Indian Premier League

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Indian Premier League
Généralités
Sport CricketVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 2008
Organisateur(s) BCCI, Indian Premier League
Périodicité Annuelle
Participants 8 (2008-2010), 10 (2011), 9 (2012)
Statut des participants Professionnel
Site web officiel iplt20.com

Palmarès
Tenant du titre Sunrisers Hyderabad(2016)
Plus titré(s) Chennai Super Kings (2)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition à venir voir :
Saison 2013 de l'Indian Premier League

L'Indian Premier League (IPL), littéralement Première ligue indienne, est une ligue de cricket indienne fondée en 2008. Elle dépend de l'instance dirigeante du cricket en Inde, le Board of Control for Cricket in India (BCCI), dont elle est un sous-comité. Les matchs des compétitions qu'elle organise annuellement sont au format Twenty20. Huit franchises se disputent le titre lors de la première édition de l'IPL, en 2008. Deux nouvelles s'y ajoutent lors du quatrième tournoi, en 2011.

Historique[modifier | modifier le code]

Création et lancement[modifier | modifier le code]

Le Board of Control for Cricket in India (BCCI) annonce la création de l'Indian Premier League (IPL) le 13 septembre 2007[1]. En janvier 2008, les villes où sont basées les franchises et les propriétaires de celles-ci sont annoncés. Le BCCI annonce avoir vendu les huit franchises aux enchères et avoir encaissé la somme totale de 723,59 millions d'US$. La franchise basée à Bombay est cédée au prix le plus élevé, 111,9 millions d'US$[2]. Le 20 février de la même année, soixante-dix-sept internationaux ou anciens internationaux des équipes d'Inde, d'Australie, des Indes occidentales, du Pakistan, du Sri Lanka, de Nouvelle-Zélande et d'Afrique du Sud sont « mis aux enchères » auprès des huit franchises[3]. La franchise qui propose le salaire le plus élevé pour un joueur l'engage dans son effectif. Cinq joueurs indiens, les « icon players », sont préalablement attribués d'office à la franchise représentant la capitale de leur état d'origine et sont assurés de gagner 15 % de plus que le deuxième joueur le mieux payé de leur équipe[4]. L'indien Mahendra Singh Dhoni signe le plus gros contrats de la ligue, 1,5 million d'US$ par an pour un mois et demi de compétition[5]. Une deuxième vague d'enchères est organisée le 11 mars et permettent à vingt-huit joueurs, dont quatorze de l'équipe d'Inde des moins de 19 ans, d'être répartis dans les franchises, mais les salaires obtenus ne dépassent pas cette-fois ci les 300 000 US$ annuels[6]. Les internationaux sont affectés via des enchères, tandis que les jeunes joueurs indiens sont répartis via un système de draft.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès saison par saison[modifier | modifier le code]

Palmarès de l'IPL
Saison Vainqueur Finaliste Demi-finalistes Équipes
2008 Rajasthan Royals (1) Chennai Super Kings Kings XI Punjab et Delhi Daredevils 8
2009 Deccan Chargers (1) Royal Challengers Bangalore Chennai Super Kings et Delhi Daredevils 8
Saison Vainqueur Finaliste Troisième Quatrième Équipes
2010 Chennai Super Kings (1) Mumbai Indians Royal Challengers Bangalore Deccan Chargers 8
2011 Chennai Super Kings (2) Royal Challengers Bangalore Mumbai Indians Kolkata Knight Riders 10
2012 Kolkata Knight Riders (1) Chennai Super Kings Delhi Daredevils Mumbai Indians 9
2013 Mumbai Indians (1) Chennai Super Kings Rajasthan Royals Sunrisers Hyderabad 9

Bilan[modifier | modifier le code]

Bilan de l'IPL par franchise
Franchise Vainqueur Finaliste
Chennai Super Kings 2 3
Mumbai Indians 1 1
Rajasthan Royals 1 0
Deccan Chargers
Kolkata Knight Riders
Royal Challengers Bangalore 0 2

Palmarès individuel[modifier | modifier le code]

Saison Meilleur joueur Record de courses Record de guichets
2008 Shane Watson (Rajasthan Royals) Shaun Marsh (Kings XI Punjab), 616 Sohail Tanvir (Rajasthan Royals), 22
2009 Adam Gilchrist (Deccan Chargers) Matthew Hayden (Chennai Super Kings), 572 R. P. Singh (Deccan Chargers), 23
2010 Sachin Tendulkar (Mumbai Indians) Sachin Tendulkar (Mumbai Indians), 618 Pragyan Ojha (Deccan Chargers), 21
2011 Chris Gayle (Royal Challengers Bangalore) Chris Gayle (Royal Challengers Bangalore), 608 Lasith Malinga (Mumbai Indians), 28
2012 Sunil Narine (Kolkata Knight Riders) Chris Gayle (Royal Bangalore Challengers), 733 Morné Morkel (Delhi Daredevils), 25
2013 Shane Watson (Rajasthan Royals) Michael Hussey (Chennai Super Kings), 733 Dwayne Bravo (Chennai Super Kings), 32

Format[modifier | modifier le code]

De 2008 à 2010, huit franchises sont en compétition. Elles s'affrontent dans un premier temps au sein d'une poule unique. Chaque équipe dispute deux matchs contre chacune des sept autres. À l'issue de cette phase, des demi-finales voit s'affronter la franchise la mieux classée et la quatrième d'une part, et la deuxième et la troisième d'autre part. La finale entre les deux vainqueurs est le cinquante-neuvième et dernier match de la saison, qui dure entre six et sept semaines. En 2010, une « petite finale » oppose pour la première fois les équipes éliminées au stade des demi-finales. À partir de 2011, ce sont dix franchises qui s'affrontent pour le titre.

Franchises[modifier | modifier le code]

Huit franchises participent à l'IPL en 2008, lors de sa création. Deux nouvelles sont vendues en 2010, pour une première participation en 2011[7]. Les Kochi Tuskers Kerala sont exclus de la ligue en 2011, les Deccan Chargers l'année suivante.

Franchises de l'IPL
Franchise Localisation Participation
Première Dernière
Chennai Super Kings Chennai 2008 NC
Delhi Daredevils Delhi 2008 NC
Deccan Chargers Hyderabad 2008 2012
Kings XI Punjab Mohali 2008 NC
Kochi Tuskers Kerala Cochin 2011 2011
Kolkata Knight Riders Calcutta 2008 NC
Mumbai Indians Bombay 2008 NC
Pune Warriors India Pune 2011 2013
Rajasthan Royals Jaipur 2008 NC
Royal Challengers Bangalore Bangalore 2008 NC
Sunrisers Hyderabad Hyderabad 2013 NC

Joueurs[modifier | modifier le code]

Structure des équipes[modifier | modifier le code]

Icon Players[modifier | modifier le code]

Sachin Tendulkar est l'« icon player » des Mumbai Indians.

Plusieurs internationaux indiens ont reçu en 2008 le statut d'« icon player » : Sachin Tendulkar, Sourav Ganguly, Yuvraj Singh et Rahul Dravid[8] dans un premier temps, puis Virender Sehwag dans un second temps[9]. Ce statut leur confère l'obligation de jouer pour la franchise de la ville de l'état dont ils sont originaires[8]. Il leur garantit aussi le fait de recevoir un salaire de 15 % plus élevé que le deuxième salaire le plus élevé de leur équipe[9].

Les quatre premiers icon players ont été désignés par le BCCI. L'accession de Sehwag a ce statut a été réclamée par la franchise de Delhi et a dû être votée à l'unanimité des huit franchises[10]. La franchise d'Hyderabad a dans un premier temps demandé le même statut pour VVS Laxman, mais a par la suite retirée sa demande[9].

« Icon Player » Franchise
Sachin Tendulkar Mumbai Indians
Sourav Ganguly Kolkata Knight Riders
Yuvraj Singh Kings XI Punjab
Rahul Dravid Royal Challengers Bangalore
Virender Sehwag Delhi Daredevils

Les Rajasthan Royals, les Chennai Super Kings et les Deccan Chargers n'ont pas d'icon player.

Internationaux[modifier | modifier le code]

Aspects économiques[modifier | modifier le code]

Vente des franchises[modifier | modifier le code]

En 2008, les huit premières franchises de l'IPL sont achetées par des sociétés mais également par des stars de Bollywood[2]. Leur vente totale rapporte alors 723,59 millions d'US$ au BCCI. Les deux franchises additionnelles pour la saison 2011 sont cédées chacune pour plus de 300 millions de dollars[7].

Franchise Propriétaire(s) Prix d'achat (millions de US$) Année
Mumbai Indians Reliance India Limited 111 900 000 2008
Royal Challengers Bangalore Vijay Mallya 111 600 000 2008
Deccan Chargers The Deccan Chronicle 107 000 000 2008
Chennai Super Kings India Cements 91 000 000 2008
Delhi Daredevils GMR Group 84 000 000 2008
Kings XI Punjab Preity Zinta, Ness Wadia, Karan Paul et Mohit Burman 76 000 000 2008
Kolkata Knight Riders Shahrukh Khan, Juhi Chawla et Jai Mehta 75 090 000 2008
Rajasthan Royals Emerging Media 67 000 000 2008
Pune Warriors Sahara 370 000 000 2010
Kochi Tuskers Rendezvous Sports Limited 333 330 000 2010

Sponsors[modifier | modifier le code]

Le promoteur immobilier indien DLF Limited signe en 2008 un partenariat de cinq ans avec l'IPL : en échange de 50 millions de roupies par saison, la compétition est officiellement baptisée « DFL Indian Premier League ». La société met fin à ce parrainage après le contrat initial de cinq ans[11].

De nouvelles sortes de partenariats ont été introduits : diverses actions de jeu sont accompagnées de la citation d'un sponsor par les commentateurs de l'IPL, voire rebaptisées : un « six » devient un « DLF maximum » par exemple[12].

Salaires des joueurs[modifier | modifier le code]

MS Dhoni est le joueur le mieux payé de l'IPL en 2008.

Joueurs les mieux payés de l'IPL en 2008 (* signifie que le joueur est un « icon player »)[13]:

Joueur Pays Franchise US$/saison
Mahendra Singh Dhoni Drapeau de l'Inde Inde Chennai Super Kings 1 500 000
Andrew Symonds Drapeau de l'Australie Australie Deccan Chargers 1 350 000
* Sachin Tendulkar Drapeau de l'Inde Inde Mumbai Indians 1 121 250
* Sourav Ganguly Drapeau de l'Inde Inde Kolkata Knight Riders 1 092 500
* Yuvraj Singh Drapeau de l'Inde Inde Kings XI Punjab 1 063 750
* Rahul Dravid Drapeau de l'Inde Inde Royal Challengers Bangalore 1 035 000

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Droits télévisés[modifier | modifier le code]

Le BCCI a annoncé que 80 % des droits télévisés qu'elle recevrait pour les saisons 2008 et 2009 seraient redistribués aux franchises. Cette proportion doit diminuer progressivement : 70 % en 2010 et 2011, puis 60 % les cinq années qui suivent et 50 % pour les années suivantes[14]. La répartition de ces sommes redistribuées s'effectue à 20 % selon les résultats sportifs des franchises, le reste étant divisé de manière égale entre les franchises[14].

Agences de presse[modifier | modifier le code]

Le 3 avril 2008, l'IPL publie des instructions à destinations des médias, stipulant notamment qu'aucune photographie prise pendant la compétition ne doit paraître sur un site web d'actualité, une société nord-américaine ayant acquis l'exclusivité de publier des photos sur internet pour 50 millions d'US$. En outre, l'IPL s'accorde le droit d'utiliser gratuitement toutes les photographies prises par les agences de presse[15]. Les instructions sont révisées quelques jours plus tard, après les protestations de certains groupes de média. L'IPL ne réclamera l'usage que de quelques photographies. Les sites web des publications de presse écrite reçoivent l'autorisation de publier quelques photos à titre illustratif. Par contre, les reporters des sites spécialisés dans le cricket n'auront pas d'accréditation pendant les matchs, et les agences de presse n'ont pas le droit de vendre leurs images à ces sites[16]. Devant l'impossibilité de distribuer des photographies aux sites spécialisés dans le cricket, les principales agences de presse mondiales, notamment Reuters, l'AP et l'AFP, annoncent qu'elles boycottent cette saison-là[17].

Région de diffusion[modifier | modifier le code]

Chaîne de télévision Région de diffusion Contrat
Sony/World Sport Group Drapeau de l'Inde Inde 10 ans pour 8700 Crores[18]
ONE HD Drapeau de l'Australie Australie 5 ans pour 10-15 millions (AU$) [19]
Sky Network Television Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
PCCW Drapeau de Hong Kong Hong Kong 2 ans
StarHub Drapeau de Singapour Singapour
Astro Drapeau de la Malaisie Malaisie
SuperSport Afrique centrale, Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud, Drapeau du Niger Niger
Arab Digital Distribution Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis, Drapeau de Bahreïn Bahreïn, Drapeau de l'Iran Iran, Drapeau de l'Irak Irak, Drapeau de la Jordanie Jordanie, Drapeau du Koweït Koweït, Drapeau du Liban Liban, Drapeau d'Oman Oman,

Drapeau du Qatar Qatar, Drapeau de la Palestine Palestine, Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite, Drapeau de la Syrie Syrie, Drapeau de la Turquie Turquie, Drapeau de l'Algérie Algérie, Drapeau du Maroc Maroc, Drapeau de la Tunisie Tunisie, Drapeau de l'Égypte Égypte, Drapeau du Soudan Soudan, Drapeau de la Libye Libye, Drapeau du Nigeria Nigéria

10 ans
GEO Super Drapeau du Pakistan Pakistan
Willow TV Diffusions de IPL aux télévisions, radios et internet en Amérique du Nord 5 ans
DirecTV Drapeau des États-Unis États-Unis
Asian Television Network (2008–2010)
Rogers Sportsnet One (depuis 2011)
Drapeau du Canada Canada. Radio:XM Satellite Radio et ATN-Asian Radio 5 ans
SportsMax Caraïbes
ITV Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni sur ITV4

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Franchises for board's new Twenty20 league sur Cricinfo.com
  2. a et b (en) Big business and Bollywood grab stakes in IPL sur Cricinfo.com
  3. (en) Players on the auction list sur Cricinfo.com
  4. (en) All set for action at the auction
  5. (en) The day cricketers sold like stocks sur Cricinfo.com
  6. (en) Hopes the biggest draw in low-profile auction sur Cricinfo.com
  7. a et b (en) Siddarth Ravindran et Nagraj Gollapudi, « Pune and Kochi unveiled as new IPL franchises », Cricinfo, (consulté le 23 mars 2010)
  8. a et b (en) IPL players' auction to be held on February 20 sur Cricinfo.com
  9. a, b et c (en) Icon status for Sehwag but not Laxman sur Cricinfo.com
  10. (en) IPL to decide on 'icon' status for Sehwag and Laxman sur Cricinfo.com
  11. (en) Tariq Engineer, « Title sponsor ends IPL association », ESPNcricinfo, (consulté le 29 août 2012)
  12. (en) Rahul Bhattacharya, « Aggravated by advertising », Cricinfo, (consulté le 22 avril 2010)
  13. (en) Behind the dollars sur Cricinfo.com
  14. a et b (en) IPL lays out revenue-sharing plan with franchises sur Cricinfo.com
  15. (en) Concern over IPL's media guidelines sur Cricinfo.com
  16. (en) IPL revises media restrictions sur Cricinfo.com
  17. (en) Global news agencies to boycott IPL sur Cricinfo.com
  18. (en) Personnel de Cricinfo, « Sony and World Sports Group bag IPL television rights », Cricinfo, (consulté le 14 janvier 2008)
  19. (en) Personnel de Cricinfo, « Australia to get live coverage of IPL », Cricinfo, (consulté le 11 février 2008)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :