Ingå

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Inga.
Ingå
Inkoo (fi)
Héraldique
Héraldique
Le village de Barösund
Le village de Barösund
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Uusimaa
Langue(s) parlée(s) suédois (55 %) et finnois (42 %)
Démographie
Population 5 606 hab.[1] (2015)
Densité 5,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 02′ 48″ N 24° 00′ 30″ E / 60.046667, 24.00833360° 02′ 48″ Nord 24° 00′ 30″ Est / 60.046667, 24.008333
Altitude Min. 0 m – Max. 80 m
Superficie 95 406 ha = 954,06 km2 [2]
· dont terre 349,85 km2 (36,67 %)
· dont eau 604,21 km2 (63,33 %)
Rang superficie (115e / 336)
Rang population (164e / 336)
Histoire
Province historique Uusimaa
Province Finlande méridionale
Fondation 1335
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Ingå

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Ingå
Liens
Site web http://www.inga.fi/hemsida/sv_FI/

Ingå (Inkoo en finnois) est une municipalité du sud de la Finlande, dans la région d'Uusimaa et la province de Finlande méridionale. La majorité de la population parle le suédois, comme dans une poignée (25) d'autres communes des côtes sud et ouest de la Finlande.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est une des municipalités les plus au sud du pays. Le centre administratif est le 4e plus méridional des communes de Finlande. Il est situé à exactement 60 km du centre d'Helsinki, au nord du Golfe de Finlande.

Ingå possède une longue côte rocheuse très découpée, avec de nombreuses îles granitiques qui abritent une part significative des 2 000 maisons de vacances de la commune.

Les municipalités frontalières sont Ekenäs à l'ouest, Karis au nord-ouest, Lohja au nord et Siuntio au nord-est. Inkoo est traversé par la nationale 25.

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, l'évolution démographique d'Inkoo est la suivante[3],[1] :

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015
population 4 060 4 368 4 723 4 800 4 873 5 310 5 546 5 606

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières implantations datent de plus de 4 000 ans, dès le retrait de la mer suite à l'isostasie. Elles deviennent nombreuses à l'époque viking, et c'est certainement de là que vient le nom de la commune. Inge était alors un prénom répandu, et certainement un des chefs des premiers colons qui ont baptisé un petit ruisseau en son honneur, Inge å (å désigne une petite rivière en suédois et dans la langue nordique primitive).

La paroisse est fondée par les Suédois dès 1335, autour de la petite église Saint-Nicolas. Elle regroupe ensuite plusieurs dizaines de petits villages agricoles sans histoires.

En 1944, le village voisin de Degerby est concédé à l'Union soviétique pour 50 ans, avec la base militaire de Porkkala à Kirkkonummi. La commune est vidée de ses habitants en quasi-totalité et rattachée à Ingå. Les Soviétiques évacuent dès 1956.

Depuis la fin des années 1970, la commune subit de plus en plus fortement l'influence d'Helsinki, gagnant des habitants et voyant baisser le ratio de suédophones car la plupart des nouveaux habitants ne sont pas originaires de la région et ne parlent pas suédois mais finnois. La tendance s'accélère actuellement, la bordure est de la commune n'étant située qu'à 44 km du centre de la capitale.

Le domaine de Fagervik[modifier | modifier le code]

C'est à Ingå, au hameau de Fagervik, qu'est créé en 1646 un des premiers haut-fourneaux de Finlande. Cette activité périclite et s'arrête après 1700, mais est reprise en 1723 par deux Suédois, les frères Johan Wilhelm et Michael Hising. Ils vont faire de Fagervik un important centre métallurgique avec pour spécialité le fer blanc, un produit alors rare mais très demandé. Fagervik devient alors un florissant village industriel. La famille Hising (anoblie en 1770 sous le nom Hisinger) fait bâtir l'église de Fagervik (1737) à l'intention de ses employés, et un élégant manoir (1773) pour son usage. Ses descendants sont restés depuis lors les propriétaires du domaine.

Au cours du XIXe siècle, avec l'incorporation de la Finlande à l'empire russe, la métallurgie de Fagervik rencontre des circonstances moins favorables, et le domaine évolue progressivement pour devenir un centre-modèle d'agriculture et d'exploitation forestière. On y installe même une orangerie produisant des citrons et des ananas.

Remarquablement préservé, le domaine de Fagervik est aujourd'hui une des principales attractions touristiques d'Ingå. Le site est d'ailleurs classé parmi les paysages nationaux de Finlande.


Galerie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fi) « Suomen asukasluvut kuukausittain – Kunnittain aakkosjärjestyksessä », Väestörekisterikeskus,‎ (consulté le 15 mai 2015)
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le 29 décembre 2012)
  3. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980–2012 », Tilastokeskus,‎ (consulté le 9 juillet 2014) (au périmètre du 1 janvier 2013)