Indian Reorganization Act

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En 1934, par l'Indian Reorganization Act, l'État fédéral américain met fin au processus de parcellisation des terres indiennes, et reconnaît aux tribus indiennes le droit à l'autonomie.

Lien externe[modifier | modifier le code]