India Post

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

India Post भारतीय डाक
logo de India Post
illustration de India Post

Création 1854
Personnages clés Ananta Narayan Nanda, Directeur Général des Services Postaux.
Forme juridique Agence du Gouvernement de l'Inde
Slogan Dak Seva Jan Seva
Siège social Dak Bhawan, Sansad Marg, New Delhi
Drapeau d'Inde Inde
Actionnaires Gouvernement indienVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Courrier, colis, banque et assurance, colis express.
Produits Acheminement et distribution de courriers, colis ; produits financiers.
Société mère Ministère des CommunicationsVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales India Post Payments Bank (en)
Effectif 448 840 (en 2016)[1]
Site web www.indiapost.gov.in
Chiffre d'affaires 1 800 000 000 de dollar américain ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net -840 000 000 dollar américain ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Une boîte postale de India Post

Le Department of Posts (DoP) (Service des postes), dont le nom commercial est India Post (Poste indienne), est un système postal gouvernemental en Inde, généralement simplement appelé « la poste » (the post office). La distribution postale proprement dite n'est qu'une partie du DoP, lequel est lui-même un sous-ministère du Ministère des Communications du gouvernement de l'Inde.

Ses activités comprennent la distribution du courrier, la gestion de dépôts dans le cadre de la petite épargne, des assurances-vies (Postal Life Insurance ou PLI et Rural Postal Life Insurance ou RPLI) et des services de gestion comme la vente de formulaires. Il agit également pour le compte du gouvernement de l'Inde en le soulageant de certaines tâches telles la gestion des salaires et des pensions. Avec 154 910 bureaux de poste en 2016-2017, c'est le plus vaste réseau postal du monde[2].

Le pays est divisé en vingt-trois régions postales, les cercles. Chaque cercle est dirigé par un Chief Postmaster General (« Maître des Postes général ») ; les cercles sont divisés en régions, chacune dirigée par un Postmaster General (« Maître de Poste ») et elles-mêmes subdivisées ; un cercle supplémentaire est réservé au service postal des Forces armées indiennes.

Historique[modifier | modifier le code]

Les postes et le Raj britannique (1858–1947)[modifier | modifier le code]

Le Raj britannique fut institué en 1858, lorsque le contrôle exercé par la Compagnie britannique des Indes orientales fut transféré à la Couronne[3]. En 1861, il y avait déjà 889 bureaux de poste distribuant chaque année 43 millions de lettres et plus de 4,5 millions de journaux. Le premier surintendant des postes fut nommé en 1870 et installé à Allahabad ; en 1876, l'Inde britannique devint le premier membre non-fondateur de l'Union générale des postes[4].

Durant cette période, plusieurs décrets furent promulgués pour étendre et réguler le service de la poste (et du télégraphe) :

  • le Government Savings Bank Act de 1873 (5 of 1873), permettant aux postes d'offrir des services bancaires ;
  • l'Indian Telegraph Act de 1885 installant les services télégraphiques ;
  • l'Indian Post Office Act de 1898 réglementant les services postaux ;
  • l'Indian Wireless Telegraphy Act de 1933 réglementant les communications par radio.

Le premier vol aéropostal officiel eu lieu en Inde le (un voyage de 18 km ayant duré 27 minutes). Le pilote, Henri Péquet, transportait environ 15 kg de courrier (soit 6 000 lettres et cartes postale) entre Allahabad et Naini (en) ; parmi le courrier figurait une lettre adressée au roi George V[5].

Depuis l'indépendance[modifier | modifier le code]

Depuis l'indépendance de l'Inde en 1947, la poste continue à fonctionner sur une base nationale avec la même structure pyramidale. En avril 1959, elle adopta la devise Service before Self (« le service (des autres) avant soi-même ») ; son nouveau logo date de septembre 2008[6].

Histoire des timbres-poste[modifier | modifier le code]

Premiers timbres adhésifs en Asie[modifier | modifier le code]

Les premiers timbres postaux adhésifs en Asie furent émis dans le Sind (alors province de l'Inde britannique), en juillet 1852, par Henry Bartle Frere, haut-commissaire de la région[7]. Bartle Frere était un admirateur de Rowland Hill, le réformateur de la poste britannique qui avait introduit le « penny postal ». Les timbres du Sind devinrent connus sous le nom de Scinde Dawk (Dawk étant l'écriture anglaise du mot hindoustani Dak, signifiant « poste »). Ces timbres, d'un valeur d'un demi-anna, furent utilisés jusqu'en 1866. Les premiers timbres valables dans toute l'Inde furent émis le .

Timbres venant de la Compagnie des Indes[modifier | modifier le code]

Le volume de courrier traité par le système postal augmenta significativement à la fin du xixe siècle, doublant entre 1854 et 1866, et doublant encore dans les cinq années suivantes. Les réformes introduites en mai 1866 corrigèrent certains abus, en particulier les privilèges octroyés aux officiels de la compagnie des Indes orientales, et permirent de baisser les tarifs postaux ; une de ces réformes consista à introduire des timbres officiels.

En 1854, l'Espagne avait imprimé des timbres spéciaux pour les communications officielles, mais c'est l'Inde qui, en 1866, fut le premier pays à inventer la surcharge, imprimant Service sur les timbres ordinaires et Service Postage sur les timbres à usage monétaire. Cette innovation fut par la suite largement adoptée par d'autres pays[8].

Timbres après l'indépendance[modifier | modifier le code]

Timbre brun et rose représentant un temple

Recettes[modifier | modifier le code]

La table suivant montre les recettes engendrées par le département des Postes[9].

Année Dépenses nettes (en crores) Revenu (en crores) Surplus/Déficit (en crores)
2010-11 13,075.0 6,962.3
2011-12 12,075.3 7,899.4
2012-13 14,676.4
2013-14 16203.52 10730.42 (5473.10)
2014-15 17894.58 11635.98 (6258.60)
2015-16 18946.97 12939.79 (6007.18)

Index postal[modifier | modifier le code]

L'Index postal (PIN, ou code PIN) est un code à six chiffres de numérotation des bureaux de postes, introduit en Inde le 15 août 1972. Il y a neuf régions PIN ; les huit premières correspondent à des régions géographiques, et la neuvième est réservée au service postal des armées.

L'organisation complète est la suivante :

  • le premier chiffre indique la région ;
  • les deux premiers chiffres correspondent à l'un des 24 « cercles » ;
  • le troisième chiffre précise le district de tri ;
  • les trois derniers chiffres correspondent au bureau de poste distributeur.

La liste complète des codes est disponible sur le site web de la poste[10] ; en 2014, il y avait au total 19 101 codes PIN correspondant à 154 725 bureaux de poste (non compris la poste aux armées)[11],[12].

Projet Arrow[modifier | modifier le code]

Services[modifier | modifier le code]

Philatélie[modifier | modifier le code]

Service postal des armées[modifier | modifier le code]

Assurance-vie[modifier | modifier le code]

Épargne[modifier | modifier le code]

Autres services[modifier | modifier le code]

Controverses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annual Report 2016-17, p. 85.
  2. Annual report 2016-17, p. 9.
  3. (en) Chandrika Kaul, « From Empire to Independence: The British Raj in India 1858–1947 », BBC,‎ 3 mars 2011. (lire en ligne)
  4. (en-US) « India Post: In letter and spirit », sur India Today, .
  5. (en) « The world's highest post office! », Rediff,‎ (lire en ligne).
  6. (en) Annual Report 2009-09, India Post, PDF (lire en ligne)
  7. (en) « Scinde District Dawks. The premier stamps of Asia », sur geocities.com.
  8. (en) Alan C. Campbell, « The Design Evolution of the United States Official Stamps », U.S. Philatelic Classics Society Chronicle, vol. 48, nos 169-170,‎ .
  9. « Revenue of Postal Department », PIB, (consulté le 21 février 2014)
  10. « Find pincode », sur indiapost.gov.in (consulté le 25 avril 2018)
  11. « Do you know the total number of PIN Codes in INDIA ? », infoknown.com
  12. « Do you know the total number of POST Offices in INDIA? », infoknown.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Daniel Headrick, « A double-edged sword: Communications and imperial control in British India », Historical Social Research/Historische Sozialforschung, vol. 35, no 1,‎ , p. 51-65 (lire en ligne)
  • (en) Mohini Lal Majumdar, The imperial post offices of British India, 1837-1914, Phila Publications,
  • (en) Siddique Mahmudur Rahman, « Postal Services During The East India Company's Rule In Bengal », Bangladesh Historical Studies, no 19,‎ , p. 43 et sq.
  • (en) Annual report 2016-17, Department of Posts. Ministry of Communications. Government of India (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :