Intel VT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Vanderpool est le nom de code d'un microprocesseur réalisé par Intel et présenté pour la première fois à l'IDF (Intel Developer Forum) de San José (Californie) entre le 16 et le .

Il embarque une technologie, l'Intel VT, de partition processeur permettant d'exécuter plusieurs systèmes d'exploitation en même temps sur la même puce. Un « super-BIOS » fait l'interface avec la puce et permet d'exécuter les différents systèmes d'exploitation simultanément.

Ainsi, selon New Scientist :

« La puce permettra à de futurs ordinateurs de faire fonctionner Windows XP en même temps que Linux ou le système d'exploitation d'Apple, aussi facilement que les ordinateurs d'aujourd'hui font fonctionner Word et Internet Explorer simultanément[1]. »

La technologie Vanderpool est maintenant disponible sous le nom VT-x (Virtual Technology) sur les plateformes IA-32. Intel prévoit d'ajouter le support d'EPT (Extended Page Table)[2] dans l'architecture Nehalem.

Variantes de technologies VT-x[modifier | modifier le code]

Variante de VT-X Description / Divers CPU compatibles
VT-c Virtualisation de communication : employée pour le réseau[3] Afficher
VT-d Afficher

Notez que la technologie VT-d permet l'accès direct aux différents chipsets (carte graphique, ethernet, son, etc.) détectés par le « super-BIOS » via le bus de données ( PCI, PCIeetc.) Toutefois celle-ci doit être aussi acceptée par le chipset principal de la carte mère[4]. Ainsi toute carte (…) présente dans l'ordinateur sera vue en intégralité par le système hébergé (on dit aussi « invité » ou domU…). Le gain qu'apporte la technologie VT-d (ne pas confondre avec vt-x ou vt-c) se mesure en performance temps machine, de fiabilité du « super-BIOS » et des systèmes d'exploitation invités…

Pour pouvoir employer le vt-d (de vt-x) il est important d'avoir une carte mère compatible vt-d. Voici un début de liste compatible :

Marque Chipset Référence Documentations
Intel Q35 Intel® 3 82Q35 (seulement) Section 1.3.11
Intel Q45 Intel® 4 82Q45 (seulement) Section 14
Intel Q57 Intel® 5 Séries Chipset et Intel® 3400 Séries Chipset Section 5.28.2

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  1. source Clubic
  2. Neiger, Gil; A. Santoni, F. Leung, D. Rodgers, R. Uhlig. "Intel Virtualization Technology: Hardware Support for Efficient Processor Virtualization". Intel Technology Journal 10 (3): 167-178. juillet 2008
  3. Fiche en anglais
  4. Certains chipsets sont compatibles mais ne sont pas câblés (reliés) avec le cpu et donc le vt-d ne peut fonctionner

Lien externe[modifier | modifier le code]