Indépendance de l'Australie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

À la fin du XIXe siècle, les différentes colonies britanniques avaient une politique intérieure libre, à tel point qu'elles étaient parfois désignées comme « colonies indépendantes ».

Ces colonies se sont regroupées , pour former la fédération connue sous le nom de Commonwealth of Australia. Toutefois, le pays ne possédait pas une pleine souveraineté en matière de politique étrangère, le Royaume-Uni pouvait encore s'y interférer.

En 1910, le pays a eu sa propre devise et durant la même décennie, il commença à avoir ses propres ambassadeurs pour le Royaume-Uni et les États-Unis. Dans les années 1920, il a eu sa propre politique étrangère. Ainsi, lors de la Première Guerre mondiale, le pays fut automatiquement impliqué lors de la déclaration de guerre du Royaume-Uni, alors que pour la Seconde Guerre mondiale, après que le pays ait lui-même signé le traité de Versailles, cofondé la Société des Nations et que la déclaration Balfour de 1926 ait été proclamée, il a été décidé librement de participer aux côtés des alliés. L'indépendance d'un pays peut relever de différents critères, et pour le cas de l'Australie, l'établissement de la fédération australienne au est communément considéré comme la date de l'indépendance du pays par rapport au Royaume-Uni.

En théorie, le gouvernement britannique pouvait toujours promulguer une loi concernant l'Australie, ceci jusqu'à l'Australia Act en 1986.

Notes et références[modifier | modifier le code]