Institut de cancérologie de l'Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Institut de cancérologie de l'Ouest
Image illustrative de l’article Institut de cancérologie de l'Ouest
Centre Paul Papin d'Angers.
Présentation
Coordonnées 47° 28′ 52″ nord, 0° 33′ 38″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Ville Angers
Adresse Rue André Bocquel
Fondation janvier 2011
Site web http://www.ico-cancer.fr/
Organisation
Type Centre régional de lutte contre le cancer
Services
Service d’urgences non
Nombre de lits
  • 166 (site d'Angers)[1]
  • 80 (site de Nantes)[2]
Spécialité(s) cancérologie
Géolocalisation sur la carte : France

L'Institut de cancérologie de l'Ouest (ICO) est un centre régional de lutte contre le cancer de l'ouest de la France, réparti sur deux sites, à Angers (siège) et à Saint-Herblain.

Cette structure, dont le siège social est à Angers, est dirigée par le professeur Mario Campone.

Origines[modifier | modifier le code]

L'Institut de cancérologie de l'Ouest naît le de la fusion du centre René-Gauducheau de Saint-Herblain[coord 1] (situé près de l'Hôpital Guillaume-et-René-Laennec, dans la banlieue ouest de Nantes) et du centre Paul-Papin d'Angers.

Activités[modifier | modifier le code]

Cette fusion en fait le premier centre de province et le troisième au niveau national, derrière l'institut Gustave-Roussy et l'institut Curie, pour le nombre de patients pris en charge — 45 000 prévus en 2015 —[3] et les essais cliniques. En termes de radiothérapie, l'ICO devient le premier centre de France, avec une prévision de 80 000 séances par an[4]. Il devrait également devenir le plus grand centre national de reconstruction mammaire[5].

L'ICO compte également de nombreuses équipes de recherche fondamentale, associées au CRCNA (Centre de Recherche contre le Cancer - Nantes, Angers) soutenues par l'INSERM. Les différentes équipes travaillent notamment sur des thématiques d'avenir dans le cadre de la prévention et du soin, avec par exemple (aperçu) :

  • la mise au point de vaccins contre le cancer et l'immunorégulation et l'étude des stratégies visant à renforcer le système immunitaire contre le cancer (immunothérapie),
  • la radiothérapie et ses applications et son amélioration,
  • l'échappement tumoral face à la chimiothérapie et l'étude des méthodes visant à améliorer l'effet des traitements médicamenteux sur le cancer et inhiber la résistance tumorale
  • la biopathologie et le séquençage, associés à des études de protéomique, pour caractériser les tumeurs, apprendre à les dépister précocement à partir de marqueurs moléculaires et prédire la réponse aux traitements pour chaque type de patient en fonction de son génome (oncopharmacogénétique),
  • le développement de projets autour de la protonthérapie.

Les équipes de recherche fondamentale se concentrent essentiellement dans le cadre du cancer colorectal, du cancer du sein et de celui des ovaires, mais les applications sont beaucoup plus vastes, grâce aux multiples partenariats académiques dont dispose l'ICO à travers le monde. En 2014, 1662 patients de l'ICO ont été inclus, avec consentement libre et éclairé, dans des études de recherche clinique[6].

L'institut de cancérologie de l'Ouest fait partie de la fédération nationale des centres de lutte contre le cancer regroupant les vingt centres français[7].

Projets[modifier | modifier le code]

À la suite de l'annonce du regroupement de l'Hôtel-Dieu de Nantes et de l'hôpital Laennec sur l'île de Nantes, le centre René-Gauducheau réfléchit sur l'opportunité de son éventuel transfert à proximité de ce nouveau site du CHU de Nantes[8]. Des associations d'usagers manifestent à cette occasion leur désaccord avec ce déménagement en créant une pétition[9] en septembre 2017[10],[11].

En février 2019 l'ICO obtient du tribunal de commerce de Nantes l'autorisation de reprendre la Clinique Urologique de Saint Herblain accompagné de plusieurs partenaires.[12] Ce projet vise essentiellement à garantir des soins chirurgicaux en urologie carcinologique, sans dépassement d’honoraires. [13]

Parrainages[modifier | modifier le code]

L'astronaute Jean-Loup Chrétien est un parrain de l'Institut de Cancérologie de l'Ouest[14].

Coordonnées des lieux mentionnés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Angers, Institut de cancérologie de l'Ouest - Paul Papin », sur www.unicancer.fr (consulté le 11 avril 2013)
  2. « Nantes, Institut de cancérologie de l'Ouest - René Gauducheau », sur www.unicancer.fr (consulté le 11 avril 2013)
  3. Ouest France, édition du 5 février 2016
  4. Dépêche, « L’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO) est né », Destination Santé, 21 janvier 2011, lire en ligne (page consultée le 8 mai 2011)
  5. Dépêche, « L’Institut de Cancérologie de l’Ouest est né », Ouest-France, 21 janvier 2011, lire en ligne (page consultée le 8 mai 2011)
  6. Informations tirées du site de l'ICO et du Rapport d'Activité 2014 de l'ICO
  7. Pascale Wester, « Institut de cancérologie de l'Ouest - René Gauducheau », site du CHU de Nantes, 14 avril 2011, lire en ligne (page consultée le 8 mai 2011)
  8. Gauducheau réfléchit à son transfert - Ouest-France, 2 juillet 2015.
  9. « Non au déménagement de l’Institut de Cancérologie René Gauducheau », sur nonaudemenagementdegauducheau.wesign.it (consulté le 11 novembre 2017)
  10. « Santé. Bertrand Affilé signe la pétition contre le transfert de Gauducheau », Presse Océan,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2017)
  11. « Les patients de l’institut lancent une pétition pour dire non au déplacement envisagé du centre René Gauducheau », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2017)
  12. « Saint-Herblain Clinique urologique : le tribunal valide l'offre de reprise », Presse Océan,‎ (lire en ligne)
  13. « L'ICO, acteur principal de la reprise de la Clinique Urologique de St-Herblain », sur http://www.ico-cancer.fr, site institutionnel de l'ICO, l'ico, acteur principal de la reprise de la clinique urologique de st-herblain (consulté le 10 mars 2019)
  14. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/jean-loup-chretien-parrain-de-linstitut-de-cancerologie-de-louest-366997

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]