Intendance de Nice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Apparue en 1689, l'intendenza générale di Nizza est la plus ancienne des intendances générales, mais le titre d'intendant général du Comté de Nice et de la Principauté d'Oneille ne figure dans les actes officiels qu'à partir de 1718.

Création de l'intendance de Nice[modifier | modifier le code]

S'inspirant du modèle des intendants des généralités établis en France, les ducs de Savoie vont établir des intendants généraux dans les différents provinces de leur État. Pour le Comté de Nice, le premier texte citant un intendant général de Nice apparaît en 1689 dans des instructions de la Chambre des Comptes adressées au chevalier Louis Morozzo nommé à l'intendance de Nice le 25 juin 1688[1]

Intendance générale de Nice[modifier | modifier le code]

Le titre d'intendant général apparaît en 1718. Les intendants généraux dépendent du Général des finances.

L'intendant général est le représentant du duc de Savoie puis roi de Sardaigne. Il exerce une stricte tutelle sur l'administration communale. Toute imposition extraordinaire, toute augmentation des contributions ordinaires sont soumises à son autorisation.

L'augmentation du pouvoir de l'intendant général va entraîner des conflits avec l'administration locale. En 1723, l'intendant général Zoppi voulu prélever des contributions foncières. Les autorités communales de Nice s'y opposèrent en estimant que l'acte d'hommage de 1391 les en affranchissait moyennant l'acceptation du paiement d'un don annuel aux finances ducales. La résistance du grand conseil de la ville entraîna une révolte de la population le 24 septembre 1723 obligeant l'intendant général à s'enfuir. Le roi désavoua l'intendant mais sanctionna le grand conseil qui n'avait pas su empêcher la révolte.

En 1723 le roi Victor-Amédée II édicte les « Royales constitutions » ayant pour but d'uniformiser la législation des différents États dépendant du roi de Sardaigne.

L'intendance générale de Nice est supprimée après le rattachement du Comté de Nice à la République française en 1793. Elle a été rétablie après la restauration sarde en 1814 dans le cadre administratif de la division de Nice.

Les intendants généraux de Nice avant 1792[modifier | modifier le code]

Liste des intendants généraux de la division de Nice[2]
Nom Durée du mandat
Luigi Francesco Morozzo 1688 - 1691
Occupation française 1691 - 1696
François Hyacinthe de Gallinati avril 1697 - juin 1697
Antonio Francesco Nicolis di Robilant juin 1697 - mai 1699
Pierre Mellarède[3] mai 1699 - mai 1702
Gian Giacomo Fontana mai 1702 - 1708
Occupation française 1702 - 1713
Jules-Louis Torrini 1713 - mai 1713
comte Ruschis mai 1713 - octobre 1715
Carlo Giovanni Fecia di Cossato octobre 1715 - décembre 1717
Carlo Pavia décembre 1717 - septembre 1722
Luigi Lovera 1722 - 1723
Pierre Marcel Zoppi[4] 1723
Giovanni Stefano Sapellani (Zappeloni) juin 1724 - février 1733
Carlo Alfonso Dalmazzone février 1733 - mars 1742
Onorato Viani
(en l'absence de Dalmazzone)
1739 - 1742
Secundo Domenico Bolla mars 1742 - janvier 1750
Occupation franco-espagnole 1744 - 1748
Gaspard Joanini[5] janvier 1750 - août 1759
Pierre Antoine Ignace Saissi 1759
Giuseppe Antonio Mattone di Benevello août 1759 - novembre 1772
Giuseppe Felix Angiono novembre 1772 - avril 1775
Francesco Luigi Ferrero Ponziglione di Borgo d'Ale[6] avril 1775 - octobre 1779
Domenico Benedetto Cortina di Malgra octobre 1779 - décembre 1785
Lorenzo Perpetuo Cristiani décembre 1785 - novembre 1792
Giovanni Battista Mattone di Benevello novembre 1792 - avril 1794
Annexion du Comté de Nice
par la République française
31 janvier 1793
Traité de Paris 15 mai 1796

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Costamagna, L'intendance de Nice et ses crises (1688-1722), p. 17-27, Les cahiers de la Méditerranée, 2007 Lire en ligne
  2. Intendance générale de Nice - Archives
  3. Nice Rendez-vous : Pierre Mellarède
  4. Le comté de Nice et la maison royale de Savoie, p. 135, SilvanaEditoriale, Milan, 2010 (ISBN 978-8-836618354) ; p. 215
  5. Nice Rendez-vous : Gaspard Joanini
  6. Nota : D'après E. Hildesheimer. D'autres listes donnent le nom de Felix Capien Vacca mais celui-ci apparaît aussi comme intendant général en Savoie en 1777

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Louis Malausséna, Un intendant dans le comté de Nice au XVIIIe siècle. Pierre Mellarède, p. 65-93, Nice-Historique, 1966, no 106
  • Ernest Hildesheimer, Nice au milieu du XVIIIe siècle, rapport de l'intendant général Joanini, p. 33-51, Nice-Historique, 1968, no 88 Lire en ligne
  • Marc Ortalani, L’activité de l’intendant Mattone di Benevello d’après sa correspondance administrative (novembre 1792-avril 1794), p. 221-228, Nice-Historique, 1992, no 229 Lire en ligne
  • Henri Costamagna, Pour une histoire de l' "Intendenza" dans les États de terre-ferme de la maison de Savoie à l'époque moderne, Bollettino storico-bibliografico subalpino, 1985, second semestre, p. 373-467

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]