Inherent Vice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Inherent Vice
Titre québécois Vice caché
Titre original Inherent Vice
Réalisation Paul Thomas Anderson
Scénario Paul Thomas Anderson
Acteurs principaux
Sociétés de production Ghoulardi Film Company
Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre policier
Durée 148 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Inherent Vice est un film policier américain coproduit, écrit et réalisé par Paul Thomas Anderson et sorti en 2014.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1970 à Los Angeles, le détective privé Larry « Doc » Sportello enquête sur la mystérieuse disparition du milliardaire Mickey Wolfmann et se retrouve plongé dans une sombre affaire criminelle.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[6]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le scénario est l'adaptation cinématographique du roman Vice caché de Thomas Pynchon, publié en 2009. Paul Thomas Anderson adapte lui-même le livre et décide d'ajouter le personnages de la narratrice, Sortilège, pour expliquer l'intrigue complexe du roman. Il explique que sa voix permet « de mieux suivre l’intrigue, et de glisser ici et là quelques mots d’esprit et clins d’œil pynchoniens grâce à ce dispositif sans trop tricher »[3].

Visuellement, Paul Thomas Anderson explique s’être inspiré de la série de bandes dessinées créée en 1968 par Gilbert Shelton, Les Fabuleux Freak Brothers, dans laquelle de trois frères sont en quête de marijuana.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Robert Downey Jr. était initialement attaché au rôle de Doc Sportello, avant que Paul Thomas Anderson lui préfère Joaquin Phoenix, pensant que le premier était trop âgé pour le rôle[3]. Ce film marque la seconde collaboration entre Paul Thomas Anderson et Joaquin Phoenix après The Master (2012).

Charlize Theron devait à l'origine tenir le rôle de Shasta, qui reviendra finalement à Katherine Waterston[3].

L'actrice Maya Rudolph, compagne du réalisateur Paul Thomas Anderson, tourne pour la première fois avec lui[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu en Californie, notamment à San Bernardino, Los Angeles, Pomona, Manhattan Beach, Beverly Hills ou encore Pasadena[7].

Comme l'explique le chef décorateur David Crank, Paul Thomas Anderson voulait un maximum de des décors naturels : « Il aime tourner dans un cadre vivant. Nous avons visité certains endroits plusieurs fois, et avec Paul, les choses se passent de manière très intuitive : quand il découvre un nouveau lieu, il réagit immédiatement et nous dit s'il trouve qu'il s'intègre, ou pas, à l'atmosphère du film tel qu'il l'envisage »[3]. Cependant, quelques intérieurs ont été tournés en studio, comme l'intérieur de la maison de plage de Doc et son bureau. Le bâtiment du Los Angeles Police Department a lui été reconstitué dans un centre d’accueil pour sans-abri[3].

Musique[modifier | modifier le code]

Inherent Vice
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Jonny Greenwood et divers artistes
Sortie
Enregistré Londres
Genre musique de film, pop
Format téléchargement[8]
Compositeur Jonny Greenwood
Label Nonesuch Records
Critique

Bandes originales par Jonny Greenwood

La musique du film est composée par Jonny Greenwood du groupe Radiohead. Il avait déjà travaillé avec le réalisateur sur There Will Be Blood (2008) et The Master (2012). La musique a été enregistrée avec l'Orchestre philharmonique royal à Londres[10].

Liste des titres
  1. Shasta (Jonny Greenwood) - 2:38
  2. Vitamin C (interprété par Can) - 3:31
  3. Meeting Crocker Fenway (Jonny Greenwood) - 1:26
  4. Here Comes the Ho-Dads (interprété par The Marketts) - 2:10
  5. Spooks (Jonny Greenwood) - 2:35
  6. Shasta Fay (Jonny Greenwood) - 7:01
  7. Les Fleurs (interprété par Minnie Riperton) - 3:16
  8. The Chryskylodon Institute (Jonny Greenwood) - 3:05
  9. Sukiyaki (interprété par Kyu Sakamoto) - 3:07
  10. Adrian Prussia (Jonny Greenwood) - 2:51
  11. Journey Through the Past (interprété par Neil Young) - 2:22
  12. Simba (interprété par Les Baxter) - 2:42
  13. Under the Paving-Stones, the Beach! (Jonny Greenwood) - 1:56
  14. The Golden Fang (Jonny Greenwood) - 4:50
  15. Amethyst (Jonny Greenwood) - 2:05
  16. Shasta Fay Hepworth (Jonny Greenwood) - 5:45
  17. Any Day Now (interprété par Chuck Jackson) - 3:23

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
8 110 975 $[11] [12] 11[12]
Drapeau de la France France 135 593 entrées[13] - -
Alt=Image de la Terre Mondial 11 110 975 $[11] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[14] :

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « v.f. : Vice caché », sur cinoche.com (consulté le 9 mars 2015)
  2. Inherent Vice sur Allociné
  3. a, b, c, d, e, f et g « Secrets de tournage », sur Allociné (consulté le 20 mai 2015)
  4. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  5. Jenn Pelly, « Joanna Newsom to Appear in Paul Thomas Anderson Film Inherent Vice », sur pitchfork.com,‎
  6. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage,‎ 31 mai 2015 2015.
  7. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  8. (en) « Inherent Vice (Original Motion Picture Soundtrack) », sur iTunes (consulté le 20 mai 2015)
  9. (en) « Inherent Vice (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic (consulté le 20 mai 2015)
  10. (en) « Jonny Greenwood Scoring Paul Thomas Anderson’s ‘Inherent Vice’ », sur filmmusicreporter.com,‎ (consulté le 7 février 2014)
  11. a et b (en) « Inherent Vice », sur Box Office Mojo (consulté le 20 mai 2015)
  12. a et b (en) « Inherent Vice (weekly) », sur Box Office Mojo (consulté le 20 mai 2015)
  13. « Inherent Vice », sur JP box-office.com (consulté le 20 mai 2015)
  14. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]