la critique. Il dépasse les 400 000 ventes en France trois mois après sa sortie[1], et se classe également dans le Top 10 de seize pays, permettant à la chanteuse d'intégrer le classement américain Billboard pour la première fois[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Après de nombreuses rumeurs d'une collaboration avec Muse, finalement démenties par le groupe[3], c'est en que l'on entend pour la première fois parler d'un duo entre Mylène Farmer et Sting.

Le , Polydor met en ligne un site officiel (mylenefarmer-constellations2015.com) qui laisse apparaître une photo inédite montrant la chanteuse dans les bras de Sting. Un compte à rebours mystérieux conduit à la date du à minuit. Le lendemain, Polydor envoie aux médias un communiqué annonçant la mise en radio du duo Mylène/Sting le . Ce même jour, le photographe Bruno Aveillan poste sur son compte Twitter la photo du single et révèle en être l'auteur. De nombreuses rumeurs annoncent qu'il serait le réalisateur du clip. Beaucoup de médias annoncent alors à tort que le nom du single serait Constellations.

Le , Polydor met en ligne un deuxième site officiel (mylenefarmer-nebuleuses2015.com), au contenu identique au premier. Sur les deux sites, on peut désormais lire ces mots : « ... Tous les mots de sa maîtresse. À l'oreille et sans détour. Comme une chanson d'amour... » (extrait de la chanson Stolen Car).

La veille de la première diffusion du duo, Apple Music met par erreur en ligne le matin un visuel dévoilant le titre du single : Stolen Car. Ce visuel sera supprimé mais les fans de la chanteuse auront eu le temps d'en déduire que la chanson sera une reprise d'un titre de Sting, qui figurait sur son album Sacred Love sorti en 2003. Ce même jour, un troisième site officiel (mylenefarmer-voielactee2015.com) est mis en ligne. Quelques heures plus tard, il y en aura un quatrième (mylenefarmer-stolencar.com). Ces sites apportent une nouvelle information : le single sera produit par The Avener.

Le vendredi à h 0 précisément les sites officiels dévoilent un extrait de min 30 s de Stolen Car. Quelques heures plus tard, le titre est disponible dans son intégralité. Il se classe n°1 dès sa sortie en France et en Belgique, et le reste pendant plusieurs jours.

Dans la nuit du 27 au , Mylène Farmer crée la surprise en sortant un nouvel extrait[4],[5], Insondables, sans aucune annonce préalable. Dans cette ballade évoquant la peine d’un homme qui vient de perdre l’amour de sa vie, on retrouve des thèmes chers à Mylène Farmer, comme la mort ou le chagrin[6]. Le clip est, quant à lui, inspiré par l'art moderne et la ville.

L'album enregistre le meilleur démarrage de l'année avec 109 971 ventes dès sa première semaine de commercialisation[7].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Notation des critiques

Compilation des critiques
PériodiqueNote
Sens Critique3/5 étoiles[8]
Télé Loisirs4/5 étoiles[9]
Le ParisienMitigé[10]
Ouest FrancePositif[11]
GalaTrès positif[12]
La Dernière Heure10/10 étoiles[13]
Platine3/5 étoiles[14]
PureBreak4/5 étoiles[15]

Dès sa parution, Interstellaires est applaudi par la presse, fait relativement rare pour un nouvel album de Mylène Farmer.

Pour Elsa Grenouillet dans La Voix du Nord, « la star reste d’une efficacité redoutable. L’opus recèle de tubes en puissance. » La Dernière Heure titre « Mylène Farmer, reçue dix sur dix » tandis que Les Échos qualifie cette « belle surprise » comme étant celle « de la maturité ». Télé Loisirs désigne l'album « d'aérien et moderne », « c'est un album composée sur une palette musicale très variée ».

Dans l'ensemble ce dixième opus de la chanteuse est salué et très bien accueilli par la presse.

L'album s'exploite bien à l'étranger et se classe en très bonne position dans les charts et dans les plateformes de streaming.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Le le site mylenefarmer-interstellaires.com publie la pochette de l'album ainsi que les chansons de l'album.

No TitreParolesMusique Durée
1. InterstellairesMylène FarmerMylène Farmer - Martin Kierszenbaum 3 min 13 s
2. Stolen Car (en duo avec Sting)Mylène Farmer - StingSting 3 min 21 s
3. À reboursMylène FarmerMylène Farmer - Martin Kierszenbaum 4 min 13 s
4. C'est pas moiMylène FarmerMylène Farmer - Martin Kierszenbaum 3 min 43 s
5. InsondablesMylène FarmerMylène Farmer - Martin Kierszenbaum 2 min 36 s
6. Love SongMylène FarmerMylène Farmer - Martin Kierszenbaum 4 min 35 s
7. Pas d'accessMylène FarmerMylène Farmer - Martin Kierszenbaum 3 min 19 s
8. I Want You To Want Me[16]Rick NielsenRick Nielsen 3 min 08 s
9. Voie lactéeMylène FarmerMylène Farmer - Martin Kierszenbaum 3 min 19 s
10. City of LoveMylène Farmer - Matthew KomaMylène Farmer - Martin Kierszenbaum & Matthew Koma 4 min 28 s
11. Un jour ou l'autreMylène FarmerMylène Farmer - Martin Kierszenbaum 4 min 27 s
40 min 15 s

Singles[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

Pays Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP) 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonia) Ultratop 200 albums 1
Drapeau de la Suisse Suisse (Romandie)[17] 1
Drapeau de la Russie Russie (Russian album Chart) 6
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie Itunes/Spotify Performance 3
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade) 3
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard World Albums 9
Drapeau de la Lituanie Lituanie Worldwide Itunes Performance 27
Drapeau de la République tchèque République tchèque (CNS IFPI) 41
Drapeau de la Grèce Grèce (IFPI) 70
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Itunes Performance 56
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG) 79
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Dutch Charts) 79

Supports[modifier | modifier le code]

  1. CD Cristal
  2. CD Digisleeve
  3. CD fourreau
  4. Coffret collector en édition limitée et numérotée (9500 ex.)
  5. Double Vinyle en tirage limité (5000 ex.) inclus un code de télégarment

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Durand, « Mylène Farmer: « number one » en Amérique! », sur gala.dfr, .
  2. « City Of Love Maxi 45 Tours », sur musique.fnac.com.
  3. « Mylène Farmer : Muse dément collaborer avec la chanteuse. "Mylène qui ?" », sur chartsinfrance.net, .
  4. « "Insondables" : Mylène Farmer dévoile une ballade aérienne et envoûtante. Ecoutez ! », sur chartsinfrance.net, .
  5. a et b « Clip de "Insondables" : Mylène Farmer multiplie les clins d'oeil à sa carrière », sur chartsinfrance.net, .
  6. Fabien Randanne, « ECOUTEZ. Mylène Farmer : Une chanson inédite mise en ligne par surprise », sur 20minutes.fr, .
  7. « Mylène Farmer numéro un des ventes avec "Interstellaires", meilleur démarrage de l'année », sur chartsinfrance.net, .
  8. Allan Barbezier, « Quelques Frayeurs... », sur senscritique.com, .
  9. « Mylène Farmer » [img], sur mylene.net.
  10. Emmanuel Marolle, « Mylène sans inspiration » [img], sur mylene.net.
  11. « Retour interstellaire pour Mylène Farmer », sur ouest-france.fr, .
  12. Thomas Durand, « Mylène Farmer: Gala a écouté son album en avant-première », sur gala.fr, .
  13. « Mylène Farmer, reçue 10 sur 10 ! », sur dhnet.be, .
  14. « En tête de gondoles » [img], sur mylene.net.
  15. « "Interstellaires" : Mylène Farmer plus sereine que jamais sur son nouvel album (critique) », sur chartsinfrance.net, .
  16. 1ers interprètes : Cheap Trick, 1977, dans l'album In Color.
  17. « CHARTS ROMANDIE - ALBUMS TOP 50 - 15-11-2015 », sur lescharts.ch.