InterContinental Carlton Cannes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
InterContinental Carlton Cannes
Image dans Infobox.
Localisation
Adresse
Coordonnées
Architecture
Type
Construction
Ouverture
Architecte
Styles
Patrimonialité
Équipements
Étoiles
Star full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Niveaux
7Voir et modifier les données sur Wikidata
Chambres
343
Restaurants
2
Gestion
Propriétaire
Gestionnaire
Site web

L'hôtel InterContinental Carlton Cannes est un établissement hôtelier de luxe construit en 1911 situé au bord de la mer Méditerranée sur la Croisette à Cannes en France. Il est classé au titre des monuments historiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cet hôtel est construit pour Henry Ruhl par les architectes Charles Dalmas, de Nice, et Marcellin Mayère, de Cannes, de 1909 à 1910 et de 1912 à 1913. En 1911, Casimir Reynaud[1](1857-1938)[2], président de la société des Bas Alpins et ses associés, rachètent le Carlton ainsi que l'Hôtel de la Plage sur lequel il était adossé. Ils font démolir ce dernier afin de doubler les dimensions du Carlton de 1912 à 1913 avec l'apparition de la seconde tour. La famille Reynaud et associés conserveront l'hôtel pendant près d'un demi-siècle[3]. Comptant 343 chambres dont 39 suites, il est construit avec une façade revêtue d'un enduit bicolore en fausse pierre. Le décor est moulé en ciment. L'hôtel est partiellement transformé en hôpital durant la Première Guerre mondiale. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il continue à servir d’hôtel. Il est lié au monde du cinéma depuis la création du Festival de Cannes en 1946.

Le , la banque d'affaires Morgan Stanley a vendu son portefeuille de sept hôtels à la société Mansion Services Limited, propriété d’un homme d’affaires du Liban, Toufik Aboukhater, résidant à Monaco.  Géré par la chaîne InterContinental, l'hôtel est propriété du groupe qatari Katara Hospitality depuis 2014[4].

Pendant la pandémie de Covid-19, l'hôtel maintient son projet de rénovation et d'extension réalisé en partenariat avec Vinci, tablant sur une réouverture en 2023.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Le Carlton est situé dans le centre-ville de Cannes sur la Croisette à 25 km de l'aéroport de Nice par la route du bord de mer, à 1 km de la gare de Cannes et à 1 km du Palais des festivals de Cannes. Le Carlton se situe à 8 km d'Antibes, 30 km de Saint-Paul-de-Vence, 50 km de Monaco et 50 km de Saint-Tropez.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • L'hôtel est classé 5 étoiles depuis le [5].
  • Son directeur depuis mai 2017 est Giuseppe Vincelli [1].
  • 280 salariés à l'année et plus de 530 en saison.
  • Le Carlton appartient au groupe Katara Hospitality et est géré par InterContinental Hotels Group
  • 10 salons prestigieux pour organiser des conférences, réceptions, cocktails, soirées de gala dont le Grand Salon classé monument historique
  • Une terrasse avec vue sur la Méditerranée
  • Deux restaurants, le Carlton Restaurant et le Carlton Beach Restaurant, 2 bars [2]
  • 343 chambres dont 39 suites et 7 suites panoramiques de prestige de 200 à 400 m2 au 7e étage avec balcon et vue sur la Méditerranée pour la plupart. Une des suites est tarifée 31 500 euros.
  • Agence de voyages, comptoir de location de voitures, blanchisserie, échange de devises, portier/chasseur, coffre-fort, service de location de limousine privée, salle de cardio-training, cabine de massages et soins esthétiques, sans oublier le service technique (élu meilleur service technique d'Europe en 2000[réf. nécessaire]).
  • Plage privée de sable sur la Méditerranée avec accès direct sur la Croisette
  • Langues parlée : arabe, néerlandais, anglais, français, allemand, italien, russe, espagnol

Architecture[modifier | modifier le code]

Protection du patrimoine[modifier | modifier le code]

L'hôtel fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [6] et au titre de l'inventaire général du patrimoine culturel dans le cadre du recensement du patrimoine balnéaire de Cannes[7]. L'édifice a reçu le label « Patrimoine du XXe siècle » en application de la circulaire du [8].

Situation économique[modifier | modifier le code]

Du fait de la crise économique de 2008, l’hôtel a perdu les deux tiers de sa valeur depuis son rachat par la banque d'affaires Morgan Stanley, en 2007, pour 4,2 milliards d'euros, ce qui est la plus grosse perte jamais enregistrée par un fonds d'investissement spécialisé dans l'immobilier[9].

Le Carlton a abandonné un premier projet d'extension des deux ailes qui devaient lui permettre, en gagnant 80 chambres, de devenir le plus grand hôtel de la Côte d'Azur, qui comportait un spa de 1 000 m2, un centre de congrès et une piscine[10]. Cependant, une maquette d'extension présentée dans le hall de l'hôtel en 2020 laisse présager qu'il est normalement prévu pour 2025 une extension des deux ailes, aux façades du même style, avec un jardin intérieur, une piscine et un rooftop végétalisé.

Le mardi , la banque d’affaire Morgan Stanley a vendu son portefeuille de sept hôtels, comprenant les hôtels de Cannes, Amsterdam, Budapest, Rome, Francfort, Madrid et Vienne à la société Mansion Services Limited, propriété d’un homme d’affaires du Liban, Toufik Aboukhater, résidant à Monaco. Les hôtels ont été vendus avec le contrat de gestion en place. InterContinental continuera donc de gérer, de diriger et de commercialiser ces hôtels.

Fait divers[modifier | modifier le code]

En , lors de l'exposition Extraordinary Diamonds de la maison Leviev, un individu armé s'empare d'une mallette contenant des bijoux et des diamants ; un préjudice de 40 millions d'euros est évoqué selon une première estimation[11]. Le butin est par la suite réévalué à 103 millions d'euros[12].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Films
Musique

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ECHOS ET MONDANITÉS, « DÈCÉS CASIMIR REYNAUD », LA SEMAINE SUR LE LITTORAL CANNES,‎ (lire en ligne)
  2. Hélène Homps-Brousse, Historienne et Conservatrice du Musée de la Vallée de Barcelonnette, « Etude des Villa Mexicaines du Canton de Barcelonnette » [PDF],
  3. Hélène Homps-Brousse, Historienne de l'art et conservatrice du musée de la Vallée à Barcelonnette, (France), L'Aventure Architectural des émigrants Barcelonnettes, Musée de la Vallée, Barcelonnette-Somogy Editions d'Art, 200 p. (lire en ligne)
  4. Le Carlton de Cannes sous le drapeau du Qatar!, WebTimesMedia, 26 juin 2014
  5. F.M., « Le Carlton, premier Cannois à décrocher cinq étoiles », dans Nice-Matin, 4 août 2009, en ligne sur www.cannes.maville.com
  6. Notice no PA00080929.
  7. Notice no IA06000713.
  8. « Grand-Hôtel Carlton », label patrimoine du XXe siècle en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, paca.culture.gouv.fr
  9. "Morgan Stanley victime d'investissements immobiliers hasardeux"
  10. Fred Maurice, « Le Carlton renonce à ses travaux d'extensions », dans Nice-Matin, 22 septembre 2010, Le Carlton renonce à ses travaux d'extensions
  11. AFP, « Spectaculaire vol de bijoux en plein jour au Carlton de Cannes » sur Libération, 28 juillet 2013
  12. Judikael Hirel, « 103 millions de bijoux volés au Carlton : nouveau casse du siècle ! », sur lepoint.fr, (consulté le 9 août 2020).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :