Institut hospitalo-universitaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Instituts hospitalo-universitaires (IHU) sont des établissements de formation et de recherche médicale. Ils ont été créés à la suite des investissements d'avenir, lancé par l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy en 2009. Les instituts hospitalo-universitaires sont associés à des universités, des centres hospitaliers universitaires ainsi que des laboratoires privés et publics. Ils ont pour but d'être des pôles d’excellence de la recherche biomédicale française, de former des spécialistes dans leurs domaines de compétence, d'attirer des chercheurs renommés et la valorisation de leurs travaux. Des retombées économiques importantes sont attendues, en effet les instituts doivent permettre « le développement de produits de santé innovants » en tissant des partenariats et « accroitre l’attractivité de la France pour les industries de santé, améliorant ainsi l’efficacité des soins par la maîtrise des coûts »[1],[2].

Création[modifier | modifier le code]

Les instituts hospitalo-universitaires sont une création émanant du programme Santé et biotechnologies des investissements d'avenir. Leur création est liée à une recommandation de la commission Marescaux sur l’Avenir des Centres Hospitaliers Universitaires mise en place en 2009 par l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy. Près de 850 millions d’euros seront consacrés à leur création, chaque IHU bénéficiant d'une dotation en capital, dont 20 % du capital directement consommable, le reste (80 %) devant être destiné à lui assurer des revenus réguliers[3].

La première sélection des instituts s'est faite en 2010 par un jury international sélectionnant les meilleurs dossiers, présidé par Richard Frackowiak professeur au centre hospitalier universitaire vaudois de Lausanne. Au départ seuls cinq dossiers devaient être sélectionnés sur dix-neuf projets retenus mais finalement six projets furent sélectionnés et dévoilés le [1],[4].

Une seconde sélection est faite en 2011 afin de créer un septième institut hospitalo-universitaire spécialisé en cancérologie. Finalement, deux projets sont sélectionnés et dévoilés le [5].

Les projets[modifier | modifier le code]

Sur les dix-neuf projets retenus lors de la première sélection, douze projets ont été classés par le jury. Les six premiers projets, classés A ont été retenus et ont donc obtenus un financement dans le cadre du programme IHU[6].

Première sélection : les six projets retenus (classés A)
Classement Projets Coordinateur du projet Établissements coordinateur
1er Imagine : Institut Hospitalo-universitaire Imagine Pr Alain Fischer - Université Paris Descartes
- Assistance publique - Hôpitaux de Paris
- Hôpital Necker
1er MIX-SuRg : Institut de Chirurgie Mini Invasive Guidée par l'Image Pr Jacques Marescaux - Hôpitaux universitaires de Strasbourg
- Université de Strasbourg
1er POLMIT : Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses Pr Didier Raoult - Université d'Aix-Marseille
- Assistance publique - Hôpitaux de Marseille
4e ICAN : Institut de Cardiométabolisme et Nutrition Pr Karine Clément - Université Pierre-et-Marie-Curie
- Hôpital de la Salpêtrière
4e IHU-A-ICM : Institut de Neurosciences Translationnelles de Paris Pr Bertrand Fontaine - Université Pierre-et-Marie-Curie
- Hôpital de la Salpêtrière
Associé à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière
4e LIRYC : L’Institut de RYthmologie et modélisation Cardiaque Pr Michel Haïssaguerre - Université Bordeaux-II

Lors de la seconde sélection, trois projets portant sur un institut hospitalo-universitaire spécialisé en cancérologie sont classés et deux retenus[7].

Deuxième sélection : les deux projets retenus (classés A)
Classement Projets Coordinateur du projet Établissements coordinateur
1er CAPTOR : Cancer Pharmacology of Toulouse and Region Pr Guy Laurent - Université Paul-Sabatier
1er PACRI : Paris Alliance of Cancer Research Institutions Pr Guido Kroemer - Sorbonne Paris Cité

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b ANR : Appel à projets Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU) sur le site de l'Agence nationale de la recherche : www.agence-nationale-recherche.fr. Consulté le 6 mars 2013.
  2. Le Figaro, Six «super-CHU» financés à hauteur de 850 millions publié le 30 mars 2011 sur le site du journal : www.lefigaro.fr. Consulté 6 mars 2013.
  3. Pôles de compétitivité : les instituts hospitalo-universitaires sur le site des pôles de compétitivités : competitivite.gouv.fr. Consulté le 6 mars 2013.
  4. La Tribune, Grand emprunt : les six instituts hospitalo-universitaires lauréats publié le 30 mars 2011 sur le site du journal : www.latribune.fr. Consulté 6 mars 2013.
  5. ANR : Appel à projets "Pôle de recherche hospitalo-universitaire en cancérologie" sur le site de l'Agence nationale de la recherche : www.agence-nationale-recherche.fr. Consulté le 6 mars 2013.
  6. [PDF] Programme « Investissements d’avenir » : Appel à projets « Instituts hospitalo-universitaires » (Édition 2010) sur le site de l'Agence nationale de la recherche : www.agence-nationale-recherche.fr. Consulté le 6 mars 2013.
  7. [PDF] Programme « Investissements d’avenir » Appel à projets « Pôle de recherche hospitalo-universitaire en cancérologie » (Édition 2011) sur le site de l'Agence nationale de la recherche : www.agence-nationale-recherche.fr. Consulté le 6 mars 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]