Innothéra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Innothéra

Création 1913
Fondateurs René Chantereau
Forme juridique société anonyme à directoire et conseil de surveillance
Siège social Arcueil
Drapeau de France France
Direction Arnaud Gobet, président du directoire
Activité Industrie pharmaceutique
Effectif 1 000 (2011)
Site web [1]

Chiffre d’affaires 136 millions € (2011)

Innothéra (contraction d'« innovation thérapeutique »)[1] est un groupe pharmaceutique français créé en 1913 par René Chantereau, pharmacien d'officine, et actuellement dirigé par Arnaud Gobet, son petit-fils et principal actionnaire. Innothéra est aujourd'hui le sixième groupe pharmaceutique indépendant en France[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1913, René Chantereau crée les laboratoires Chantereau, qui deviendront Innothéra en 1935[3].

En 1950, Bernard Gobet, gendre de René Chantereau, reprend la direction de la société. C'est sous cette présidence que sera initiée la stratégie internationale du groupe avec la création en 1980 de la filiale export Innotech International[4].

En 1986, Arnaud Gobet, petit-fils de René Chantereau succède à Bernard Gobet[5]. Le groupe opère un virage stratégique trois ans plus tard en se recentrant sur la santé des femmes. En 1993, Innothéra se lance ainsi dans le domaine des bas de contention avec l'acquisition de Visio Médical, à Saint-Blaise, près de Neuchâtel[6].

À partir de 1999 et l'arrivée des médicaments génériques, le groupe Innothéra opère un changement stratégique et mise sur le développement de sa présence à l'international[7] et son activité de bas de contention[8].

Le groupe réalise désormais plus de 60 % de son chiffre d'affaires à l'international[9].

Activités[modifier | modifier le code]

Le groupe Innothéra est spécialisé dans les maladies veineuses et les pathologies féminines. Il produit des textiles de prévention et de soin, comme les bas de contention. Les marques de compression Actys, Varisma et Legger ont obtenu le label Origine France Garantie en juin 2015[10].

L'activité du groupe Innothéra est répartie entre deux filiales :

  • le Laboratoire Innotech International, chargé de la commercialisation des produits de pathologie quotidienne en France, ainsi que de l'ensemble de la gamme à l'exportation ;
  • les laboratoires Innothéra, spécialisés dans les produits de traitement de la maladie veineuse (médicaments et textile médical[11]).

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

En 2011, Innothéra a réalisé un chiffre d'affaires de 136 millions d'euros, dont 63 % à l'international, réparti sur deux activités :

  • les médicaments : 70 % de l'activité totale, dont 92 % à l'exportation ;
  • le textile médical (bas et bandes de compression veineuse) : 30 % de l'activité [9].

Le groupe compte mille collaborateurs, dont sept cents répartis en France à travers trois sites principaux (le siège du Val-de-Marne pour les fonctions centrales, les Vosges pour le textile médical et le Loir-et-Cher pour les médicaments) [12].

En 2017, Innothéra revendiquait un chiffre d'affaires de 181 millions d'euros en vendant dans 100 pays[13].

Principaux médicaments[modifier | modifier le code]

  • Diovenor 600 : médicament veinotonique.
  • Idéos, utilisé dans le traitement des carences en vitamine D et en calcium pour les personnes âgées, représentait 25 % du chiffre d'affaires d'Innotech International en 2008.
  • Polygnax, utilisé dans le traitement local des vaginites à germes sensibles et des vaginites non spécifiques, représentait 23 % du chiffre d'affaires d'Innotech International en 2008.
  • Produits de contention veineuse : Varisma, Veinopress, Feel'In, Tubulcus, Legger, Solegg
  • Tot'hema : médicament antiasthénique. Les conditions de son remboursement par la Sécurité sociale jusqu'en 1994 sont évoquées dans le cadre du volet santé de l'affaire Jérôme Cahuzac.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Oscar du laboratoire pour la femme - Salon du Medec
  • 1996 : Oscar Ideos
  • 2006 : Oscar de la plus belle publicité pour Séduction (Impact pharmacien)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le bas qui allie contention et élégance », L'Est républicain, 28 avril 2009.
  2. A Chouzy, « Innothera s'agrandit et embauche », La Nouvelle République, 4 octobre 2011.
  3. « René Chantereau (1882-1978) », Société d’Histoire de la Pharmacie.
  4. « Présentation en vidéo d’Innothéra », Innothera.com.
  5. « Arnaud Gobet élu président de Medicen », MyPharma-editions.com
  6. « Innothéra mise sur la contention et l’export », Actu Labo, 22 octobre 2003.
  7. Innothéra mise sur la contention et l’export, Actu Labo, 22 octobre 2003.
  8. « À Chouzy, Innothéra s’agrandit et embauche », La Nouvelle République, 17 février 2011.
  9. a et b « La capacité de faire face aux mutations », Innothera.com.
  10. « Nomexy : Innothera labellisé "Origine France Garantie" », sur vosgesmatin.fr, (consulté le 3 avril 2018)
  11. « Qui sommes-nous ? », Innothera.com.
  12. « Une forte implication régionale », Usinenouvelle.com.
  13. Alain Vildart, « Le préfet enchanté de sa visite à Innothera », La Nouvelle République du Centre-Ouest,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]