Insulo de la Rozoj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La République espérantiste de l'Île de la Rose
(1er mai au 24 juillet 1968)

Esperantista respubliko de la Insulo de la Rozoj (eo)

Blason de La République espérantiste de l'Île de la Rose (1er mai au 24 juillet 1968) Drapeau de La République espérantiste de l'Île de la Rose (1er mai au 24 juillet 1968)
Insulo de la Rozoj
Image illustrative de l’article Insulo de la Rozoj
Administration
Territoire revendiqué Une plateforme dans la mer Adriatique
Statut politique Micronation
Gouvernement République
Fondateur et président Giorgio Rosa
Mai-juillet 1968
Démographie
Langue(s) Espéranto
Géographie
Coordonnées 44° 10′ 49″ nord, 12° 37′ 20″ est
Superficie 0,000 4 km2
Divers
Monnaie Lire de Insulo de la Rozoj

Pendant une courte période, la République espérantiste de l'Île de la Rose ou Esperantista respubliko de la Insulo de la Rozoj (eo) a existé en tant que micronation proche de la côte de la province italienne de Forlì, dans l'Adriatique.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'affaire a débuté en 1964, quand un ingénieur italien, nommé Giorgio Rosa, reçut la permission de tester une nouvelle technique pour la construction d'une grande plateforme de 400 m2 dans la mer Adriatique, à quelques kilomètres de la côte italienne. Cette île artificielle était soutenue par des colonnes fortifiées s'appuyant sur le fond de la mer.

Le , l'île artificielle déclare son statut d'État indépendant. L'évolution de la plateforme et ses utilisations scientifiques sont restées mal connues, mais il semble qu'il y avait un restaurant, une boîte de nuit, un marchand de souvenirs et un bureau de poste, ainsi que, peut-être, une station de radio enfreignant les lois italiennes. Il semble aussi qu'un petit groupe d'individus avait racheté l'île à Giorgio Rosa.

La souveraineté de l'île fut marquée par la frappe d'une monnaie, d'un timbre postal, et la création d'un nouveau drapeau (le drapeau était de couleur orange, avec en son centre un bouclier blanc orné de trois roses). Le nom officiel du nouveau pays était « Esperantista respubliko de la Insulo de la Rozoj », en espéranto, afin de montrer le caractère international de l'île. Le nom avait aussi été choisi par rapport à Giorgio Rosa, car Rosa signifie Rose en italien.

Le gouvernement italien, cependant, n'a pas apprécié la constitution illégale de ce nouveau pays, à seulement 12 km des côtes de Rimini, dans les eaux internationales et à 500 m au-delà des eaux italiennes[1],[2]. Le , des représentants officiels du gouvernement italien viennent sur la plateforme et en prennent le pouvoir. Le , et contrairement à la volonté des propriétaires, la plateforme est détruite[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10].

Adaptation en film[modifier | modifier le code]

La plateforme Netflix a annoncé L'Incroyable histoire de l'Île de la Rose (L'incredibile storia dell'Isola delle Rose), un film en italien, sur l'aventure de l'Insulo de la Rozoj. Le tournage a débuté en et le film est sorti en [11],[12].

Photos[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « "«Nuevo Stato» al largo di Rimini su un'isola artificiale" », Il Messaggero,‎ , p. 1ère colonne, ligne 1 à 8: "Un annuncio, secondo il quale, sull'isola di acciaio sorta a 12 chilometri dalla costa riminese in acque extra-territoriali era nato un «nuevo stato», ha fatio accorrecte sul posto agenti di polizia, guardie di finanza e carabinieri, per «ragioni di sicurezza»." (lire en ligne)
  2. (it) « L'epopea dell'Isola delle Rose davanti alla Romagna diventa un film con Elio Germano: la battaglia di un idealista contro i poteri bigotti Il trailer », sur www.ilmessaggero.it (consulté le 30 décembre 2020)
  3. (en)When Italy went to war with the esperanto micro nation Insulo de la Rozoj
  4. (en)Insulo de la rozoj, The island that wasn’t there
  5. (it)Duilio Chiarle, MICRONAZIONI: storia dei più piccoli Paesi del mondo
  6. (it)Giorgio Rosa, L'isola delle rose. Con DVD
  7. (eo)Esperanto 125, La Insulo de la Rozoj
  8. (it)Il Post, La storia dellisola delle rose, 2012
  9. (it)Corriere, Isola utopia imarisio
  10. (it)Il foglio, Isola che non cera, 2015
  11. (en) Nancy Tartaglione et Nancy Tartaglione, « Netflix To Tell ‘The Incredible Story Of Rose Island’; Feature Comedy Directed By Sydney Sibilia », sur Deadline, (consulté le 13 avril 2020)
  12. L'Incroyable Histoire de l'Île de la Rose, comédie dramatique de Sydney Sibilia, 1h57

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]