Mineuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Insecte mineur)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mineuse
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Mineuse » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Galeries de larves de Phytomyza ilicis
dans une feuille de Houx

Taxons concernés

Parmi les Diptera :

Parmi les Lepidoptera :

Mine de Phyllocnistis hyperpersea sur une feuille de laurier.

Mineuse est un nom vernaculaire ambigu désignant en français principalement des larves de mouches ou de papillons qui creusent dans les feuilles des galeries, entre les deux épidermes du limbe, formant ce que l'on appelle une mine. Mais ce nom générique peut faire aussi référence par extension à n'importe quel insecte mineur foliaire. Il en existe de très nombreuses espèces dont certaines seulement possèdent le nom usuel de « mineuse » en français. Ce sont des asticots de Diptères phytophages ou des chenilles de Lépidoptères. La géométrie de la mine (linéaire, ramifiée, en spirale, etc.) et la disposition du « frass » (excréments et vermoulure) permettent en général une détermination précise du ravageur. L'excavation s'élargit au fur et à mesure de leur croissance. Ces larves sont en général monophages.

Physiologie, comportement et écologie[modifier | modifier le code]

Parmi les mineurs de feuilles qui peuvent aussi être, bien que plus rarement, des larves de Coléoptères ou d'Hyménoptères, les espèces listées ici ont les caractéristiques générales des Diptères ou des Lépidoptères, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d'informations sur leur description ou leur mode de vie.

Impact sur la végétation[modifier | modifier le code]

Une mine d'insecte est une galerie forée dans l'épaisseur d'une feuille, entre l'épiderme supérieur et l'épiderme inférieur par des larves de petites tailles pour s'alimenter. Une mine est en général isolée de l'extérieur pendant tout le développement de la larve, et sa surface n'est déchirée que pour laisser sortir les larves ayant terminé leur développement pour qu'elles aillent se nymphoser, ou les adultes si la nymphose a eu lieu à l'intérieur de la mine.

Il existe des mines de différentes formes; certaines sont spiralées, d'autres très allongées, d'autres en plaque et leur aspect permet souvent d'identifier l'espèce de l'insecte. Les dégâts causés aux plantes par le creusement des mines peuvent être très importants car une grande surface de feuille est perdue pour la photosynthèse au cours du développement de chaque individu, plus que si l'insecte consommait toute l'épaisseur des feuilles.

Noms français et noms scientifiques correspondants[modifier | modifier le code]

Larve de Mineuse du marronnier (Cameraria ohridella), circulant dans une feuille de Marronnier commun (Aesculus hippocastanum).
Mineuse du marronnier, imago
Dégâts causés par la Mineuse du marronnier

Liste alphabétique de noms vulgaires ou de noms vernaculaires attestés[1] en français.
Note : certaines espèces ont plusieurs noms et figurent donc plusieurs fois dans cette liste. Les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Attention aux appellations et traductions fantaisistes circulant sur l'Internet
  2. Nom en français d'après l'Inventaire National du Patrimoine Naturel, sur le site Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
  3. a et b Nom en français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen. [lire en ligne]
  4. a et b Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad.
  5. Lutter contre les mineuses sur le site Ooreka, consulté le 4 avril 2019.
  6. Cémiostome du pommier, Mineuse cerclée sur le site de l'Encyclopédie des ravageurs européens de l'INRA, consulté le 4 avril 2019.
  7. La mineuse de la tomate - cycle évolutif et stratégies de protection des tomates de serre, sur le site du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario. Consulté le 4 avril 2019.
  8. Tuta absoluta (Mineuse de la tomate) - Fiche de renseignements sur le site de l'Agence canadienne d'inspection des aliments, consulté le 4 avril 2019.
  9. Mineuse des agrumes (Phyllocnistis citrella ), sur le site Carib Fruits, consulté le 4 avril 2019.
  10. Mineuse des céréales sur le site Agrobase France, consulté le 4 avril 2019.
  11. Mineuse des feuilles d'arbres fruitiers sur le site de l'Encyclopédie des ravageurs européens de l'INRA, consulté le 4 avril 2019.
  12. a et b Mineuse sinueuse sur le site Agrobase France, consulté le 4 avril 2019.
  13. Mineuse des feuilles du pommier sur le site de l'Encyclopédie des ravageurs européens de l'INRA, consulté le 4 avril 2019.
  14. Mineuse des ronces sur le site Agrobase, consulté le 4 avril 2019.
  15. Mineuse du poireau : le bio marche-t-il ?, Par Société Nationale d'Horticulture de France. Publié le 08/02/2015 sur le site du Figaro Jardin, consulté le 4 avril 2019.
  16. Phyllonorycter, Mineuse marbrée sur le site de l'Encyclopédie des ravageurs européens de l'INRA, consulté le 4 avril 2019.
  17. Mineuse marbrée sur le site Agrobase, consulté le 4 avril 2019.
  18. Mineuse sud-américaine de la tomate sur le site Agrobase, consulté le 4 avril 2019.
  19. Mouches mineuses sur le site ephytia de l'INRA, consulté le 4 avril 2019.
  20. Petite mineuse du pêcher sur le site Agrobase, consulté le 4 avril 2019.
  21. Petite mineuse sur le site Agrobase France, consulté le 4 avril 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]