Incident du Panay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Panay (homonymie).
Incident du Panay
Informations générales
Date
Lieu Sur le Yangzi Jiang, près de Nankin en Chine
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Commandants
James Hughes Inconnu
Forces en présence
1 canonnière 12 avions
Pertes
1 canonnière coulée
3 morts
45 blessés
Aucune

Guerre sino-japonaise (1937-1945)

L’incident du Panay est la destruction par plusieurs appareils de l'aviation de l'Armée japonaise de la canonnière américaine USS Panay sur le Yangzi Jiang, près de Nankin en Chine, dans le cadre de la guerre sino-japonaise le .

Déroulement[modifier | modifier le code]

Film d'actualités d'Universal sur l'incident du 12 décembre 1937.

Lors de l'avancée japonaise sur Nankin, la canonnière participant à l'évacuation des ressortissants étrangers de la ville est délibérément coulée à la suite de l'action du colonel de l'armée impériale japonaise, Kingoro Hashimoto, qui, après avoir canonné sans résultat le navire la veille, fait appel au Service aérien de la Marine impériale japonaise, le , pour l'envoyer par le fond.

Ce militaire était membre d'une société secrète ayant pour objectif d'éliminer toute influence civile dans le gouvernement japonais. Il estimait nécessaire pour cela de provoquer une guerre avec les États-Unis.

La marine impériale japonaise, après avoir vérifié son ordre, déclencha son attaque à 13 h 27. Le navire accompagné par 3 petits pétroliers de la Standard Oil, les Mei Ping, Mei An, et Mei Hsia fut touché par 2 des 8 bombes de 60 kg lâchées par 3 bombardiers Yokosuka B4Y Type-96 et mitraillé par 9 chasseurs Nakajima A4N Type-95 jusqu'à ce qu'il sombre à 15 h 54[1]. Les trois petits pétroliers sont aussi attaqués et détruit causant la mort de plusieurs passagers chinois.

Malgré l'attaque causant la mort de deux marins et d'un civil, ainsi qu'une quarantaine de blessés, l'affaire ne dégénère pas car le gouvernement de Tokyo exprime immédiatement des excuses en déclarant avoir fait une erreur de cible dans leur attaque sur Nankin, indiquant ne pas avoir vu les drapeaux américains peints sur le pont du navire et offre des réparations financiére, le 22 avril 1938. D'autre part, l'isolationnisme américain, soutenu par l'immense majorité de l'opinion publique, empêche toute éventuelle réaction militaire[2].

Cet événement, de même qu'un incident impliquant le diplomate John Moore Allison (en), à contribué à influer négativement l'image de l'Empire du Japon dans l'opinion publique internationale. Le film John Rabe, le juste de Nankin (2009) de Florian Gallenberger relate cet épisode de manière romancée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Swanson, Harland J., « The Panay Incident: Prelude to Pearl Harbor », Proceedings 93, United States Naval Institute,‎
  2. André Kaspi, Franklin Roosevelt, Fayard, Paris, 1997, (ISBN 2213022038), p.434