Institution Beaupeyrat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Institution Beaupeyrat
logo
Localisation
Localisation Limoges (87) (France France Flag Map.svg)
Coordonnées
géographiques
45° 49′ 38″ nord, 1° 15′ 22″ est
Informations
Nom original Pensionnat des Filles Notre-dame
Fondation 20 décembre 1634
par Suzanne de Briançon
Directeur M. Fabienne Berthe
Type Privé catholique sous contrat d'association avec l'État
Particularités Occitan Flag of Occitania.svg, Coménius Flag of Europe.svg
Étudiants 1200
Niveau Établissement primaire, secondaire et supérieur
Site web www.beaupeyrat.com
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Institution Beaupeyrat
Géolocalisation sur la carte : Limoges
(Voir situation sur carte : Limoges)
Institution Beaupeyrat

Fondée en 1634 par Suzanne de Briançon, accompagnée de 6 de ses consœurs, l’Institution Beaupeyrat (ou plus simplement Beaupeyrat) est un établissement privé catholique sous contrat d'association avec l'État situé dans le centre-ville de Limoges (à deux pas de l'hôtel de ville et de la bibliothèque francophone multimédia), au 9ter, rue Pétiniaud-Beaupeyrat et dirigé par Mme Fabienne Berthe (chef d'établissement coordinatrice) et Mme Carole Habert (directrice de l'école primaire) sous la tutelle depuis ses origines de la Compagnie de Marie-Notre-Dame (fondée en 1607 par Ste Jeanne de Lestonnac, nièce du célèbre philosophe Michel Eyquem de Montaigne).

Avec plus d'un millier d'élèves répartis dans une cinquantaine de classes, ainsi qu'une centaine de professeurs et d'instituteurs, Beaupeyrat est aujourd'hui le plus grand établissement privé en Limousin et le seul sur la région (public et privé confondus) à regrouper tous les niveaux sur un même site (école maternelle et élémentaire, collège, lycée d'enseignement général (L et S) et technologique (STG), BTS et DCG). Il est aussi le plus vieil établissement d'enseignement privé de Limoges et de sa région.

En plus du français, les langues enseignées sont : l'anglais, l'allemand, l'espagnol, le latin et l'occitan (uniquement pour les premières et terminales).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Filles de Notre-Dame[modifier | modifier le code]

L'établissement fut fondé en 1634 au 11 de l'actuelle rue des Filles-de-Notre-Dame (nom donné en souvenir de celui-ci et dont il n'existe plus aujourd'hui que la porte d'entrée, qui est qui fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le [1]) à proximité de l'ancien quartier du Viraclaud par Suzanne de Briançon et six autres sœurs à la suite de la demande de religieuses par la ville de Limoges qui envie à Périgueux son école de Notre-dame. En fait, il s'agit du rachat pour 22000 livres de l'ancien monastère des Carmélites qui s'étaient installées à côté de la place de barres en 1618.

En 1791, les religieuses, comme toutes les communautés religieuses de Limoges, sont expulsées du couvent[2]. L'école s'installe alors près de l'hôtel de ville, à l'actuel emplacement du parking F. Roosevelt.

Au 9ter, rue Pétiniaud-Beaupeyrat[modifier | modifier le code]

Au milieu de XIXe siècle, les religieuses achètent un grand terrain, en pleine campagne, où sera construit ce qui sera le noyau de l'actuel Beaupeyrat. Les gens sensés haussent les épaules : « vous n'aurez jamais d'élève à l'écart de la ville ! »[3]. Finalement, c'est la ville qui viendra rejoindre les religieuses, avec la construction de la rue Pétiniaud-Beaupeyrat et des autres rues avoisinantes.

C'est à la rentrée de 1904 que l'institution prend le nom de Beaupeyrat (qui signifie belle pierre en occitan), en référence au quartier dans lequel elle est située.

À partir du , une partie des locaux est réquisitionnée pour en faire un hôpital militaire de 65 lits[4]. Il y a moins de place, mais il y aura plus d'élèves qu'avant. Lorsque les blessés français seront remplacés par des blessés allemands, la dignité courageuse et l'énergie de Mme Haquette, forceront le respect des occupants.

En 1996, Beaupeyrat fait construire sa nouvelle école primaire Saint-Aurélien, qui regroupe la maternelle et les classes qui se trouvaient à l'annexe Sainte-Philomène, à proximité de la place des Carmes. 10 ans plus tard, un nouveau gymnase omnisports est construit, et par la même occasion, des nouveaux locaux seront aussi construits pour agrandir l'école maternelle en plein développement.

Après avoir passé les sélections régionales, nationales et européennes, L'Institution Beaupeyrat a été choisi en 2007 pour le projet Comenius.

Personnalités liées à l’Institution[modifier | modifier le code]

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 3e sur 13 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 711e au niveau national[5]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[6].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Toutes les salles de l'Institution Beaupeyrat au secondaire (y compris la salle polyvalente, les bibliothèques, etc) portent des noms soit de saints soit de personnes ayant compté pour l'établissement comme Suzanne de Briançon ou encore Pie XII (qui canonisa Jeanne de Lestonnac le ), tandis qu'au primaire ce sont des noms de communes (ex: St Pardoux, St Hilaire, St Just...). D'autres salles sont nommées en clin d'œil à leur fonction comme la salle de dessin qui porte le nom de Michel-Ange. Cette tradition perdure toujours, même lorsque de nouvelles salles sont construites.

Accès[modifier | modifier le code]

Beaupeyrat se trouve à un quart d'heure de la Gare de Limoges-Bénédictins C.I.E.Limoges.jpg (à pied).

Ce lieu est desservi par les lignes de trolleybus et bus de la TCL 1 D1 10 D10 15 21 32 34 35 36 et 40 (station Beaupeyrat).

  • Entrée principale : 9ter, rue Pétiniaud-Beaupeyrat
  • Entrée Saint-Aurélien : 12, rue Dupuytren
  • Entrée des lycéens : 43, boulevard Gambetta

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]