Musée Voltaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Institut et musée Voltaire)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée Voltaire
Institut Musee Voltaire Geneve.JPG
Musée Voltaire en septembre 2011
Informations générales
Ouverture
Site web
Collections
Collections
Bâtiment
Protection
Bien culturel suisse d'importance régionale (d)
Bien culturel suisse d'importance nationale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse
25, rue des Délices
1203 Genève
Coordonnées
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
Red pog.svg

Le musée Voltaire (anciennement Institut et musée Voltaire) est une institution culturelle localisée dans le parc des Délices à Genève (Suisse) et spécialisée dans l'étude de l'écrivain français Voltaire. Il est l'un des quatre sites de la Bibliothèque de Genève et accueille une bibliothèque sur Voltaire et la période des Lumières ainsi que des exposition en lien avec l'écrivain ou le XVIIIe siècle.

Il occupe une maison de maître, dénommée « Les Délices » par l'écrivain qui l'habite entre mars 1755 et octobre 1760. Cette demeure est achetée en 1929 par la ville de Genève afin d'éviter sa démolition.

Historique du musée Voltaire[modifier | modifier le code]

L'institut et musée Voltaire est fondé en 1952 puis inauguré en 1954 avec pour directeur Theodore Besterman[1].

Un musée, géré par la Société des amis du Musée d'art et d'histoire, est ouvert en 1954 et présente une collection permanente de documents, tableaux et estampes représentant Voltaire ou ses proches. Des expositions temporaires sont régulièrement mises en place sur l'auteur ou le XVIIIe siècle.

En 2015, le nom officiel de l'Institut et musée Voltaire change et devient « Musée Voltaire ».

La propriété accueille aujourd'hui un centre de documentation d'environ 22 000 imprimés, consacré à Voltaire mais qui constitue aussi un instrument de travail sur le XVIIIe siècle en matière d'histoire, d'histoire des idées ou de littérature[2]. Un nombre important de périodiques spécialisés sur la période est également mis à la disposition des lecteurs. Une exposition permanente sur Voltaire et sa vie aux Délices est également proposée[3]. Ponctuellement, des expositions temporaires ou des évènements liés à Voltaire ou à son siècle sont organisés.

Historique du bâtiment[modifier | modifier le code]

Cette maison de maître fut construite entre 1730 et 1735 par un patricien genevois. Elle acquit sa notoriété car elle fut la propriété de Voltaire de 1755 à 1765. Elle fut conçue sur un plan carré mais munie dès l'origine d'une aile basse sur son côté ouest qui avait la fonction initiale de galerie. Rachetée pour Voltaire par le médecin Jean-Robert Tronchin, Voltaire entrepris des travaux d'embellissement dès mars 1755. Après l'achat du château de Ferney, Voltaire quitte Genève et revend sa maison « Les Délices » à M. Tronchin dont la famille restera propriétaire jusqu'en 1840 puis devient la propriété de Jean-Louis Fazy. Elle est revendue à la Caisse Hypothécaire de Genève en 1883. A cette date, le bâtiment subit d'importantes transformations pour permettre la location d'appartements. Une nouvelle transformation lourde de conséquence par rapport à sa valeur patrimoniale est réalisée en 1925 par son nouveau propriétaire Jenny Rapp-Streisguth.

La bâtisse est sauvée de la démolition à deux reprises en 1915 et 1925. Elle est définitivement sauvée suite à son acquisition par la ville de Genève en 1929, grâce aux importantes campagnes de presse menées par des citoyens conscients de l'importance historique de cette demeure. Une nouvelle rénovation irréversible est effectuée entre 1939 et 1942. En 1953, la vénérable demeure reçoit une nouvelle affectation et devient l'Institut et Musée Voltaire. La restauration actuelle a été réalisée entre 1989 et 1993[4],[5].

Expositions notables[modifier | modifier le code]

Liste des directeurs[modifier | modifier le code]

2002 - 2016 : François Jacob, anciennement maître de conférence à l'université de Franche-Comté

1973 - 2002 : Charles-Ferdinand Wirz

1954 - 1970 : Theodore Besterman

Référence[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation | Bibliothèque de Genève | Ville de Genève : Sites des institutions », sur institutions.ville-geneve.ch (consulté le 17 mars 2018)
  2. « La bibliothèque | Bibliothèque de Genève | Ville de Genève : Sites des institutions », sur institutions.ville-geneve.ch (consulté le 17 mars 2018)
  3. « Le musée | Bibliothèque de Genève | Ville de Genève : Sites des institutions », sur institutions.ville-geneve.ch (consulté le 17 mars 2018)
  4. "Les délices" de Voltaire, rescapée d'un naufrage, Revue suisse d'art et d'archéologie, Martine Koelliger, 1993.
  5. « Genève, musée Voltaire - Notre Histoire », sur www.notrehistoire.ch (consulté le 17 mars 2018)
  6. Par Florence Millioud-Henriques, « «Peu d’artistes osent se jeter dans le vide» », 24Heures, 24heures, VQH,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne)
  7. Fossati Céline, « Les 50 ans du Petit Robert, sous le pinceau de Fabienne Verdier », Choisir.ch,‎ (lire en ligne)
  8. « Fabienne Verdier et Alain Rey font l’expérience du langage », Le Dauphiné Libéré,‎ (lire en ligne)
  9. « Fabienne Verdier - L'expérience du langage | Bibliothèque de Genève | Ville de Genève : Sites des institutions », sur institutions.ville-geneve.ch (consulté le 30 mars 2018)
  10. « Fabienne Verdier — l’expérience du langage », sur l’expérience du langage (consulté le 30 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]