Inclusion financière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’inclusion financière (ou finance inclusive) est l’offre de services financiers et bancaires de base à faible coût pour des consommateurs en difficultés et exclus des services traditionnels. Les services bancaires représentent aujourd’hui des services indispensables pour être intégré à la société. L’inclusion financière est donc le pendant de « l’exclusion bancaire » qui est directement liée à l’exclusion sociale. Aujourd’hui les mesures d’inclusion financière sont devenues des objectifs importants des banques de détails.

L’inclusion financière à l’ONU[modifier | modifier le code]

Le 29 décembre 2003, Kofi Annan, l’ancien secrétaire général de l’ONU, a fait de l’inclusion financière un des enjeux du développement.

L’ONU a alors défini les grands chantiers de l’inclusion financière comme[1] :

  • Accès, à un prix raisonnable pour tous les ménages et entreprises, à une large gamme de services financiers : épargne, crédit à court et long terme, crédit-bail et affacturage, hypothèques, assurances, pensions, paiements, virements en devises locales et envois de fonds internationaux ;
  • Institutions saines guidées par des systèmes de gestion interne adéquats, normes de performance du secteur, suivi des performances, transparence institutionnelle, redevabilité et réglementation prudentielle saine ;
  • Viabilité financière et institutionnelle, comme moyen d'accès aux services financiers sur une longue période de temps ;
  • Prestataires de services financiers multiples, là où c'est possible, afin de proposer un ensemble d'alternatives variées et bon marché aux clients.

L’inclusion financière dans les pays développés[modifier | modifier le code]

L’inclusion financière se définit alors comme l’ensemble des dispositifs mis en place pour lutter contre l’exclusion bancaire et financière. Ces moyens composent ce que certains appellent désormais la « finance inclusive ». Le rôle des banques est central dans ce processus. En effet, l’inclusion financière ne se limite pas à l’accès à un compte, mais bien à une maîtrise plus globale des outils bancaires. Les banques peuvent participer à l’éducation financière des clientèles fragilisées comme c’est le cas des Caisses d’épargne avec Finance & Pédagogie. Elles peuvent également proposer à leurs clients des produits et services mieux adaptés à leurs ressources et à leurs besoins.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Fonds d’équipement des Nations unies, « Vision et définition de la mission pour la création de secteurs financiers inclusifs », sur uncdf.org (consulté le 10 novembre 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]