Incident de Tampico

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Incident de Tampico

Informations générales
Date 9 avril 1914
Lieu Tampico (Mexique)
Casus belli Arrestation abusive de marins américains
Issue Occupation américaine de Veracruz
Belligérants
9 marins américains11 soldats mexicains

Batailles

Révolution mexicaine :
Incident de Tampico · Ypiranga incident (en) · Occupation américaine de Veracruz
Guerre de la frontière :
Agua Prieta (1re) (en) · Ciudad Juárez (1re) (en) · Bandit War (en) · Norias Ranch Raid (en) · Ojo de Agua Raid (en) · Nogales (2e) (en) · Santa Isabel (en) · Columbus · Expédition punitive · Guerrero (en) · Agua Caliente (en) · Parral · Tomochic (en) · Ojos Azules · Glenn Springs (en) · Rubio Ranch · Castillon · Las Varas Pass · San Ygnacio (en) · Carrizal · Affaire Zimmermann · Brite Ranch (en) · Neville Ranch (en) · Nogales (3e) (en) · Ciudad Juárez (3e) (en) · Ruby Murders (en)

L'incident de Tampico, appelé Tampico affair en anglais, ou Incidente de Tampico en espagnol est un incident mineur entre marins ayant eu lieu dans la ville de Tampico, et qui conduisit à l'occupation américaine de Veracruz, puis la destitution du président Victoriano Huerta.

Contexte[modifier | modifier le code]

Pendant la Révolution mexicaine, Victoriano Huerta a pris le pouvoir, appuyé par l'ambassadeur des États-Unis, mais fait toujours face à l'opposition armée. La population américaine à Tampico et dans ses environs est assez élevée, en raison d'un fort investissement de sociétés américaines, principalement liées à l'industrie pétrolière. Alors que les forces constitutionnalistes de Venustiano Carranza ne sont plus qu'à 16 kilomètres de la ville le 26 mars 1914, une flotte commandée par Henry T. Mayo est envoyée pour protéger les intérêts américains.

Déroulement[modifier | modifier le code]

À l'été 1914, les relations diplomatiques entre les États-Unis et le Mexique sont tendues. Le président Woodrow Wilson refuse de reconnaître le général Mexicain Victoriano Huerta comme président[1].

La ville de Tampico est encerclée par les forces constitutionnalistes, mais les relations entre les forces américaines et la garnison fidèle à Huerta sont bonnes. Le USS Dolphin salue même le drapeau mexicain par 21 coups de canon à trois reprises le 2 avril 1914[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wilsonian Missionary Diplomacy- Intervention in Mexico » (consulté le 27 novembre 2014)
  2. Journal de bord de l'USS Dolphin