Institut hospitalo-universitaire de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Institut hospitalo-universitaire de Strasbourg
IHU Strasbourg logo.png
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
Chirurgie hybride mini-invasive guidée par l’image[1]
Campus
Pays
Coordonnées
Organisation
Président
Direction
Benoît Gallix (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Organisation mère
Affiliation
Site web

L’Institut hospitalo-universitaire de Strasbourg (IHU de Strasbourg) est un institut hospitalo-universitaire créé en 2011 sous la forme d'une fondation de coopération scientifique. Il est issu d'un partenariat entre l'université de Strasbourg, les hôpitaux universitaires de Strasbourg, l'institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (Ircad) et l'INSERM. Dans le cadre du programme du projet de création d'Instituts hospitalo-universitaires, il a été sélectionné avec six autres projets, recevant ainsi un important financement des pouvoirs publics[2]. Le but de l'institut est de faire émerger une nouvelle spécialité médicale, la chirurgie hybride mini-invasive guidée par l’image (MIX-Surg) mêlant plusieurs spécialités médicales dont entre autres, la chirurgie, la gastro-entérologie et la radiologie[1].

Présentation de l'institut[modifier | modifier le code]

La genèse[modifier | modifier le code]

Après un appel d'offres lancé en , dans le cadre des investissements d'avenir portant sur la création d'Instituts hospitalo-universitaires, un projet strasbourgeois est présenté par plusieurs partenaires publics et privés. L'université de Strasbourg (UDS) et les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) porteurs du projet s'associent avec le CNRS, l'Inria, l'INSERM, l'institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (Ircad), le pôle de compétitivité Alsace Biovalley et des industriels français et allemands en proposant le projet MIX-Surg visant à développer nouvelle spécialité médicale, la chirurgie hybride mini-invasive guidée par l’image.

En mars 2011, le projet d'IHU strasbourgeois a été sélectionné par un jury international, composé d'universitaires spécialisées en médecine et sciences de la vie et présidé par le neuroscientifique Richard Frackowiak, professeur au centre hospitalier universitaire vaudois de Lausanne. Le jury le désigne premier lauréat (ex-aequo avec deux autres projets d'IHU) des six projets retenus, sur dix-neuf projets d'instituts hospitalo-universitaire étudiés. Il bénéficie ainsi de 67,5 millions d'euros[3]. À cette somme s'ajoute 30 millions d'euros des collectivités alsacienne (région Alsace communauté urbaine et ville de Strasbourg) pour la construction du futur bâtiment sur le site de l'Hôpital civil. Et 80 millions d'euros de partenaire privés, en effet près de 33 partenaires privés sont associés au projet dont Altran Technologies, Karl STORZ Endoskope, Orange Healthcare, Siemens Healthcare, Thalesetc. En outre l'institut prévoit à l'horizon 2015-2016 de se financer sur des revenus propres liés à la création de l'institut[4].

Gouvernance de l'institut[modifier | modifier le code]

L'IHU strasbourgeois est une fondation de coopération scientifique. Ce statut lui permet d'associer organismes privés et publiques, en prenant la forme d’une personne morale de droit privé à but non lucratif soumises aux règles relatives aux fondations reconnues d’utilité publique. La fondation a été créée par décret par du [5]. Ses membres fondateurs sont au nombre de sept : l'université de Strasbourg, les hôpitaux universitaires de Strasbourg, l'IRCAD, l'association pour la recherche sur le cancer (ARC), l'Inria, la banque du Crédit mutuel Centre Est Europe et la société de fabrication d'endoscope Karl STORZ. Ils font partie du conseil d'administration, présidé par l'ancienne ministre de la Santé Michèle Barzach, qui nomme le comité de direction (actuellement présidé par Jacques Marescaux) et définit, avec le conseil scientifique (présidé par Thomas Krummel directeur du département de chirurgie à l'université Stanford), la stratégie de l'institut[6].

Champs de recherche[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

L'hôpital est desservi par la ligne de bus L1 de la CTS, à l'arrêt Hôpital Civil et par les lignes A et D du tramway de Strasbourg, à l'arrêt Porte de l'Hôpital.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'institut sur le site de l'IHU : www.ihu-strasbourg.eu. Consulté le 6 mars 2013.
  2. Santé : 67 millions pour le projet IHU de Strasbourg publié sur le site de l'L'Alsace-Le Pays, le 31 mars 2011. Consulté le 6 mars 2013.
  3. Patrick Herzog, « Fillon loue les choix "pertinents" du gouvernement face à la crise (par AFP) », L'Express,‎ (lire en ligne)
  4. Didier Rose, « Santé : Strasbourg invente la chirurgie hybride », Les Dernières Nouvelles d'Alsace,‎
  5. Décret du 25 novembre 2011 portant approbation des statuts d'une fondation de coopération scientifique, JORF no 0275 du 27 novembre 2011, p.  20063, NOR ESRR1130367D, sur Légifrance
  6. a b et c Gouvernance de IHU Strasbourg sur le site de l'IHU : www.ihu-strasbourg.eu. Consulté le 6 mars 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]