Institut québécois de planification financière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Institut québécois de planification financière (IQPF)

Cadre
Forme juridique Association à but non lucratif
But Assurer la protection du public en matière de finances personnelles, par la formation des planificateurs financiers et l'établissement des normes de pratique professionnelle
Zone d’influence Québec
Fondation
Fondation 1989
Origine Loi 134 - Loi sur les intermédiaires de marché (L.R.Q. c. I-15.1), adoptée le 21 juin 1989.
Identité
Siège 3, place du Commerce, bureau 501, Île-des-Sœurs, Verdun (Québec, Canada), H3E 1H7
Personnages clés Jocelyne Houle-LeSarge, présidente-directrice générale
Présidente Julie Raîche, B.A.A., Pl. Fin.
Affiliation Autorité des marchés financiers (Québec) (AMF) et Financial Planning Standard Council (FPSC)
Méthode Membres affiliés
Membres 5000
Site web https://www.iqpf.org/

L'Institut québécois de planification financière (IQPF) est un organisme à but non lucratif qui décerne le diplôme de planificateur financier (Pl. Fin.) au Québec (Canada) et administre le règlement de l'AMF (Autorité des marchés financiers (Québec)) relatif à la formation continue de ses diplômés.

De plus, l'IQPF élabore et dispense des activités de formation continue pour les planificateurs financiers. Ceux-ci doivent accumuler des unités de formation continue dans trois catégories:

  • planification financière personnelle intégrée (PFPI)
  • formation dans un ou plusieurs des domaines de la planification financière (PDOM)
  • formation en matière de conformité aux normes, d’éthique et de pratique professionnelle (NP) et formation en matière de conformité aux normes, d’éthique et de pratique professionnelle reliée directement à la planification financière (NP-PF)

Encadrement des Pl. Fin.[modifier | modifier le code]

Au Québec, selon l'article 57 de la "Loi sur la distribution de produits et services financiers", nul ne peut obtenir de l'Autorité des marchés financiers un certificat l'autorisant à utiliser le titre de planificateur financier à moins d'être titulaire d'un diplôme de planificateur financier décerné par l'Institut québécois de planification financière.[1]

La Chambre de la sécurité financière (CSF) est responsable de la déontologie des planificateurs financiers depuis 1998. Les planificateurs financiers membres de l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec (CPA) et de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec (OAAQ) sont encadrés par leur ordre, selon une convention conclue avec l’AMF.

Mission[modifier | modifier le code]

La mission de l'IQPF est d'assurer la protection du public en matière de finances personnelles, par la formation des planificateurs financiers et l'établissement des normes de pratique professionnelle[2].

Modèle de pratique professionnelle[modifier | modifier le code]

Le modèle de pratique professionnelle des planificateurs financiers conçu sous l'égide de l'IQPF est basé sur une démarche en planification financière personnelle intégrée. Cette démarche met en commun les compétences de sept domaines d’intervention: les aspects légaux, l’assurance et la gestion des risques, les finances, la fiscalité, les placements, la retraite et la succession. Les activités de formation et le matériel de référence amènent les participants à développer leur expertise, ainsi qu'à prodiguer des conseils et des recommandations à leur clientèle.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Depuis 2007, l'IQPF décerne annuellement le titre de membre honoraire à des planificateurs financiers qui se sont distingués de diverses façons, notamment en rendant des services exceptionnels à l'IQPF, à la profession de planificateur financier ou à la collectivité. Ces récipiendaires sont:

Membres honoraires

2007 - Jean-Guy Grenier

2007 - Guy Jasmin

2008 - Henri Gagnon

2009 - Daniel Laverdière

2010 - Robert McLaughlin

2011 - Thérèse Quirion

2012 - Gilles Garon

2013 - Natalie Hotte

2014 - Fabien Champagne

2015 - Michel Lavoie

2016 - Pierre Larose

2017 - Sylvain Chartier

De plus, les présidents de l'IQPF sont désignés membres honoraires.

Titre de formateur de l'année

Depuis 2008, l'IQPF décerne annuellement le titre de "Formateur de l'année en formation continue" (FC) et "Formateur de l'année en formation professionnelle" (FP), afin de reconnaître l'excellence du travail des formateurs. Récipiendaires de ces prix:

2008 - Martine Berthelet (FC) et Pierre Larose (FP)

2009 - Annie Boivin (FC) et Martine Berthelet (FP)

2010 - Robert McLaughlin (FC) et Marthine Berthelet (FP)

2011 - Daniel T. Jolin (FC) et Jean Turcotte (FP)

2012 - Caroline Marion (FC) et Martine Berthelet (FP)

2013 - Denis Preston (FC) et Martine Berthelet (FP)

2014 - Caroline Marion et Denis Preston (FC) et Nancy D'Amours (FP)

2015 - Caroline Marion et Denis Preston (FC) et Nancy D'Amours (FP)

2016 - Martin Dupras et Caroline Marion (FC) et Jean Turcotte (FP)

2017 - Martin Dupras (FP)

Prix de journalisme en littératie financière

Finalement, depuis 2012, l’IQPF décerne annuellement le Prix de journalisme en littératie financière de l’IQPF à un journaliste Québécois qui contribue, par ses actions, son implication et son rayonnement, à éduquer financièrement les Québécois et, de ce fait, contribue au rayonnement de la planification financière. Les lauréats :

2012 – Stéphanie Grammond

2013 – Gérald Fillion

2014 – René Vézina

2015 – Marc Tison

2016 – Pierre-Yves McSween

2017 – François Gagnon

Historique de l'Institut[modifier | modifier le code]

  • 1989 - Adoption de la Loi 134 - Loi sur les intermédiaires de marché prévoyant la création d'un "Institut québécois de planification financière". L'IQPF fut constitué en 1989 sous la 3e partie de la Loi des compagnies du Québec, à la suite de l'entrée en vigueur de la Loi sur les intermédiaires de marché (L.R.Q. c. I-15.1), adoptée le 21 juin 1989 par l'Assemblée nationale du Québec :

    Le ministre agrée une institution québécoise de planification financière, après avoir pris avis de l'inspecteur général.

    L'institution ainsi agréée établit, par règlement soumis à l'approbation du gouvernement, les conditions relatives à la délivrance de diplômes de planificateur financier, y compris celles relatives à leurs équivalences, ainsi que les modalités de paiement des cotisations à être versées par les personnes qui portent le titre de planificateur financier[3].

  • 1992 - L'IQPF tient sa première remise de diplômes officielle[4].
  • 1996 - Le premier programme de "Certificat en planification financière personnelle" débute à l'automne 1996 à l'Université Laval[5] avec 850 inscriptions[6]. Aujourd'hui, une dizaine d'institutions offrent un programme en planification financière personnelle approuvé par l'IQPF[7].
  • 1996 - Publication de la première édition de La Collection de l'IQPF, l’ouvrage de référence des Pl. Fin.
  • 1997 - L'IQPF développe le Profil de compétences des planificateurs financiers qui vise à définir le rôle du planificateur financier et les habiletés professionnelles essentielles à la pratique de la planification financière.
  • 1998 - Adoption de la Loi sur la distribution des produits et services financiers (loi 188), qui reconnaît l’IQPF comme autorité exclusive pour décerner le diplôme de planificateur financier et élaborer les règles relatives à la formation continue des planificateurs financiers. La loi 188 entre en vigueur en 1999.
  • 1998 - L'IQPF s'associe à cinq autres organismes pour organisé la première Semaine de la planification financière. Cet événement annuel est devenu le Mois de la planification financière de la retraite organisé par Question Retraite.
  • 1999 - La formation continue des Pl. Fin. devient obligatoire.
  • 1999 - L'IQPF modifie son règlement sur la formation de base des Pl. Fin., afin que le baccalauréat (ou une formation équivalente) soit dorénavant la norme pour l'obtention du diplôme de planificateur financier. Ce standard minimum est entré en vigueur en 2002 pour les nouveaux inscrits et en 2005 pour ceux qui étaient déjà inscrits au programme de formation menant au titre.
  • 2001 - Approbation par décret du nouveau règlement sur la formation continue obligatoire du Pl. Fin., lequel est administré par l'IQPF.
  • Décembre 2002 - La Loi sur l’agence nationale d’encadrement du secteur financier, devenue en 2004 la Loi sur l’Autorité des marchés financiers, reconnaît l’IQPF comme étant le seul organisme pouvant décerner le diplôme de planificateur financier. L’IQPF détermine les critères d’obtention du diplôme et ceux d’équivalence de formation. Il doit être consulté par l’Autorité des marchés financiers pour toute question touchant la planification financière. L’IQPF fait rapport à l’Autorité des marchés financiers pour la conformité des planificateurs financiers quant aux exigences de formation continue.
  • 2004 - Première édition des Normes professionnelles en planification financière incluant des normes déontologiques.
  • 2004 - L'IQPF dépose une demande officielle auprès de l'Office des professions du Québec (OPQ) afin de constituer un ordre professionnel des planificateurs financiers[8].
  • 2005 - Exigence du baccalauréat pour l'obtention du diplôme de l'IQPF.
  • 2007 - Entrée en vigueur du nouveau Règlement sur la formation continue obligatoire du planificateur financier, lequel est administré par l'IQPF.
  • 2007 - L'OPQ lance une consultation publique sur la requête de l'IQPF d'établir un ordre professionnel des planificateurs financiers. Deux cent trente-huit individus et 27 ministères, organismes, associations professionnelles ou institutions financières ont répondu à cette consultation. Les répondants individuels sont en forte majorité favorables à la création d'un ordre professionnel.
  • Juin 2008 - Après une longue étude du comité consultatif, l'Office des professions du Québec ne recommande pas de constituer un ordre professionnel des planificateurs financiers[9], jugeant l'encadrement actuel suffisant. Malgré ce dénouement de la consultation publique de l'OPQ, l'Institut continue de revendiquer la création d'un ordre professionnel des planificateurs financiers à ce jour[10].
  • 2008 - Lancement de la Solution IQPF, outil en ligne qui comprend La Collection de l'IQPF, les Normes professionnelles, le magazine La Cible et des hyperliens vers les textes des documents juridiques.
  • 2008 - Lancement des Normes d'hypothèses de projection.
  • 2010 - L'IQPF accorde le statut d'affilié à tous les planificateurs financiers accrédités du Québec.
  • Juin 2010 - L'IQPF devient le 7e organisme membre du Financial Planning Standards Council (FPSC)[11].
  • Mai 2011 - L'IQPF et quatre autres organisations se sont regroupées pour constituer la Coalition pour l'établissement de normes professionnelles pour les planificateurs financiers[12], maintenant nommée "Coalition pour la planification financière". Le mandat de la Coalition est d'établir les bases de la profession de planificateur financier au Canada et de promouvoir la reconnaissance officielle de la planification financière en tant que profession distincte. À l'heure actuelle, la Coalition est formée de quatre organisations : Le Canadian Institute of Financial Planners (CIFPs), le Financial Planning Standards Council (FPSC), l'Institute of Advanced Financial Planners (IAFP) et l'Institut québécois de planification financière (IQPF).
  • 2011 - L’IQPF et le FPSC s’entendent sur un ensemble de principes de base pour leurs codes de déontologie.
  • 1 décembre 2011 - Entrée en vigueur du nouveau règlement de l'AMF sur la formation continue obligatoire du Pl.Fin., lequel est administré par l'IQPF.
  • 2012 - Accord de réciprocité avec l'Association française des Conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC).
  • 2014 - L'IQPF change d'image et se dote d'un nouveau logo[13].
  • 2015 - Publication du guide intitulé "La planification financière au Canada: définitions, normes et compétences" par l'IQPF et le FPSC.[14]
  • 2015 - "Les Normes d'hypothèses de projection" sont publiées par l'IQPF et le FPSC, et deviennent pancanadiennes[15].
  • 2015 - L’IQPF et le FPSC lancent une application pour leurs Normes d’hypothèses de projection[16].
  • 2016 - Le magazine officiel de l’IQPF, La Cible, désormais publié en format numérique.
  • 2017 - L'IQPF et le FPSC publient un Addenda aux Normes d'hypothèses de projection, qui fournit les sources de données sur lesquelles les Normes d'hypothèses de projection sont basées, ainsi que les calculs pour les normes d'inflation et les taux de rendement[17].

Liste des présidents de l'histoire de l'IQPF: Charles Pelletier (1989-1992), Jocelyne Gagnon (1992-1993), Jean-Claude Lefebvre (1993-1994), Robert Lafond (1994-1995), Michel Mailloux (1995-1996 et 2000-2002), Paul Turcot (1996-1997), Anne-Marie Girard-Plouffe (1997-1998), Réjean Ross (1998-1999), Denis Boucher (1999-2000), Richard Pilotte (2002-2004), Jean Girard (2004-2005), André Buteau (2005-2006), Gilles Sinclair (2006-2008), Robin W. De Celles (2008-2010), Martin Dupras (2010-2012), Yves L. Giroux (2012-2014), Nathalie Bachand (2014-2016), Sylvain B. Tremblay (2016-2018), Julie Raîche (2018-).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi sur la distribution de produits et services financiers, article 57
  2. « À propos de l'IQPF », sur iqpf.org (consulté le 3 octobre 2016)
  3. « Article 30, Loi sur les intermédiaires de marché », sur legisquebec.gouv.qc.ca/ (consulté le 3 octobre 2016)
  4. Institut québécois de planification financière, Rapport annuel 2008-2009, 34 p., p. 4
  5. « Journal Le Fil, Université Laval », sur ulaval.ca, (consulté le 3 octobre 2016)
  6. « Journal Le Fil, Université Laval », sur ulaval.ca, (consulté le 3 octobre 2016)
  7. « Formation académique », sur iqpf.org (consulté le 3 octobre 2016)
  8. Pierre Picard, « IQPF : un nouvel ordre professionnel... », Finance et Investissement,‎ (lire en ligne)
  9. Office des professions du Québec, Avis sur l'opportunité de constituer un ordre professionnel des planificateurs financiers, , 48 p. (ISBN 978-2-550-53309-2, lire en ligne)
  10. Institut québécois de planification financière, Commentaires de l’IQPF sur le Rapport de l’application de la Loi sur la distribution de produits et services financiers, , 13 p. (lire en ligne)
  11. (en) Financial Planning Standards Council, 2010-2011 annual report, 24 p. (lire en ligne), p. 6
  12. « Cinq organisations s’unissent pour établir un ensemble commun de normes afin de mieux protéger les Canadiens », sur coalitionforprofessionalstandards.ca, (consulté le 3 octobre 2016)
  13. Yves L. Giroux, Message du président, La Cible, Institut québécois de planification financière, , 24 p. (ISSN 1208-5529, lire en ligne), p. 4
  14. Guide "La Planification financière au Canada - Définitions, normes et compétences", 2015, publié par l'IQPF et le FPSC, 40 pages, ISBN 978-2-922174-30-4.
  15. « Planificateurs financiers : enfin des normes pancanadiennes », sur conseiller.ca, (consulté le 30 mai 2018)
  16. « Une application pour faciliter l'accès aux Normes d'hypothèses de projection », sur iqpf.org, (consulté le 30 mai 2018)
  17. « L’IQPF et le FPSC publient un Addenda aux Normes d’hypothèses de projection 2016 », sur iqpf.org, (consulté le 30 mai 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]