Ingénieur Électronicien des Systèmes de la Sécurité Aérienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Les 4 grandes fonctions des IESSA
Les 4 grandes fonctions des IESSA

En France, le corps des Ingénieurs Électronicien des Systèmes de la Sécurité Aérienne (IESSA) de la DGAC est classé dans la catégorie A de la fonction publique de l'État au sein du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. Le statut du corps des IESSA est régi par la loi n° 90-557 du 2 juillet 1990[1]

Les IESSA contribuent à la sécurité aérienne en veillant jour et nuit au bon fonctionnement des systèmes techniques qui permettent le contrôle aérien. Ils assurent la surveillance, l'installation, le paramétrage et la réparation des systèmes. En étroite collaboration avec les Ingénieurs du Contrôle de la Navigation Aérienne (ICNA), et présents dans le bâtiment technique de la tour de contrôle ou des centres de contrôle, ils peuvent intervenir sur piste ou dans les salles techniques afin de rétablir un fonctionnement nominal de l'ensemble des moyens techniques permettant notamment l'atterrissage aux instruments des avions, la détection radar des aéronefs, les communications entre pilotes et contrôleurs, communications entre contrôleurs (France et étranger) ainsi que tous les moyens informatiques et réseaux qui permettent le contrôle aérien ou qui aident au contrôle aérien. Les IESSA sont amenés à exercer des fonctions de conduite de systèmes opérationnels en temps réel, d'expertise, d'encadrement et de formation/instruction.

Recrutement[modifier | modifier le code]

 École nationale de l'Aviation Civile
École nationale de l'Aviation Civile

La sélection d'entrée des futurs IESSA à l'ENAC a lieu lors d'un concours annuel, ouvert aux ressortissants de la communauté européenne, sans limite d'âge, et pouvant justifier d'une 2e année de classes préparatoires scientifiques (ou 2e année de classes préparatoires intégrées), ou étant titulaire (avant la rentrée des classes) de l'un des diplômes suivants : DEUG, DUT, BTS à caractère scientifique ou technologique, DEUST[2]. Cependant, la grande majorité des candidats IESSA est issue des DUT GEII et DUT R&T ainsi que des classes préparatoires scientifiques Maths sup/Maths spé, CPGE Math Spé ATS et TSI.

D'autre part, il existe des passerelles depuis d'autres corps de la DGAC [3] :

  • Examen professionnel IESSA : Les lauréats de ces examens intègrent une formation de 18 mois entre l'ENAC et leurs nouveaux services d'affectation.
  • Concours internes : Les lauréats de ces concours sont admis à suivre la formation initiale complète à l'ENAC. Les épreuves sont identiques à celles du concours externe.
  • Les candidats en situation de handicap ont la possibilité de concourir. Un nombre limite de places leur est réservé. Les candidats en situation de handicap suivent la formation initiale complète.

Formation initiale[modifier | modifier le code]

 Formation IESSA à l'ENAC
Formation IESSA à l'ENAC

La formation française des IESSA est suivie à l'École nationale de l'aviation civile à Toulouse.

La formation à l'école est publique, gratuite et dure trois ans (sauf en cas de prolongation de la formation) à raison de 950 heures de cours par an. Elle est rémunérée[4].

Depuis 2012, elle est sanctionnée par un grade de Master dit "ISESA" [5] (Ingénierie des Systèmes de la Sécurité Aérienne) référencé dans le Répertoire national des certifications professionnelles. Au cours de la formation initiale, après une durée de 24 mois, l'IESSA est affecté, soit en tour de contrôle, soit en centre en route de la navigation aérienne (CRNA) soit dans une maintenance régionale ou à la DTI. Une fois affecté, l'élève IESSA débute sa formation pratique dans son centre, en alternance avec la formation théorique qui se poursuit à l'école. À l'issue des 3 années de formation (pratique + théorique), les diplômes IESSA et ISESA sont délivrés, mais l'élève n'est alors pas toujours entièrement qualifié, selon l'importance et la complexité de son centre d'affectation. Selon les organismes, 1 à 2 ans sont encore nécessaires à l'achèvement de la qualification, pouvant alors porter le temps de formation totale d'un IESSA à 7 années après le BAC.

En sortie de formation initiale à l'ENAC, le jeune IESSA possède un niveau d'anglais B2.

La conduite de systèmes en temps réel[modifier | modifier le code]

 Salle de supervision d'Orly
Salle de supervision d'Orly
 Atterrissage aux instruments à Roissy CDG
Atterrissage aux instruments à Roissy CDG

Les IESSA sont amenés à assurer de la maintenance opérationnelle sur les systèmes techniques nécessaires au contrôle aérien. Pour cela, les IESSA exploitent des systèmes de supervision qui permettent de détecter les dysfonctionnements et effectuent des tâches de dépannage en temps réel, tout en assurant un niveau maximal de sécurité. Les IESSA sont spécialisés dans un grand domaine technique et interviennent spécifiquement dans leur domaine de compétence. Dans les grands centres de contrôle, comme les Centre En Route de la Navigation Aérienne (CRNA), les IESSA assurant la conduite des systèmes, dits "superviseurs", sont au nombre de 3 ou 4 en permanence, selon la configuration choisie localement. Ces centres fonctionnent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an,

Dans le contexte européen, les IESSA chargés de la conduite sont assimilés à des ATSEP.

L'expertise[modifier | modifier le code]

 Réseau ORTOLAN au Centre Régional de Contrôle en Route Nord (Athis-Mons)
Réseau ORTOLAN au Centre Régional de la Navigation Aérienne Nord (Athis-Mons)

Les IESSA peuvent exercer des fonction d'experts dans des centres opérationnels, à la Direction des Opérations (DO), située à Athis-Mons, ou à la Direction Technique et de l'Innovation (DTI), située à Toulouse. Dans les centres opérationnels, les IESSA experts sont amenés à installer et paramétrer les nouveaux systèmes, afin de permettre leur utilisation dans un contexte de sécurité optimale. Les exigences liées à l'aérien contraignent les différents acteurs à l'excellence dans ce domaine. Souvent doublés ou triplés, les systèmes techniques de la navigation aérienne sont conçus pour tolérer les pannes afin d'assurer en permanence le service rendu dans les meilleures conditions de sécurité. A la DO et à la DTI, les IESSA experts sont amenés à évaluer les besoins opérationnels et transcrire les exigences opérationnelles permettant de développer en interne ou en externe les systèmes techniques actuels et à venir. Ils garantissent également la livraison et l'installation des systèmes, la mise à jour des versions logicielles, l'échange standard et l'interface avec les industriels.

L'encadrement[modifier | modifier le code]

Les IESSA sont amenés à exercer des fonctions d'encadrement dans les centres opérationnels, à la DO ou à la DTI. Ils encadrent des équipes et participent pleinement aux différentes missions d'encadrement, en général dans les divisions techniques. Ils sont amenés à occuper des postes d'assistant et de chef de subdivision, adjoint ou chef de service dans les services opérationnels. Ils sont également amenés à occuper des postes d'expert, d'expert confirmé, expert senior, adjoint ou chef de pole et adjoint ou chef de domaine à la DTI.

L'instruction/formation[modifier | modifier le code]

Les IESSA, de par leur formation initiale, sont amenés à dispenser eux-mêmes des formations. Dans des subdivisions spécialisées au sein de leur structure ou encore à l'ENAC, ils assurent des formations sur les systèmes techniques à destination de leurs collègues. Les IESSA peuvent occuper des fonctions d'Instructeurs Atsep et instructeur Licence.

Le métier d'IESSA exige des connaissances importantes et rafraîchies dans chaque domaine technique et requiert de nombreuses formations continues, tout au long de la carrière.

Rémunération[modifier | modifier le code]

  • La rémunération annuelle d'un élève IESSA à l'ENAC s'élève à 14400€ net.
  • La rémunération annuelle d'un IESSA titulaire depuis 10 ans s'élève à environ 50 000€ net.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi n° 90-557 du 2 juillet 1990 relative au corps des ingénieurs électroniciens des systèmes de la sécurité aérienne
  2. http://www.enac.fr/fr/menu/formations/formations-1er-et-2eme-cycles/ing%C3%A9nieur-electronicien-iessa
  3. Présentation des concours techniques
  4. « Electronicien aéronautique : la formation d'Ingénieur Electronicien (IESSA) », sur www.enac.fr (consulté le 12 novembre 2015)
  5. http://www.studyramagrandesecoles.com/home.php?Id=7413 Deux Diplômes de l'ENAC confèrent le grade de Master