Instituts Trasenster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les instituts Trasenster désignent les huit instituts scientifiques de l'université de Liège créés durant la décennie 1880 sous le rectorat de Louis Trasenster.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1879, le ministre liégeois Walthère Frère-Orban, alors chef du gouvernement, fait voter un important budget par le parlement pour doter les deux universités d'État, Liège et Gand, fondées par Guillaume Ier des Pays-Bas, de moyens dignes de leurs ambitions [1],[2]. Des bâtiments sont construits pour héberger ces huit nouveaux instituts. La plupart sont érigés au centre-ville et sont l'œuvre de l'architecte liégeois Lambert Noppius. Il s'agit de :

Ces bâtiments, qui existent encore au début du XXIe siècle, font partie du patrimoine architectural monumental de la cité ardente. L'université les a progressivement désertés ou réaffectés, un siècle après leur construction, pour regrouper ses activités scientifiques sur les hauteurs du Sart Tilman.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sonia Wanson, « Historique de l’Institut de Zoologie “Edouard van Beneden” »
  2. Bruno Magermans, « Louis Trasenster, l'ingénieur et l'universitaire », Société libre d'Emulation - Liège (consulté le 16 août 2008)
  3. Éric Gosset, Histoire de l'institut d'astrophysique dans Le ciel, bulletin de la Société Astronomique de Liège, février 2001, pages 51-56.
  4. Luc Angenot, « Bref historique de la Section Pharmacie de l'Université de Liège » (consulté le 5 décembre 2011)
  5. Le Musée en Plein Air du Sart-Tilman, Buste de Georges Montefiore-Levi

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christine Renardy, Liège et l'Exposition universelle de 1905, La Renaissance du Livre, , 318 p. (lire en ligne), p. 103-105

Article connexe[modifier | modifier le code]