Inscription de Pilate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Inscription de Pilate
Pierre originelle exposée au Musée d'Israël
Pierre originelle exposée au Musée d'Israël
Type Inscription dédicatoire latine
Dimensions 82 cm x 65 cm
Matériau Calcaire
Méthode de fabrication Gravure lapidaire
Période Entre les années 26 et 36
Culture Rome antique
Date de découverte Juin 1961
Lieu de découverte Césarée, Drapeau d’Israël Israël
Coordonnées 32° 30′ 03″ nord, 34° 53′ 32″ est
Conservation Musée d'Israël
Fiche descriptive Lien
Géolocalisation sur la carte : Israël

L'Inscription de Pilate est un bloc de calcaire gravé retrouvé à Césarée maritime en 1961. La partie gauche a été endommagée, mais on déduit du reste qu'il s'agissait d'une dédicace de Ponce Pilate, préfet romain de province de Judée de 26 à 36. L’artefact est particulièrement important car elle est la première découverte archéologique d'une inscription romaine du Ier siècle authentique mentionnant le nom « Pontius Pilatus ». Il est contemporain de la vie de Ponce Pilate et est conforme à ce qui est connu de sa carrière rapportée.

Cette inscription confirme le titre de préfet romain de Pilate, plutôt que celui de procurateur que lui attribue Tacite dans le célèbre passage des Annales où il décrit la persécution des Chrétiens sous Néron à la suite du grand incendie de Rome

Il est probable que Ponce Pilate s'est établi à Césarée, une ville qui avait remplacé Jérusalem depuis l'an 6 comme capitale administrative et siège militaire de la province, d'où la découverte de cette inscription[réf. souhaitée].

L'inscription de Pilate se trouve actuellement au Musée d'Israël à Jérusalem. Des répliques du bloc peuvent être trouvées au Musée archéologique de Milan, en Italie et sur le site archéologique même de Césarée maritime.

Inscription[modifier | modifier le code]

Mise en évidence des lettres sur le bloc de calcaire

Le bloc partiellement endommagé semble être une dédicace au déifiés Auguste et Livie, le beau-père et la mère de l'empereur Tibère, à l'origine placé dans un Tiberieum, un temple dédié à Tibère.

L'inscription partielle (lettres conjecturales entre parenthèses):

[DIS AUGUSTI]S TIBERIÉUM
[... PO]NTIUS PILATUS
[...PRAEF]ECTUS IUDA[EA]E
[...FECIT D]E[DICAVIT]

La traduction du latin en français :

Pour le Divin Augusti [ce] Tiberieum
... Pontius Pilate
... préfet de Judée
... a consacré [ce]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antonio Frova, « L'iscrizione di Ponzio Pilato a Cesarea », Rend. Istituto Lombardo, accademia di scienze e lettere, classe di lettere, vol. 95,‎ , p. 419-434,
  • Jean-Pierre Lémonon, « L'inscription de Pilate », Le monde de la Bible, no 56,‎
  • Gilbert Labbé, « Ponce Pilate et la munificence de Tibère. L'inscription de Césarée », Revue des Études Anciennes, no 93,‎ , p. 277-297 (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]