Infans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Psychanalyse[modifier | modifier le code]

L'infans, terme de Sándor Ferenczi, désigne l'enfant qui n'a pas encore acquis le langage, francisation du latin infans, infantis, désignant le très jeune enfant qui ne parle pas. Formé de in- préfixe négatif et du participe présent de fari « parler », cette racine se retrouve dans aphasie, fable, par exemple.

Ferenczi proposa ce terme pour éviter certaines confusions lorsque les psychanalystes parlent d'enfants, le langage marquant notamment un progrès dans l'acquisition de la symbolisation. Le concept s'avère utile, par exemple pour traiter de la confusion des langues, autre expression ferenczienne qui désigne la confusion entre le désir qu'exprime l'adulte face à l'enfant, dont la demande serait faite de tendresse.

Droit[modifier | modifier le code]

En droit pénal et droit des obligations, l’infans désigne l'enfant qui, en raison de son jeune âge, ne peut être ni jugé, ni condamné (jusqu'à 6 ou 7 ans)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul Doucet, « Infans », Dictionnaire de droit criminel, sur http://ledroitcriminel.fr (consulté le 8 février 2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]