Inca Garcilaso de la Vega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Inca Garcilaso de la Vega
Inca Garcilaso 1879.jpg
Inca Garcilaso de la Vega
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Gómez Suárez de FigueroaVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Garcilaso de la Vega, el IncaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Sebastián Garcilaso de la Vega y Vargas (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Maîtres
Blas Valera (en), Juan Polo de Ondegardo y Zárate (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
signature d'Inca Garcilaso de la Vega
signature

Inca Garcilaso de la Vega, ou El Inca Garcilaso, de son vrai nom Gómez Suárez de Figueroa, est un chroniqueur métis (de père espagnol et de mère inca) de langue espagnole, né le à Cuzco, dans la vice-royauté du Pérou, et mort le à Cordoue en Espagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gómez Suárez de Figueroa est un métis, fils d'un noble conquistador espagnol, Sebastián Garcilaso de la Vega y Vargas, et de la princesse inca Isabel Chimpu Ocllo (es), descendante de l'Inca Huayna Capac. Il réside à Cuzco, ancienne capitale de l'Empire inca, jusqu'en 1560, date de la mort de son père, année durant laquelle il quitte définitivement le Pérou pour s'installer en Espagne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

C'est le premier grand écrivain péruvien. Ce fut aussi le premier latino-américain à écrire sur l'Amérique depuis l'Europe. Ce sont les Comentarios Reales de los Incas (Commentaires royaux des Incas), qu'il conçoit en deux parties : la première est l'histoire de ses ancêtres maternels, la seconde celle de la conquête du Pérou, qu'il publie au crépuscule de sa vie en 1609. Ce livre est un témoignage unique sur l'histoire des Incas avec une vision moins européenne que les autres ouvrages publiés à cette époque.

L'auteur a aussi écrit une Histoire de la conquête de la Floride[1],[2].

Il a traduit León Hebreo : ce travail fut mis à l’Index librorum prohibitorum du Vatican (« brûlé par l'Inquisition » rapporte Robert Charroux) à cause de ses aspects cabalistiques et théosophiques ; ses rééditions furent interdites.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Garcilaso de la Vega (1539?-1616?) Auteur du texte, Histoire de la conquête de la Floride, ou Relation de ce qui s'est passé dans la découverte de ce païs par Ferdinand de Soto ; composée en espagnol par l'Inca Garcillasso de La Vega et traduite en françois par Sr. Pierre Richelet. Nouvelle édition... [Précédée d'un Avertissement de Lenglet Du Fresnoy.]. Tome 1, (lire en ligne)
  2. Garcilaso de la Vega (1539?-1616?) Auteur du texte, Histoire de la conquête de la Floride, ou Relation de ce qui s'est passé dans la découverte de ce païs par Ferdinand de Soto ; composée en espagnol par l'Inca Garcillasso de La Vega et traduite en françois par Sr. Pierre Richelet. Nouvelle édition... [Précédée d'un Avertissement de Lenglet Du Fresnoy.]. Tome 2, (lire en ligne)
  3. Augustin Garcilaso de la Vega et Edme Couterot, Histoire des guerres civiles des Espagnols dans les Indes ; causées par les souslevemens des Picarres, et des Almagres ; suivis de plusieurs desoltaions, à peine croyables ; arrivées au Peru par l'ambition, & par l'avarice des conquerans de ce grand Empire. Escrite en espagnol par l'Ynca Garcilasso de la Vega. Et mise en françois, par J. Baudoin (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]