Infundibulicybe gibba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Infundibulicybe gibba (autrefois Clitocybe gibba), de ses noms vernaculaires le Clitocybe en entonnoir ou Coupe bocagère, est une espèce de champignon basidiomycète en forme d'entonnoir et lamellé du genre Infundibulicybe (genre proche du clade Marasmioïde et probablement MRCA[1] du clade Tricholomatoïde[2]).

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Nom binomial accepté[modifier | modifier le code]

Infundibulicybe[3] gibba (Pers.) Harmaja 2003[4]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Agaricus gibbus Pers. 1801 (synonyme)
  • Agaricus gibbus membranaceus (Vahl) Fr. 1828 (synonyme)
  • Agaricus infundibuliformis (synonyme)
  • Agaricus infundibuliformis var. membranaceus (Vahl) Fr. 1838 (synonyme)
  • Clitocybe infundibuliformis (synonyme)
  • Clitocybe infundibuliformis var. membranacea (Vahl) Massee 1893 (synonyme)
  • Clitocybe membranacea (Vahl) Sacc. 1887 (synonyme)
  • Omphalia gibba (Pers.) Gray 1821 (synonyme)

Description[modifier | modifier le code]

Hyménophore : chapeau de 4 à 10 cm, grégaire, convexe devenant rapidement plat à marge enroulée puis infundibuliforme, le plus souvent orné au centre d'un petit mamelon, à marge lisse, hygrophane,

Cuticule : cuticule mate ou finement veloutée, de couleur crème à beige ochracé ou beige à brun clair

Lames : lames blanches, moyennement espacées, de couleur blanchâtre et décurrentes

Stipe : le pied ne porte pas d'anneau, creux, cylindrique et fibrilleux, d'abord blanchâtre puis devenant beige à roussâtre pâle en prenant de l'âge, abondamment orné de feutrage blanchâtre à la base

Sporée : spores blanches

Odeur : exhalaison de foin ou cyanique (amandes amères).

Habitat[modifier | modifier le code]

Il pousse sur le sol dans les forêts caducifoliées jusqu'aux premières gelées.

Comestibilié[modifier | modifier le code]

S'il est considéré comme un comestible moyen, de saveur douce, il est toutefois préférable d'en rejeter le pied qui est trop fibreux.

Répartition[modifier | modifier le code]

Europe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) P.B. Matheny, J.M. Curtis, V. Hofstetter, M-C. Aime, J-M. Moncalvo, Z.W. Ge, J.C. Slot, J.F. Ammirati, T.J. Baroni, N.L. Bougher, K.W. Hughes, D.J. Lodge, R.W. Kerrigan, M.T. Seidl, D.K. Aanen, M. De Nitis, G.M. Daniele, D.E. Desjardin, B.R. Kropp, L.L. Novell, A. Parker, E.C. Vellinga, R. Vilgalys et D.S. Hibbetts, « Major clades of Agaricales: a multilocus phylogenetic overview », Mycologia, vol. 98, no 6,‎ , p. 982–995 (lire en ligne)
  2. Species Fungorum, 9.0, Sep 2010
  3. Clitocybe en forme d'entonnoir (vide Infundibuliforme)
  4. Harmaja, H.,2003, Notes sur Clitocybe sensu lato ( Agaricales ) in: Ann. bot. Fenn. 40 (3) :213-218

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Régis Courtecuisse et Bernard Duhem, Guide des champignons de France et d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 480 p. (ISBN 2-603-00953-2), p. 172.