Infraero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Infraero

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social BrasiliaVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.infraero.gov.brVoir et modifier les données sur Wikidata

Infraero (sigle pour Empresa Brasileira de Infraestrutura Aeroportuária, « entreprise brésilienne d'infrastructure aéroportuaire » en français), créée en 1973[1],[2], est une entreprise publique fédérale brésilienne, placée sous l'autorité du ministère de la défense.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la coupe du monde de football de 2014, Infraero fait face au besoin d'augmenter ses capacités aéroportuaires[3]. Le gouvernement brésilien débourse $3 milliard pour rénover 12 aéroports accueillant les matchs de la coupe du monde[4].

En novembre 2013, Infraero cède l'aéroport international de Rio de Janeiro-Galeão au consortium Changi-Odebrecht pour $8,3 milliard[5].

En juin 2015, Infraero procède au spin-off de ses activités de services pour créer une nouvelle entité avec l'allemand Fraport, Infraero Serviços[6].

Activités[modifier | modifier le code]

Infraero gère 67 aéroports au Brésil, qui accueillirent 82 millions de passagers en 2003, ainsi que 81 unités d'appui à la navigation aérienne.

Aéroports[modifier | modifier le code]

Aéroports les plus fréquentés, par nombre de passagers, données 2006[7]

  1. Aéroport international de Congonhas - 18 459 191
  2. Aéroport international de Guarulhos - 15 759 181
  3. Aéroport international de Brasília - 9 699 911
  4. Aéroport international de Rio de Janeiro - 8 856 527
  5. Aéroport international de Salvador - 5 425 747
  6. Aéroport international de Recife - 3 953 845
  7. Aéroport international de Porto Alegre - 3 846 508
  8. Aéroport international de Confins - 3 727 501
  9. Aéroport Santos Dumont - 3 553 177
  10. Aéroport international de Curitiba - 3 532 879

Références[modifier | modifier le code]

  1. INFRAERO: 40 ANOS SERVINDO PESSOAS, EMPRESAS E O BRASIL. Página visitada em 01/10/2014. [em linha]
  2. « http://www.infraero.gov.br/index.php/imprensa/noticias/5422-315-infraero-conta-trajetoria-da-empresa-em-livro-comemorativo.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Infraero.gov.br (consulté le 20 avril 2016)
  3. (en) Jeremy Lemer in New York, Andrew Downie, « World Cup lands Brazil with airports crisis », sur Ft.com, (consulté le 20 avril 2016)
  4. « Les aéroports, l'autre défi du Brésil », sur Radio-canada.ca, (consulté le 20 avril 2016)
  5. (en) David Biller, Christiana Sciaudone, Taís Fuoco, « Singapore Changi, Odebrecht to Buy Rio Airport for $8.3 Billion », sur Bloomberg.com, (consulté le 20 avril 2016)
  6. (en) « Brazil's Infraero, Germany's Fraport to set up new airport services firm », sur Reuters.com, (consulté le 20 avril 2016)
  7. (es) Aeropuertos, Infraero.gov.br (consulté le 20 avril 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]