Institut de recherche Scripps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scripps.
Campus de TSRI de Californie et de Floride.
Les trois principaux bâtiments du campus de TSRI en Floride.

L'Institut de recherche Scripps (en anglais The Scripps Research Institute, TSRI) est un centre de recherche biomédicale américain, spécialisé dans la recherche en biologie et chimie.

Situé à La Jolla, en Californie, il a également une branche à Jupiter en Floride.

Dans l'institut travaillent plusieurs membres de l'Académie nationale des sciences des États-Unis, des lauréats du prix Nobel, et autour de 3000 scientifiques, techniciens, doctorants et chercheurs, ce qui en fait un des plus grands centres de recherche privés à but non lucratif du monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les racines du TSRI remontent à la Scripps Metabolic Clinic, fondée près du site actuel en 1924 par la philanthrope Ellen Browning Scripps. En 1946 l'institut devint la Scripps Clinic and Research Foundation. Initialement centrée sur l'étude des maladies immunitaires sous la direction de Frank J. Dixon (en), l'équipe de chercheurs grandit et diversifia ses intérêts, ce qui conduisit un nouveau changement de nom en 1977, pour The Research Institute of Scripps Clinic. En 1991 les cliniques Scripps et la section de recherche devinrent des entités indépendantes, et le Scripps Research Institute fut fondé. En 1989, il démarra un programme de doctorat.

Structure[modifier | modifier le code]

Le campus californien occupe quatorze hectares entre la réserve naturelle de Torrey Pines et l'université de Californie à San Diego à La Jolla. En Floride, le Scripps occupe douze hectares à côté du campus de la Florida Atlantic University dans le comté de Palm Beach. Le Scripps regroupe des départements de biologie cellulaire, biologie du cancer, chimie, génétique, immunologie, microbiologie, biologie moléculaire, médecine moléculaire (en) et expérimentale, neurobiologie, recherche sur l'addiction, le métabolisme et l'âge.

Il regroupe différent centres :

Après la retraite de Dixon en 1986, les présidents du Scripps ont été Richard Lerner (en) jusqu'en janvier 2012, puis Michael Marletta[2], qui a démissionné en juillet 2014. Parmi les 265 membres du corps professoral on retrouve de nombreux biologistes et chimistes célèbres, tels que les lauréats du prix Nobel Gerald Edelman, Kurt Wüthrich, K. Barry Sharpless et Bruce Beutler, mais aussi Kyriacos Costa Nicolaou, William R. Roush (en), Dale L. Boger (en), Gerald Joyce (en), Charles Weissmann (en), Peter G. Schultz, John R. Yates (en) et Raymond C. Stevens (en).

On confond souvent le Scripps Institution of Oceanography (SIO) avec le Scripps Research Institute ; ces deux institutions ne sont pas liées. Le Scripps Research Institute est un institut privé et ne dépend pas de l'université de Californie à San Diego, dont fait partie le SIO.

Kellogg School of Science and Technology[modifier | modifier le code]

Le Scripps possède sa propre école doctorale, la Kellogg School of Science and Technology. Le Scripps est classé dans le top 10 des programmes de doctorat des États-Unis, le classement du US News and World Report le plaçant 7e en chimie ainsi qu'en biologie, et 3e en chimie organique[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Scripps Research Institute » (voir la liste des auteurs).

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Site officiel