Institut du Bosphore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Institut du Bosphore est un think tank créé en 2009 à l'initiative de la Tüsiad, association des industries et des entreprises de Turquie. Il rassemble des personnalités turques et françaises issues d’horizons divers : hommes politiques, entrepreneurs, économistes, experts et intellectuels. La volonté est de favoriser les relations politiques et économiques entre la Turquie et la France, et de manière plus générale l’Union européenne[1],[2].

Comité exécutif et membres fondateurs[modifier | modifier le code]

  • Pekin Baran, Vice-président du Haut Conseil Consultatif de la Tüsiad, Président-directeur général de Denizcilik S.A.
  • Umit Boyner, Ancienne Présidente de la Tüsiad(2010-2012), Membre du Conseil d’administration de Boyner Holding
  • Esref Hamamcioglu, Membre de la Tüsiad, Président, Up Consultancy
  • Bahadir Kaleagasi, Coordinateur International de la Tüsiad, Président de l’Institut du Bosphore
  • Ferit Sahenk, Ancien Vice-président de la Tüsiad (2007-2009), Président du Conseil d’administration de Dogus Holding
  • Volkan Vural, Membre du Conseil d’administration de la Tüsiad, Conseiller de Dogan Sirketler Grubu Holding A.S.
  • Arzuhan Dogan Yalcindag, Ancienne Présidente de la Tüsiad (2007-2009), Présidente du Conseil d’administration de Dogan TV Holding
  • Zafer A. Yavan, Secrétaire général de la Tüsiad

Membres du Comité scientifique[modifier | modifier le code]

Coprésidents du Comité scientifique[modifier | modifier le code]

En 2013, Anne Lauvergeon, Présidente de la Commission Innovation 2030, est devenue coprésidente du Comité Scientifique de l’Institut du Bosphore, aux côtés de Monsieur Kemal Dervis, coprésident de l’Institut depuis sa création en 2009. Elle a ainsi succédé à Henri de Castries, Président directeur général d’Axa qui poursuit son engagement en tant que membre du Comité Scientifique.

Comité scientifique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lellouche à Istanbul pour l'Institut du Bosphore », sur Lefigaro.fr,‎ (consulté le 2 octobre 2014).
  2. « L'Institut du Bosphore à Toulouse », sur ladepeche.fr,‎ (consulté le 2 octobre 2014).
  3. « Institute Bosphore » (consulté le 2 octobre 2014).
  4. Alain Frachon, « Turquie : complots sur le Bosphore », sur Lemonde.fr,‎ (consulté le 2 octobre 2014).
  5. Marc de Boni, « La déclaration d'intérêts de Moscovici plus détaillée à Bruxelles qu'à Paris », sur Lefigaro.fr,‎ (consulté le 2 octobre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]