Incendie de la discothèque Colectiv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Incendie de la discothèque Colectiv
Bougies en hommage aux victimes près de la discothèque.
Bougies en hommage aux victimes près de la discothèque.

Type Incendie
Pays Roumanie
Localisation 7 rue Tăbăcarilor, secteur 4, Bucarest
Coordonnées 44° 25′ 15″ nord, 26° 06′ 29″ est
Date
Bilan
Blessés 154
Morts 64

Géolocalisation sur la carte : Roumanie
(Voir situation sur carte : Roumanie)
Incendie de la discothèque Colectiv
Géolocalisation sur la carte : Bucarest
(Voir situation sur carte : Bucarest)
Incendie de la discothèque Colectiv

L'incendie de la discothèque Colectiv a eu lieu le à Bucarest, en Roumanie. L'incendie a fait 64 morts[1] et environ 150 blessés[2]. Cet incendie est le pire incident de ce genre dans le pays depuis 20 ans[3].

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'incendie s'est déclenché lors d'un concert gratuit du groupe roumain de metalcore Goodbye to Gravity (en) qui fêtait la sortie de son nouvel album, Mantras of War, dans une discothèque. Les instruments pyrotechniques du groupe, composés de petits feux d'artifice, ont enflammé la mousse acoustique en polyuréthane du club et le feu s'est rapidement propagé.

Victimes[modifier | modifier le code]

Nationalité Morts Blessés
Drapeau de la Roumanie Roumanie 62 ≈ 150[2]
Drapeau de la Turquie Turquie 1[4]
Drapeau de l'Italie Italie 1[4]
Drapeau de l'Espagne Espagne 2[5]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1[6]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1[7]
Total 64[1] 154

Durant l'incendie, 26 personnes sont mortes auxquelles est venue s'ajouter une autre victime durant le transport jusqu'à l'hôpital. De nombreux blessés présentent des brûlures sur le corps, mais surtout au niveau de la trachée et des poumons. Certains d'entre eux doivent également leurs blessures à des intoxications par la fumée, au monoxyde de carbone et aux gaz toxiques (surtout du cyanure), dont les émanations ont résulté de la combustion des matériaux de la discothèque. Enfin, d'autres personnes ont été blessées après être tombées au sol et avoir été piétinées[8].

Parmi les blessés, 146 ont été hospitalisés dans plusieurs hôpitaux de Bucarest et du județ d'Ilfov. Du fait du grand nombre de blessés, une quarantaine d'entre eux ont été transférés dans d'autres pays : quatre en Autriche, huit en Belgique, huit aux Pays-Bas, un en France, cinq en Allemagne, neuf au Royaume-Uni, un en Norvège et trois en Israël[9].

Depuis la nuit du , 36 personnes sont mortes, dont une dizaine dans un hôpital à l'étranger ou lors du transfert[1].

Conséquences politiques[modifier | modifier le code]

De grandes manifestations dénonçant un lien entre les scandales de corruption et le bilan tragique de cet incendie ont conduit à la démission du Premier ministre Victor Ponta et de son gouvernement[10].

Manifestation le Place de l'université.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a b et c (ro) « Tragedia din Colectiv: Cine sunt cele 64 de victime care au murit în urma incendiului. Artişti, fotografi, jurnalişti, olimpici şi studenţi străini, printre cei dispăruţi », sur Mediafax.ro, (consulté le 11 mai 2021).
  2. a et b (ro) « Câţi răniţi de la Colectiv mai sunt internaţi în spitale. Câţi dintre ei sunt în stare critică şi gravă », sur Gandul.info, (consulté le 11 novembre 2015).
  3. (ro) « Cronologia exploziilor soldate cu victime multiple în România », sur www.antena3.ro, (consulté le 8 novembre 2015).
  4. a et b « Incendie de la discothèque à Bucarest : deux étudiants étrangers, un Turc et une Italienne, se trouvent parmi les victimes », sur euronews, (consulté le 11 novembre 2015).
  5. (es) « Dos españoles heridos en el incendio de una discoteca en la capital de Rumanía », El Mundo, .
  6. (de) « Deutscher bei Feuer-Katastrophe verletzt », Bild.de, .
  7. (nl) « Nederlandse gewonde Boekarest », detelegraaf.nl, .
  8. (ro) « Incendiul din Colectiv - Primele rezultate ale autopsiilor: Intoxicatia cu monoxid de carbon, fum si gaze toxice, cauza principala a deceselor », sur HotNewsRo, (consulté le 11 novembre 2015).
  9. (ro) « STAREA VICTIMELOR de la Colectiv - 44 de persoane rănite mai sunt internate, 11 în stare critică sau gravă », sur Mediafax.ro, (consulté le 20 novembre 2015).
  10. « Le premier ministre roumain démissionne après l’incendie de la discothèque de Bucarest », Le Monde,‎ (lire en ligne).