Incendie criminel de Kyoto Animation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Incendie criminel de Kyoto Animation
Le studio 1 de Kyoto Animation après l’incendie.
Le studio 1 de Kyoto Animation après l’incendie.

Type Incendie criminel meurtrier
Pays Drapeau du Japon Japon
Localisation Fushimi-ku, Kyoto
Coordonnées 34° 55′ 59″ nord, 135° 47′ 35″ est
Date , à 10 h 35 JST (déclaration officielle)[1]
Résultat Destruction totale du bâtiment et des biens qui s'y trouvaient par le feu et victimes humaines[2]
Bilan
Blessés 34 (suspect inclus)
Morts 35

Géolocalisation sur la carte : Kyoto

(Voir situation sur carte : Kyoto)
Incendie criminel de Kyoto Animation

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Incendie criminel de Kyoto Animation

L'incendie criminel de Kyoto Animation est un incendie criminel meurtrier qui s'est produit le dans le studio 1 de Kyoto Animation dans l'arrondissement de Fushimi à Kyoto, au Japon[3]. Les enquêteurs soupçonnent Shinji Aoba, un homme de 41 ans, de l'avoir causé[4]. Avec 35 morts, il s'agit de la pire tuerie de masse commise au Japon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale[5],[6].

Contexte[modifier | modifier le code]

Le studio 1 de Kyoto Animation en 2015.

Kyoto Animation (京都アニメーション?, abrégé KyoAni), fondé en 1981 par Yōko Hatta, est un des studios d’animation les plus prolifiques au Japon, connu pour ses titres à succès comme Full Metal Panic!, K-ON! ou Sound! Euphonium[7]. La société possède plusieurs bâtiments à Kyoto : le studio 1 situé à Fushimi-ku, le studio 2 (siège principal), le studio 5 et le département pour les objets dérivés sont situés à Uji, à une station de train du studio 1. Le studio 1 était utilisé par le personnel principal[8],[9],[10] et a été construit en 2007[11].

Le président de la société, Hideaki Hatta, a déclaré que des menaces de mort anonymes adressées à Kyoto Animation et à ses équipes se multipliaient depuis quelques années, mais qu'il était impossible de dire si elles étaient liées à cet incendie, car les messages avaient été envoyés anonymement[12]. Dans chaque cas, la police et les avocats étaient consultés[13]. En 2018, Kyoto Animation a ainsi reçu environ 200 messages de menaces via un formulaire de contact sur son site internet. Comme leur ou leurs auteurs utilisaient le réseau Tor, les enquêteurs de la police n'ont pu les identifier[14].

Le bâtiment était généralement protégé par un système de badges d'accès mais ce jour-là, une réunion était prévue et le système avait été désactivé pour les visiteurs[8].

Incendie[modifier | modifier le code]

L'incendie a commencé vers 10 h 30 JST[15], lorsque son auteur présumé est entré dans le studio 1 avec 40 litres d'essence achetés dans une station-service près des lieux ; l'essence avait été transportée dans un chariot après avoir été versée dans deux bidons juste à l'extérieur du bâtiment[16],[17]. Il aurait hurlé « Pakuri yagatte » (パクりやがって?, litt. « Escroquerie, plagiat ») et « Mourez ! » (死ね, Shine?) avant de mettre le feu à l'essence qu'il a répandue au rez-de-chaussée et sur les employés[18],[19]. Des feux se sont déclarés aux premier et deuxième étages selon des membres du personnel, et des résidents voisins auraient entendu une ou deux explosions[20],[21],[15]. L'attaque s'est produite lors d'une réunion avec des personnes d'une autre société[8]. Les deux sorties de secours auraient été bloquées et allumées par l'auteur des faits. Alors que certaines personnes couraient vers les escaliers pour atteindre la sortie principale, l'agresseur leur a versé de l'essence dessus, les faisant courir brûlées dans la rue[22].

Au fur et à mesure que le feu se développait à l'entrée, des personnes étaient piégées à l'intérieur du bâtiment. Deux personnes sont mortes au rez-de-chaussée, onze au premier étage, une dans l'escalier allant du premier au deuxième étage et dix-neuf autres ont été retrouvées au deuxième étage près des escaliers menant au toit, vers lequel elles avaient tenté de s'échapper mais beaucoup d'entre elles sont tombées en arrière[23],[24]. L'agresseur a rapidement pris la fuite, mais il a été poursuivi par un employé de Kyoto Animation avant de tomber par terre et d'être appréhendé par la police[18]. Il s'est blessé lorsqu'il a déclenché l'incendie[25]. Plusieurs couteaux inutilisés ont également été retrouvés par terre près de la scène[26]. La police a aussi trouvé des emballages vides d'allume-feu et de briquets, les cartons des bidons d'essences et un marteau dans les alentours[27],[28].

Le feu a été éteint à 15 h 19 JST[1],[29]. Une fois les opérations de secours terminées, NHK a confirmé que toutes les personnes et tous les corps présents dans le studio avaient été pris en compte[30].

À 22 h JST, l'Agence de gestion des incendies et des catastrophes a publié son rapport indiquant que le bâtiment avait été complètement détruit par l'incendie[1]. Il a également été noté que le bâtiment n'avait présenté aucune anomalie en matière de sécurité incendie lors de sa dernière inspection le [1]. Vus la taille et le type du bâtiment, les obligations légales consistent en la présence de cinq extincteurs et d'alarmes incendie : échelles d'évacuation et sprinklers ne sont pas obligatoires[11].

D'après une simulation réalisée par une équipe de l'Institut de Recherches sur la Prévention des Désastres de l'Université de Kyoto, la structure du bâtiment aurait fait que les étages supérieurs auraient été envahis de fumée en 30 secondes et des températures de 1000 degrés au rez-de-chaussée et 300 degrés au 2e étage auraient été atteintes dans le même laps de temps[31],[32].

Tout le matériel et les ordinateurs présents dans le studio 1 ont été détruits pendant l'incendie[2], néanmoins une petite partie des images-clés (en) était exposée à Tokushima et a donc été épargnée de la destruction[33]. Le , Kyoto Animation a annoncé avoir récupéré des dessins originaux numérisés dans un serveur qui a échappé à l'incendie[34],[35].

Suspect[modifier | modifier le code]

Après avoir été appréhendé par la police, le suspect a été conduit à l'hôpital avec de graves brûlures aux jambes, à la poitrine et au visage[8],[24]. Au cours de son transport à l'hôpital, il a admis avoir allumé le feu[20], accusant le studio de « l'avoir arnaqué » ou de « plagier » (パクりやがって, Pakuri yagatte?)[18],[36], plus particulièrement de « lui avoir volé un roman »[37] ; il aurait agi de cette façon afin d'« interpeller le président de la société » (社長を呼べ, Shachō o yobe?)[38]. Les autorités ne peuvent l'interroger davantage car ses blessures sont en cours de traitement à l'hôpital et il est sous sédation[39]. Son interrogatoire commencera à son réveil[40]. Néanmoins, la police a révélé son identité : il se nomme Shinji Aoba (青葉 真司, Aoba Shinji?) et est originaire de la ville de Saitama[41]. Il n'est ni un employé ni un ancien membre de KyoAni[42]. Il possède un casier judiciaire à la suite du braquage d'un konbini avec un couteau à Bandō, dans la préfecture d'Ibaraki, en , pour lequel il avait été condamné à trois ans et six mois de prison[43],[44]. Après son séjour en prison, il a intégré un programme de réinsertion sociale s'occupant d'anciens détenus souffrant de troubles psychologiques[37].

Dans la journée du , il a dû être transféré à l'Hôpital universitaire d'Osaka[45]. Dans la nuit de la même journée, la police a officiellement lancé un mandat d'arrêt contre Shinji Aoba pour incendie criminel et homicides[46].

Des enregistrements de vidéo sécurité montrent qu'Aoba est arrivé à la gare de Kyoto le [47]. Selon plusieurs habitants, un homme lui ressemblant aurait été aperçu près du studio quelques jours avant l'incident[48],[49] ; il se serait promené aux alentours du studio la veille[50],[51]. Il aurait dormi sur un banc d'un parc à 500 mètres du studio et un chariot rempli d'objets se tenait près de lui[52],[51]. Il aurait également été observé près du siège de la société et du studio 2 d'après des témoignages supplémentaires collectés par les enquêteurs[53]. Les enquêteurs se demandent si ses déplacements pourraient correspondre à la visite de lieux liés à la série Sound! Euphonium[54].

Le , la police a perquisitionné l'appartement d'Aoba à Saitama[55]. Des manuscrits y ont été saisis : ils pourraient être liés au prétendu « roman volé » d'Aoba, mais leur soumission à Kyoto Animation n'a pas été confirmée[56],[57]. Alors que le président de KyoAni avait affirmé le n'avoir reçu aucun roman de la part de Shinji Aoba[58], le , un avocat parlant au nom de Kyoto Animation, a révélé que la société avait reçu au moins un roman d'une personne ayant le même nom et la même adresse que le suspect, mais que ce texte n'avait été ni lu ni discuté au sein de l'entreprise car il ne respectait pas les consignes de formatage de sollicitation des manuscrits[59].

La police le suspecte également d'avoir publié en ligne des messages entre et dont l'un d'entre eux indiquait que Kyoto Animation avait rejeté un manuscrit qu'il avait présenté ; il aurait aussi écrit sur d'autres messages que « Kyoto Animation [l]'a trahi » et a également rédigé : « pénétrer dans Kyoto Animation avec une bombe », « terrorisme sans discrimination » et « être aller en prison en 2012 »[60]. Étant donné que certaines informations figurant sur les messages correspondent au vocabulaire d'Aoba et à son histoire, la police prévoit d'analyser avec soin un ordinateur et un téléphone portable saisis à son domicile, ainsi que ses réseaux sociaux[61].

Bilan humain[modifier | modifier le code]

En comptant le criminel, 76 personnes étaient présentes dans le bâtiment au moment de l'incendie. Sept d'entre elles sont indemnes[8]. Sur les 35 personnes dont le décès a été confirmé, 20 étaient des femmes, 14 étaient des hommes[6] et la dernière n'a pas pu être identifiée[24],[30]. Vingt-huit personnes sont décédées des suites d'une intoxication au monoxyde de carbone, cinq ont été gravement brûlées et deux autres sont décédées plus tard à l'hôpital[62],[63],[6],[64]. Trente-quatre autres personnes ont été blessées : 17 femmes et 17 hommes, dont le criminel[1],[8],[65].

Le , des analyses d'ADN auraient été effectuées sur les dépouilles de certaines victimes[66]. La police de Kyoto a déclaré le qu'elle a pu identifier les 34 personnes décédées au sein du studio, dont plus de la moitié auraient entre 20 et 30 ans, et elle a commencé à remettre les corps des victimes à leurs proches[67],[68] ; elle discute également avec Kyoto Animation pour savoir si, quand et comment révéler l'identité des défunts[69].

Le président de Kyoto Animation a demandé aux médias, par le biais de la police, de ne pas divulguer les noms des victimes par respect pour leurs familles, affirmant que « la divulgation de leurs noms ne sert en aucun cas le bien public »[70]. Certaines familles ont tout de même fait le choix de divulguer aux médias leurs propres conclusions concernant le statut de leurs proches[71], notamment la famille de la coloriste Naomi Ishida (en) qui a confirmé son décès le [72],[73]. Le lendemain, les proches de Yasuhiro Takemoto ont confirmé son décès, il était entre autre le principal réalisateur d'Amagi Brilliant Park et Miss Kobayashi's Dragon Maid[74]. Le , le père de Sachie Tsuda (津田幸恵, Tsuda Sachie?) a confirmé la mort de sa fille, qui était animatrice et coloriste depuis 20 ans chez KyoAni[75],[76]. Le , la police de Kyoto a publié, avec le consentement de leurs familles, les noms de dix victimes dont les funérailles sont terminées[77],[78],[79] :

  • Jun'ichi Uda (宇田淳一, Uda Jun'ichi?) (34 ans) : il était un animateur du studio qui a notamment travaillé sur les franchises de K-ON!, de Love, Chunibyo and Other Delusions! et le récent film Hibike! Euphonium: Chikai no Finale[80],[79] ;
  • Yūki Ōmura (大村勇貴, Ōmura Yūki?) (23 ans) : diplômé de la faculté de design de l'Université Tohoka (ja) à Shizuoka en , il venait d'être recruté à KyoAni[81] ; en , Ōmura a reçu un prix de la mention honorable dans la catégorie Design à la 101e édition du Nikaten, l'une des expositions d'art annuelles du Japon[79] ;
  • Yuka Kasama (笠間結花, Kasama Yuka?) (22 ans) : diplômée de l'Université d'Osaka Seikei (ja), elle venait également de rejoindre le studio ; son rêve était d'entrer dans l'industrie de l'animation[82],[79] ;
  • Yoshiji Kigami (木上益治, Kigami Yoshiji?) (61 ans) : il a travaillé dans l'industrie de l'animation sous différents pseudonymes au cours de sa longue carrière et a eu différent rôles sur des dizaines d'anime, il était principalement un animateur et chef animateur et a aussi travaillé en dehors de Kyoto Animation, notamment sur Le Tombeau des lucioles et Akira[83],[79]. Il est également instructeur au programme d'enseignement de Kyoto Animation[84] ;
  • Ami Kuriki (栗木亜美, Kuriki Ami?) (30 ans) : elle était une animatrice et chef animatrice des récentes œuvres de Kyoto Animation, notamment Silent Voice et le récent film Hibike! Euphonium: Chikai no Finale[85],[79] ;
  • Futoshi Nishiya (西屋太志, Nishiya Futoshi?) (37 ans) : il était un character designer et chef animateur qui a notamment travaillé sur la franchise Free![86],[79] ;
  • Keisuke Yokota (横田圭佑, Yokota Keisuke?) (34 ans) : il a travaillé comme responsable de production chez Kyoto Animation, notamment sur les franchises Clannad, K-ON!, Free!etc.[87],[79] ;
  • Mikiko Watanabe (渡邊美希子, Watanabe Mikiko?) (35 ans) : elle a travaillé comme artiste de décors et directrice artistique sur des anime comme Violet Evergarden et Beyond the Boundary[88],[79].

Naoko Yamada, qui a notamment réalisé K-ON! et Silent Voice, est l'une des personnes confirmées comme étant indemnes[20].

Selon le ministère des Affaires étrangères sud-coréen, l'une des victimes blessées était une femme sud-coréenne[89],[90].

Réactions[modifier | modifier le code]

L'entrée du studio après l'incendie criminel. Les bouquets et les boissons sont placés en mémoire des victimes.
Collecte de dons dans l'Animate d'Akihabara.

Sentai Filmworks, distributeur nord-américain de nombreuses propriétés de Kyoto Animation, a rapidement mis en place une campagne de financement participatif sur GoFundMe afin d'aider les survivants[91],[92],[93]. Le million de dollars a été dépassé en une journée[94]. Les 2 millions de dollars sont atteints en six jours[95]. La campagne s'est conclue avec 2 370 960 $ collectés[96].

De nombreuses personnes et entreprises liées à l'industrie de l'animation ont exprimé leur inquiétude et leur soutien, telles que les réalisateurs Makoto Shinkai (Your Name., Weathering with You)[97] et Tatsuki (Kemono Friends)[98], les seiyū Aki Toyosaki[98], Satomi Satō et Ayana Taketatsu (respectivement Yui, Ritsu et Azusa dans K-ON!)[99],[100], Tomoyo Kurosawa (Kumiko dans Sound! Euphonium)[101], Atsumi Tanezaki (Mizore dans Sound! Euphonium et Liz et l'Oiseau bleu)[102], Aya Hirano (Haruhi dans La Mélancolie de Haruhi Suzumiya et Konata dans Lucky☆Star)[103], l'auteur de Hyōka, Honobu Yonezawa[104], celle de Sound! Euphonium, Ayano Takeda[105], le développeur d'Air, Kanon et Clannad Key[106], les studios d'animations Nickelodeon Animation[98], Satelight[107], Walt Disney Japan[108], SHAFT[109], Sunrise[110], Bandai Namco Pictures[111], Toei Animation[112], Bones[113], Khara[114], Trigger[115], Madhouse[116] et Ponoc[117].

Animate (ja), une chaîne de magasins japonais d'anime, de jeux vidéo et de mangas, accepte des dons dans tous ses magasins afin de venir en aide aux victimes[118].

Le Premier ministre Shinzō Abe et les ambassades de Chine et de France au Japon ont également présenté leurs condoléances[119],[120]. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, la présidente de la république de Chine (Taïwan) Tsai Ing-wen et le directeur général d'Apple Tim Cook ont aussi exprimé leurs soutiens à KyoAni sur Twitter[94].

De nombreux messages de soutiens sont aussi envoyés à travers le monde entier[121],[122],[123]. Les fans se sont également rendus sur le magasin en ligne de Kyoto Animation pour apporter une contribution directe en achetant des images téléchargeables en haute résolution car ils n'ont pas besoin de personnel pour les expédier[95].

Un organisme sans but lucratif local a sollicité les fans et les utilisateurs de la ligne Keihan Uji pour qu'ils réalisent mille grues d'origami en se plaçant près des portillons d'accès de la gare d'Uji (en) ; les personnes peuvent ainsi prier et offrir une grue en papier. Lorsque ces mille grues seront terminées, elles seront livrées et placées avec les bouquets en mémoire des victimes devant l'entrée du studio incendié[124]. En trois semaines, ce sont plus de 50 000 grues qui ont été pliées et envoyées au studio le [125],[126].

En réponse à cet incident, l'événement d'informations pendant lequel devait être projetée la bande-annonce du prochain film Free! de 2020 a été annulé. La collaboration de Kyoto Animation avec la ligne principale Keihan et la diffusion du 3e épisode de Fire Force de David Production, une série télévisée d'animation sur des pompiers combattant des « torches humaines », ont été retardées[127] (la diffusion sera reprise le 27 juillet 2019[128]). Le studio a décidé de maintenir l'avant-première de Violet Evergarden Gaiden le à la convention allemande AnimagiC, comme prévu à l'origine[95].

Le président de Kyoto Animation, Hideaki Hatta, a déclaré dans une interview qu'il envisageait de démolir le studio 1, en le remplaçant par un parc public comportant un monument. Il pense également organiser une cérémonie commémorative pour les victimes[129]. La société a publié une déclaration officielle demandant le respect pour les victimes et les membres de leurs familles et précisant que toutes les déclarations à venir se feront par l'intermédiaire de la police ou de leurs avocats[130]. Le , Kyoto Animation a ouvert un compte pour accepter les dons d'argent et a annoncé le lendemain que les personnes qui le souhaitent pourront envoyer des dons directement au studio avec ce compte ; l'argent récolté sera donné aux familles des victimes décédées et blessées de l'incendie. Une partie sera également utilisée pour la reconstruction, sans pour autant indiquer si cela concerne le bâtiment du studio 1 ou bien un nouvel immeuble[131]. 620 millions de yens (environ 5,12 millions d'euros) ont été collectés en deux jours[132],[133]. On estime que la société aurait besoin de 10 milliards de yens pour couvrir les coûts d'assistance aux victimes et aux familles touchées, ainsi que les frais de recouvrement des opérations liées à l'entreprise[134]. Plus de 1,89 milliard de yens (près de 16 millions d'euros) ont été envoyés à ce compte le [135].

Le Secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, a déclaré que le gouvernement japonais envisageait de prendre des mesures de soutien pour les victimes et Kyoto Animation avec une proposition d'un groupe neutre de la Diète[136],[137].

Le studio a publié sur son site un message dans plusieurs langues (japonais, anglais, coréen, chinois, allemand, français et russe) remerciant les fans du monde entier pour leurs soutiens et leur demande de lui laisser du temps, en concluant que « Nous n'oublierons jamais votre aide et votre si chaleureux soutien. Nous ne disparaîtrons pas. Nous reviendrons encore plus forts. »[138],[139].

Lors de la compétition de baseball inter-lycées du Japon qui s'est tenue au stade Koshien en août 2019, la fanfare qui encourageait le lycée Ritsumeikan Uji a joué “Dream Solister”, la chanson thème de Sound! Euphonium pour exprimer son soutien à Kyoto Animation[140].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Kyoto Animation » (voir la liste des auteurs).
(en)/(ja) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en anglais « Kyoto Animation arson attack » (voir la liste des auteurs) et en japonais « 京都アニメーション放火事件 » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d et e (ja) « 京都府京都市伏見区で発生した爆発火災(第5報) » [PDF], sur fdma.go.jp,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  2. a et b (en) Crystalyn Hodgkins, « Kyoto Animation President States in Interview That All Materials, Computers Were Destroyed in Fire : Sentai Filmworks, Animate both start fundraising campaigns », sur Anime News Network, (consulté le 19 juillet 2019)
  3. Baba-sama, « Incendie criminel à Kyoto Animation : au moins un mort, des dizaines de blessés (MAJ) : Plus de 30 blessés, dont 10 dans un état critique, et 20 portés disparus. », sur Crunchyroll, (consulté le 18 juillet 2019)
  4. (ja) « 身柄確保の男は41歳 アニメ会社で火事 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  5. (en) Gavin Blair, « Kyoto Animation studio fire: at least 33 dead after arson attack in Japan », sur The Guardian, (consulté le 18 juillet 2019) : « […] meaning the Kyoto Animation attack is the worst confirmed mass murder in Japan’s post-war history. »
  6. a b et c (ja) « 「京アニ」放火 死者35人に 手当ての男性1人死亡 », sur NHK,‎ (consulté le 27 juillet 2019)
  7. (en) Akiko Kashiwagi, David Crawshaw et Adam Taylor, « ‘Die!’: Alleged arsonist turned a celebrated Japanese anime studio into a death trap », Washington Post,‎ (lire en ligne)
  8. a b c d e et f (ja) « 京アニ火災 33人の死亡確認 平成以降最悪 第1スタジオ、18日朝はセキュリティー解除 », sur Mainichi Shinbun,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  9. (en) Kevin Cirugeda, « Anime Craft Weekly #33: Kyoto Animation Studio Tour », sur blog.sakugabooru.com, (consulté le 19 juillet 2019).
  10. (en) Kevin Cirugeda, « The Evolution Of Kyoto Animation: A Unique Anime Studio And Its Consistent Vision », sur blog.sakugabooru.com, (consulté le 19 juillet 2019).
  11. a et b (en) A. Tsuchida et al., « Fire at Kyoto anime studio likely traveled fast due to building structure and gasoline », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  12. (ja) « アニメ会社で放火 死者25人に 5人安否確認できず 京都 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  13. (ja) « 京アニ社長「残念で断腸の思い」=惨劇に悔しさあらわ », sur jiji.com,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  14. (en) H. Odanaka et al., « Arson-hit Kyoto anime received about 200 death and other threats, some naming workers », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 24 juillet 2019).
  15. a et b Pauline Croquet, « Incendie au studio japonais Kyoto Animation, au moins 24 morts : L'incendie, d'origine vraisemblablement criminelle, a ravagé à Kyoto un immeuble de ce célèbre studio qui produit des séries d'animation. », sur Le Monde, (consulté le 18 juillet 2019)
  16. (ja) « 現場近くで男がガソリン40リットル購入 警察が関連を捜査 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  17. (ja) « 京アニ火災、死者33人=平成以降最悪-確保の男、ガソリンまき「死ね」・京都 », sur jiji.com,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  18. a b et c (ja) « 京アニ火災 「パクリやがって」「死ね」液体まいた男が叫ぶ ズボンには火がついたまま… », sur Sankei Shinbun,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  19. (ja) « 若い女性「知らない人から灯油のような液体をかけられた」京アニ火災 », sur Mainichi Shinbun,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  20. a b et c (en) Rafael Antonio Pineda, « Fire Breaks Out in Kyoto Animation's 1st Studio Building (Updated) : Prefectural police arrest man who allegedly used "gasoline-like liquid" to start fire; 30 people injured », sur Anime News Network, (consulté le 18 juillet 2019)
  21. (en) « Multiple injuries in Kyoto anime studio fire », sur NHK World, (consulté le 18 juillet 2019)
  22. (ja) « 【現場速報】「焼けただれ、逃げていく人も」 京アニ火災、窓から炎と黒煙 », sur Yahoo! News,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  23. (ja) « アニメ会社放火 死者33人に 身柄確保の男は重いやけど », sur NHK,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  24. a b et c (en) Crystalyn Hodgkins, « Fire Department: 33 People Confirmed Dead in Kyoto Animation Fire (Updated) : 41-year-old man apprehended for suspected arson; 36 reported injured », sur Anime News Network, (consulté le 18 juillet 2019)
  25. (ja) « 容疑者か 「パクりやがって…と言っていた」と目撃女性 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  26. (ja) « 「現場に複数の刃物」 警察 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  27. (ja) « アニメ会社放火 近くの公園に携行缶や着火剤の空箱 関連調べる », sur NHK,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  28. (ja) « 京アニ火災、死者33人に 身柄確保された男は意識不明 », sur Asahi Shinbun,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  29. (ja) « アニメ会社で火事 鎮圧 消防 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  30. a et b (ja) « アニメ会社で放火 33人の死亡確認 36人けが 消防 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  31. (en) Y. Ogawa, « Smoke ‘reached Kyoto studio roof 15 seconds after arson attack’ », The Asahi Shimbun,‎ (lire en ligne, consulté le 9 août 2019).
  32. (ja) « 「京アニ」放火事件 出火30秒で2階以上煙充満か », sur NHK,‎ (consulté le 9 août 2019)
  33. (ja) « “京アニ”制作の作品原画展 », sur NHK,‎ (consulté le 25 juillet 2019)
  34. (ja) « “京アニ”制作の作品原画展 », sur Asahi Shinbun,‎ (consulté le 29 juillet 2019)
  35. (ja) « 犠牲者の成果そのもの…京アニ原画、サーバーから回収 », sur Yomiuri shinbun,‎ (consulté le 29 juillet 2019)
  36. (ja) « 身柄確保の男「パクりやがって!」 京アニに恨みか », sur Asahi Shinbun,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  37. a et b (en) Agence Kyodo, « Man held over anime studio attack may have checked site days before », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  38. (ja) « アニメ会社放火 男が会社に一方的に恨み募らせた可能性も », sur NHK,‎ (consulté le 20 juillet 2019)
  39. (en) « At least 33 dead in suspected arson at Japan animation studio KyoAni », sur Channel NewsAsia, (consulté le 19 juillet 2019)
  40. (ja) « 京アニ放火 確保の男「小説盗んだから放火」 一方的な恨みか », sur Mainichi Shinbun,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  41. (ja) « 放火事件 男の名前公表 「逮捕していないが重大性考慮」 警察 », sur NHK,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  42. (ja) « 「京アニ」火災、身柄確保の男は「従業員ではなく以前働いてた人物でもない」(MBSニュース) », sur Yahoo! News,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  43. (ja) « 京アニ放火、犯人とみられる男12年にコンビニ強盗 », sur docomo.ne.jp,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  44. (ja) « アニメ会社放火 確保の男 ゲームのような音楽で騒音トラブル », sur NHK,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  45. (ja) « アニメ会社放火 容疑者の容体予断許さぬ状態 別の病院に移送 », sur NHK,‎ (consulté le 20 juillet 2019)
  46. (ja) « アニメ会社放火 青葉容疑者に逮捕状 », sur NHK,‎ (consulté le 20 juillet 2019)
  47. (en) « Suspect in deadly arson at Kyoto studio regains consciousness », The Asahi Shimbun,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juillet 2019).
  48. (en) « Kyoto Animation fire: Suspect 'spotted in area' days before », sur BBC, (consulté le 21 juillet 2019)
  49. (ja) « アニメ会社放火 事件数日前に京都に 周到に準備か 容疑者の男 », sur NHK,‎ (consulté le 21 juillet 2019)
  50. (ja) « アニメ会社放火 入念に下見 逃走経路など確認か », sur NHK,‎ (consulté le 21 juillet 2019)
  51. a et b (ja) « アニメ会社放火 前日に本社近くの防犯カメラに容疑者に似た男 », sur NHK,‎ (consulté le 21 juillet 2019)
  52. (ja) « アニメ会社放火 男は前日には現場近くにいたか », sur NHK,‎ (consulté le 21 juillet 2019)
  53. (ja) « 容疑者似の男、本社や第2スタジオも下見か 京アニ放火 », sur Asahi Shinbun,‎ (consulté le 21 juillet 2019)
  54. (en) H. Odanaka et al., « Kyoto arson suspect scoped out studios, visited anime-related spots: police reports », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2019).
  55. (en) Y. Nakagawa, « Police search apartment of suspect in Kyoto Animation arson attack », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juillet 2019).
  56. (ja) « 「京アニ」放火 容疑者宅に原稿用紙「小説盗まれた」と関係は », sur NHK,‎ (consulté le 30 juillet 2019)
  57. (en) H. Odanaka et al., « Confiscated manuscript suggests alleged Kyoto Anime arsonist was writing novel », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2019).
  58. (ja) « 青葉容疑者の小説応募「なし」…京アニ社長 », Yomiuri shinbun,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  59. (en) Y. Kunimoto et al., « Person with same name as arson suspect submitted novel to Kyoto Animation », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 31 juillet 2019).
  60. (en) Hiroshi Odanaka et al., « Posts possibly written by Kyoto Animation arson suspect say company rejected manuscript », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2019).
  61. (ja) « 京アニ事件 青葉容疑者の自宅からパソコン押収 SNS分析も », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  62. (ja) « 京アニ火災、死因は一酸化炭素中毒か 33人死亡、重症者4人は症状重篤 確保の男も治療中 », sur Yahoo! News,‎ (consulté le 20 juillet 2019)
  63. (ja) « 逃げる間もなく煙に… 犠牲者の多くは一酸化炭素中毒か 京都 », sur NHK,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  64. (ja) « 京アニ火災、死者35人に 搬送され入院中の男性1人が死亡 », sur Mainichi Shinbun,‎ (consulté le 27 juillet 2019)
  65. (en) Daniel Victor et Gerry Mullany, « At Least 10 Killed in Suspected Arson at Japanese Anime Studio », sur The New York Times, (consulté le 18 juillet 2019)
  66. (ja) « アニメ会社放火 安否分からない娘への思い 父親が語る », sur NHK,‎ (consulté le 24 juillet 2019)
  67. (ja) « ”京アニ”放火事件から1週間 身元が特定できない犠牲者も », sur NHK,‎ (consulté le 24 juillet 2019)
  68. (en) Crystalyn Hodgkins, « Kyodo: Police Have Identified All 34 Victims Who Died in Kyoto Animation Fire, Have Not Yet Released Names : Of 15 people who are seriously injured, some have yet to regain consciousness », sur Anime News Network, (consulté le 25 juillet 2019)
  69. (en) « All 34 Victims Identified a Week after Kyoto Studio Arson Attack », sur nippon.com, (consulté le 25 juillet 2019)
  70. (en) Tim Kelly et Sam Nussey, « Japan officials hunt for reasons behind fire that killed 34 », sur Reuters, (consulté le 24 juillet 2019)
  71. (ja) « 京都アニメ放火で犠牲 「親思いで仕事も充実していたのに…」津田さん父言葉絞り出す », sur Kobe Shimbun,‎ (consulté le 25 juillet 2019)
  72. (ja) « 「京アニ」放火で死亡確認 石田奈央美さんの通夜 », sur NHK,‎ (consulté le 25 juillet 2019)
  73. (en) Rafael Antonio Pineda et Crystalyn Hodgkins, « Kyoto Animation Colorist Naomi Ishida Passed Away in Studio Fire : Worked as color designer for The Melancholy of Haruhi Suzumiya, A Silent Voice, Liz and the Blue Bird », sur Anime News Network, (consulté le 25 juillet 2019)
  74. (ja) « 武本さんの悲報、親族に 「らき☆すた」監督 京都アニメ放火 », sur Nihon Keizai Shinbun,‎ (consulté le 26 juillet 2019)
  75. (ja) « 京アニ放火 「着色のプロ」の娘、安否不明に心痛の父「顔見たい。それだけ」 », sur Sankei Shinbun,‎ (consulté le 27 juillet 2019)
  76. (ja) « 帰りをただただ願ったが…「京アニ」仕上げ担当者 父親に悲報 », sur NHK,‎ (consulté le 27 juillet 2019)
  77. (ja) « 「京アニ」放火 死者35人のうち10人の名前公表 京都府警 », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  78. (en) « Praised anime director among victims of Kyoto arson attack: police », The Mainichi,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2019).
  79. a b c d e f g h et i (en) Crystalyn Hodgkins, « Kyoto Police Release Names of 10 Victims Who Died in Kyoto Animation Fire : Victims range in age from 22 to 61 », sur Anime News Network, (consulté le 2 août 2019)
  80. (ja) « 京アニ 宇田淳一さん 動画担当 「けいおん!」にも参加 », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  81. (ja) « 京アニ 大村勇貴さん 数々の美術展で入賞 », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  82. (ja) « 京アニ 笠間結花さん 子どものころから好きだった絵の道に », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  83. (ja) « 京アニ 木上益治さん 「火垂るの墓」でも原画を担当 », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  84. (ja) « 京都アニメーション プロ養成塾 », sur Kyoto Animation (consulté le 2 août 2019)
  85. (ja) « 京アニ 栗木亜美さん 「聲の形」で原画担当 », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  86. (ja) « 京アニ 西屋太志さん キャラクターデザイン担当 », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  87. (ja) « 京アニ 宇田淳一さん 動画担当 「けいおん!」にも参加 », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  88. (ja) « 京アニ 渡邊美希子さん 多くの作品で美術監督 », sur NHK,‎ (consulté le 2 août 2019)
  89. (ja) « 교토 애니메이션 방화사건에 한국인 1명 중상 », sur Naver,‎ (consulté le 20 juillet 2019)
  90. (ja) « アニメ会社放火 青葉容疑者を別の病院に移送 警察 », sur NHK,‎ (consulté le 20 juillet 2019)
  91. L’OBS avec l’AFP, « Japon : au moins 24 morts dans l’incendie présumé criminel d’un studio d’animation », sur Le Nouvel Observateur, (consulté le 18 juillet 2019).
  92. (en) « Kyoto Animation fire: Fans and animators pay tribute to arson attack victims », sur The Independant, (consulté le 18 juillet 2019)
  93. (ja) « アニメ会社放火 クラウドファンディングで支援 米企業 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  94. a et b (ja) « “京アニ” 追悼・支援の動き 世界で広がる », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  95. a b et c (en) Justin Sevakis, « Answerman : What Will Happen To Kyoto Animation? », sur Anime News Network, (consulté le 24 juillet 2019)
  96. (en) MyAnimeList.net, « Sentai Filmworks' "Help KyoAni Heal" fundraiser has just closed after raising an incredible $2,370,960! Thank you to everyone who contributed. », sur Facebook, (consulté le 2 août 2019)
  97. (ja) Makoto Shinkai (@Makoto Shinkai), « 京都アニメーションの皆さま、どうかどうかご無事で。 », sur Twitter,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  98. a b et c (en) « Animation Studios, Fans Share Messages of Hope After Kyoto Animation Studio Arson », sur Anime News Network (consulté le 22 juillet 2019)
  99. (ja) 佐藤聡美。 (@satosatomi58), « 現状、無事を願ったり祈ったりする以外にできることが見つからないのは とても歯がゆいです。。。どうかどうか これ以上 大切な皆さんが傷つかずにいてほしいです。。 », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  100. (ja) 竹達 彩奈 🍎 (@Ayana_take), « 傷ついた方々の回復と無事を願うと共に、亡くなられた方々のご冥福を心からお祈り致します。 », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  101. (ja) « 黒沢ともよ『誓い』 », sur 黒沢ともよオフィシャルブログ Powered by Ameba (consulté le 22 juillet 2019)
  102. (ja) 種﨑敦美(種崎敦美) (@tanezakiatsumi), « 涙とまらんどうしようみなさん無事でいてください。なんかできることないんかな。 », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  103. (ja) « 平野綾『この度の事件に関しまして』 », sur 平野綾オフィシャルブログ「AsH」Powered by Ameba (consulté le 22 juillet 2019)
  104. (ja) « 無題 », sur 汎夢殿 (consulté le 22 juillet 2019)
  105. (ja) 武田綾乃 (@ayanotakeda), « 素晴らしいものを作ろうとしている方たちが理不尽に傷付けられることが悲しいです。ただただ悲しいです。本当に、なんでこんなことが起こるのか理解できないです。今はただ報告を待つことしかできないですね……。 », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  106. (ja) « Key Official HomePage », sur key.visualarts.gr.jp (consulté le 22 juillet 2019)
  107. (ja) 株式会社サテライト (@satelight_inc), « 株式会社京都アニメーション様で発生した事件につきまして », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  108. (ja) ディズニー公式 (@disneyjp), « アニメーションを愛し、その力を信じる企業として、京都アニメーションに起きた事件に、ディズニー社員一同ショックを受け、心を痛めています。亡くなられた方々のご冥福をお祈りすると共に、ご遺族や友人の皆様に心から哀悼の意を捧げます。#prayforKyoani », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  109. (ja) シャフト (@shaft_official), « 京都アニメーション様が被害に遭われた事件につき、余りに理不尽な出来事に憤りを覚えると共に、失われたものの大きさを思うと無念で悲しくてなりません。亡くなられた方に心よりお悔やみ申し上げます。また、負傷された方や関係者の皆様の早期回復をお祈りしております。シャフトアニメスタッフ一同 », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  110. (ja) ©SUNRISE INC, « 株式会社京都アニメーション様へ|重要なお知らせ|サンライズ », sur サンライズ | SUNRISE INC. (consulté le 22 juillet 2019)
  111. « 株式会社京都アニメーション様へ », sur バンダイナムコピクチャーズ (consulté le 22 juillet 2019)
  112. (en) Toei Animation (@ToeiAnimation), « Your works have brought so much joy to the world. You have our thoughts and our hearts. We can’t wait to see you back again. #PrayForKyoaniが世界に拡散pic.twitter.com/KD0Z8GO1Kk », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  113. (ja) « 株式会社京都アニメーション様で発生した放火事件につきまして | BONES-株式会社ボンズ » (consulté le 22 juillet 2019)
  114. (ja) « 最新情報 », sur www.khara.co.jp (consulté le 22 juillet 2019)
  115. (ja) « 株式会社トリガー | ANIMATION STUDIO TRIGGER Inc. » (consulté le 22 juillet 2019)
  116. (ja) Madhouse Inc. (@madhouse_news), « この度の、株式会社京都アニメーション放火・火災事件の報にふれ、被害に遭われた皆様、ご家族・関係者の皆様に、心よりお悔やみとお見舞いを申し上げます。また、お怪我をされ、治療・療養中の皆様におかれましても、一刻も早いご回復を、心よりお祈り致します。 », sur Twitter,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  117. (en) Studio Ponoc Int'l (@ponoc_intl), « Many thanks to the many people who wrote us concerned that we were affected by the tragedy at Kyoto Animation. We are safe here in Tokyo... deeply shocked and saddened, of course. », sur Twitter, (consulté le 22 juillet 2019)
  118. (ja) « 京都アニメーション様で発生した事件につきまして », sur animate.co.jp,‎ (consulté le 19 juillet 2019)
  119. (ja) Shinzō Abe (@AbeShinzo), « 本日、京都で発生した放火殺人事件では、多数の死傷者が出ており、あまりの凄惨さに言葉を失います。お亡くなりになられた方のご冥福をお祈りいたします。負傷された皆様にお見舞いを申し上げるとともに、一日も早い回復をお祈りしています。 », sur Twitter,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  120. (ja) « 犠牲者追悼の投稿 世界中から アニメ会社で放火 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  121. (ja) « 世界中のファンから悲しみの声 アニメ会社で放火 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  122. (en) « Kyoto Animation: Fans heartbroken by deadly anime studio fire in Japan », sur British Broadcasting Corporation, (consulté le 18 juillet 2019)
  123. (ja) « # PrayForKyoani 国内外のファンの間で広がる », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  124. (ja) « 京アニ放火 作品の舞台の駅にファンらが千羽鶴 京都 宇治 », sur NHK,‎ (consulté le 18 juillet 2019)
  125. (ja) « 5万羽の千羽鶴ささげ追悼 「京アニ」放火事件から3週間 », sur NHK,‎ (consulté le 9 août 2019)
  126. (en) Lynzee Loveridge, « Non-Profit Delivers Over 50,000 Paper Cranes to Kyoto Animation's Studio », sur Anime News Network, (consulté le 9 août 2019)
  127. (en) Crystalyn Hodgkins, « Fire Force Anime Cancels Airing, Streaming of 3rd Episode : Also: Sound! Euphonium collaboration with Keihan delayed, new Free! film trailer screening cancelled », sur Anime News Network, (consulté le 20 juillet 2019)
  128. (en) « Fire Force Anime Resumes Broadcast With 3rd Episode on Friday », sur Anime News Network (consulté le 29 juillet 2019)
  129. (en) Crystalyn Hodgkins, « Kyoto Animation President Hatta Considers Demolishing 1st Studio Building, Building Public Park With Monument : Hatta: Support messages from around the world are "becoming our emotional support" », sur Anime News Network, (consulté le 20 juillet 2019)
  130. (ja) Kyoto Animation, « 7月18日に発生した事件について », sur kyotoanimation.co.jp,‎ (consulté le 22 juillet 2019)
  131. (en) Jennifer Sherman, « Kyoto Animation Opens Account to Accept Donations for Fire Victims, Rebuilding : Studio reveals account details to accept money after Thursday's fire », sur Anime News Network, (consulté le 24 juillet 2019)
  132. (ja) « 京アニ、原画データサーバー焼損免れる 支援6億円超す », sur Asahi Shinbun,‎ (consulté le 26 juillet 2019)
  133. (en) Crystalyn Hodgkins, « Kyoto Animation's Bank Account Raises 620 Million Yen in 2 Days : Studio details other places that accept donations; Right Stuf also starts donation drive », sur Anime News Network, (consulté le 26 juillet 2019)
  134. (en) Casey BaseelCasey Baseel, « Kyoto Animation official donation account raises over 1 billion yen (US$10.1 million) in one week : Over 50,000 donors have contributed, but recovery costs could still be several times the amount. », sur Anime News Network, (consulté le 2 août 2019)
  135. (ja) « 京都アニメーション 支援金18億円超 支援広がる », sur NHK,‎ (consulté le 9 août 2019)
  136. (ja) « “京アニ”放火 具体的な支援策検討する考え 菅官房長官 », sur NHK,‎ (consulté le 29 juillet 2019)
  137. (en) Crystalyn Hodgkins, « Chief Cabinet Secretary Suga States Japan's Gov't is Considering Support Measures for Kyoto Animation : Suga states he wants to discuss support for studio accepting donations domestically, from abroad », sur Anime News Network, (consulté le 29 juillet 2019)
  138. (en) Jennifer Sherman, « Kyoto Animation Issues Statement About July 18 Fire : Message thanks fans worldwide for support, asks for time », sur Anime News Network, (consulté le 26 juillet 2019)
  139. Hideaki Hatta, « 世界中の皆さまへ », sur Kyoto Animation,‎ (consulté le 7 août 2019)
  140. Agence de presse Jiji, Song for KyoAni played at Koshien stadium, The Japan News (13 août 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :