Incroyable mais vrai (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Incroyable mais vrai

Réalisation Quentin Dupieux
Scénario Quentin Dupieux
Musique Jon Santo
Acteurs principaux
Sociétés de production Atelier de Production
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Comédie fantastique
Durée 74 minutes
Sortie 2022

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Incroyable mais vrai est un film français écrit et réalisé par Quentin Dupieux, sorti en 2022.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alain et Marie achètent un vieux pavillon et s'y installent. L'agent immobilier leur avait dévoilé une chose étrange : en descendant dans un conduit situé sous la cave, ils se retrouvent curieusement dans leur chambre, située à l'étage ; de plus, à leur sortie, il s'est écoulé 12 heures et, selon l'agent immobilier, ils ont rajeuni de 3 jours. Un phénomène qui va bouleverser leur vie...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données d'Unifrance.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage se déroule sur 7 semaines, du au [réf. souhaitée].

La musique est tirée de l'album Jon Santo Plays Bach de Jon Santo[3], un des pseudonymes d'Andreas E. Beurmann (de). On reconnaît notamment la Badinerie de l'Ouverture no 2 en si mineur (BWV 1067).

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,4/5[4].

Pour L'Humanité, le sale gosse du cinéma français ne s’est pas assagi ; 20 Minutes parle de comédie foutraque et réjouissante, Le Monde, de trou béant et verge artificielle se combinant à loisir pour tracer un tableau ubuesque de l’imaginaire pavillonnaire, aussi fruste qu’étroit du bulbe, Marianne, de quatuor grotesque, Paris Match, d'un hilarant « Portrait de Dorian Gray » sur l’inévitable putréfaction, GQ, de film au mieux mineur, au pire artificiel, qui ennuie plus qu'il ne dérange par son absence de direction, Les Echos d'un cinéma aussi astucieux que superficiel et Première, de l’aspect pseudo-cool de son cinéma mis à nu pour n’en révéler que la part grossière.

Distinction[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Berlinale Programm », sur berlinale.de (consulté le ).
  2. ''Incroyable mais vrai sur Allociné (consulté le 21 mai 2021).
  3. Au générique de fin : « Musique de Jon Santo. Tirée de l'album Jon Santo Plays Bach ».
  4. « Incroyable mais vrai - Note moyenne », sur allocine.fr (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]