International Sport and Leisure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

International Sport and Leisure (ISL) est une société de marketing sportif, basée en Suisse, proche de la Fédération internationale de football association et du Comité international olympique, déclarée en faillite en 2001[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

ISL a été fondée en 1982[2] par l'ancien patron d'Adidas Horst Dassler. ISL était associée à la FIFA, au CIO et à l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF)[3].

L'entreprise a été mise en faillite en 2001 avec des dettes de 153 millions de livres[3].

En 2008, à la suite d'une enquête de quatre ans par les procureurs du canton de Zoug, six anciens dirigeants d'ISL, y compris l'ancien président-directeur général Jean-Marie Weber, ont été accusés d'une série d'accusations, dont la fraude, le détournement de fonds et la falsification de documents[3].

Le CIO a mis en place en 2010 une commission d'éthique indépendante qui a mené durant près d'un an une enquête sur trois membres soupçonnés d'avoir perçu des pots-de-vin. Le rapport a été remis en . Avant la publication officielle du rapport, João Havelange a préféré démissionner en tant que membre du CIO[4].

Des documents de la Cour publiés en 2012 montrent que les deux dirigeants de la FIFA, l'ancien président João Havelange et son gendre Ricardo Teixeira, ont reçu 41 millions de francs suisses (27 millions de livres) de pots-de-vin de la part d'ISL entre 1992 et 2000. Sur cette somme, seuls 3 millions de francs suisses ont été remboursés[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles :

  • (en) David Bond, « The £66m 'bribe' shadow hanging over Fifa », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  • (en) David Bond (BBC sports editor), « Fifa president Sepp Blatter set for U-turn over bribes investigation », BBC News Online,‎ (lire en ligne)
  • « Soupçonné de corruption, Havelange démissionne du CIO », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  • (en) David Conn, « Former Fifa president João Havelange 'received millions in bribes' », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  • Éric Champel, « L'affaire ISL », France Football,‎

Ouvrages :

Articles connexes[modifier | modifier le code]