Instrument financier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les instruments financiers sont des titres ou contrats, dont certains sont négociables sur les marchés réglementés, certains exclusivement utilisés pour anticiper une rentabilité ou un risque financier ou monétaire.

En France, les instruments financiers sont définis par l'article L. 211-1 du Code monétaire et financier, qui est, certes, une liste limitative, mais néanmoins suffisamment générale dans ses définitions pour ne pas constituer un frein a priori au développement des marchés financiers et à la création de nouveaux produits.

Types d'instruments financiers[1][modifier | modifier le code]

  • les titres financiers :
    • les titres de capital :
      • les actions ordinaires
      • les actions de préférence
    • les titres de créance :
      • les obligations
      • les titres de créances négociables
      • les obligations complexes
    • les parts de placements collectifs (ou titres financiers à finalité particulière)
      • OPCVM
      • FIA
  • les contrats financiers (ou instruments financiers à terme, ou produits dérivés) :
    • les titres financiers à terme :
      • les warrants financiers
      • les certificats de valeur de garantie
    • les contrats fermes :
      • contrats à terme
      • contrats d'échange
    • les contrats d'options
    • les dérivés crédits

Attention, les effets de commerce et les bons de caisse ne sont pas des instruments financiers.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Code monétaire et financier | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 14 novembre 2017)