Institut national d'assurance maladie invalidité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Sécurité sociale.
Institut national d'assurance maladie invalidité
Région Drapeau de la Belgique Belgique
Création 1964
Type Institution publique de sécurité sociale
Siège Av. de Tervueren 211
1150 Bruxelles
Coordonnées 50° 50′ 12″ N, 4° 24′ 35″ E
Langue Français
Néerlandais
Administrateur général Johan De Cock (CD&V)
Administrateur général adjoint Benoît Collin (PS)
Site web inami.fgov.be

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Institut national d'assurance maladie invalidité

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Institut national d'assurance maladie invalidité

En Belgique, l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI) (en néerlandais : RIZIV = Rijksinstituut voor Ziekte- en Invaliditeitsverzekering) est une institution publique de sécurité sociale.

Contextes[modifier | modifier le code]

Pour bénéficier du droit au remboursement des soins de santé, l'intéressé doit en principe prouver qu'il a atteint un niveau de cotisations suffisant dans l'année de référence (cotisation payées sur la base d'une rémunération égale à 6 fois le revenu minimum mensuel moyen garanti).

Services de l'INAMI[modifier | modifier le code]

L'Institut comprend cinq services :

  • Le service des soins de santé ;
  • Le service des indemnités ;
  • Le service d'évaluation et de contrôle médicaux ;
  • Le service du contrôle administratif ;
  • Les services généraux de support

Accords médico-mutualistes[modifier | modifier le code]

Au sein de l'INAMI le ministère de la santé, les mutualités et les prestataires de soins médicaux (médecins, kinésithérapeutes, pharmaciens, industrie pharmaceutique...) concluent des accords au sujet de :

  • critères d'agrément (ou "critères d'agréation" comme l'on dit en Belgique),
  • loi d'implantation,
  • nomenclature des soins de santé,
  • modalités de fonctionnement
  • et surtout : les tarifs de soins et de remboursement.

Mesures en faveur de l'allaitement[modifier | modifier le code]

Depuis juin 2002, l'INAMI favorise la poursuite de l'allaitement à la reprise du travail, par la convention collective relative à la protection de la maternité. Entre 2003 et 2006, le nombre de bénéficiaires est passé de 434 à 588, tandis que le budget consacré à ces indemnités est monté de 13.317 à 16.476 euros[1].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]