In memoriam (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir In memoriam.

In memoriam
Image illustrative de l'article In memoriam (jeu vidéo)

Éditeur EUR Ubisoft
AN The Adventure Company
Développeur Lexis Numérique
Concepteur Éric Viennot

Date de sortie FR [1]
AN [2]
Genre Aventure
Réalité alternée
Mode de jeu Solo uniquement
Plate-forme PC (Windows, Mac OS)
Média 3 CD-ROM
Langue Multi-langue (français, anglais, italien, espagnol...)
Contrôle Clavier et souris

Évaluation ESRB : M ?[2]
PEGI : 16+ ?[1]
Moteur Adobe Director

In memoriam est un jeu vidéo d'aventure et d'investigation mêlant énigmes, séquences vidéo, enquêtes et indices disséminés sur Internet. Conçu par Eric Viennot et développé par le studio français Lexis Numérique. Il est sorti à partir de 2003 sur PC (Windows et Mac OS).

Système de jeu[modifier | modifier le code]

In memoriam nécessite une connexion Internet afin de poursuivre efficacement son enquête à travers une multitude de sites web créés pour la circonstance ou préexistants et se prêtant à l'aventure (comme le site du journal Libération).

Le jeu emmène le joueur sur les traces de Jack Lorski, reporter, et de Karen Gijman, disparus mystérieusement le . Des aides précieuses parviennent également au joueur par courriel. L'agence SKL Network qui employait Jack Lorski ainsi que d'autres enquêteurs épaulent en effet le joueur dans ses recherches.

L'intrigue et la mise en scène — un mystérieux tueur en série échappant à la police et qui sème des indices, avec diffusion de ceux-ci dans la presse, l'enquête menée par un journaliste… — n'est pas sans rappeler l'histoire du Zodiaque, tueur en série qui a sévi dans les années 1960 sur la côte ouest des États-Unis.

Ce jeu fonctionnant obligatoirement avec internet n'est plus jouable. Au lancement du jeu, on demande l'enregistrement en ligne ; cependant, les serveurs Lexis sont fermés depuis le 30 septembre 2014. Il est désormais impossible d'aller plus loin[3],[4].

In Memoriam Revival Project[modifier | modifier le code]

Il existe depuis septembre 2014 une plate-forme gratuite, indépendante, qui tente de faire survivre le jeu original après application d'un correctif. Elle a été mise en place par l'espagnol Softbreakers.

Accueil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « In memoriam - Panorama », Gamekult.
  2. a et b (en) « In memoriam », IGN.
  3. La Rédac, « C'est fini pour Lexis numérique », sur Gamekult.com, (consulté le 7 mai 2017)
  4. Jihem, « Lexis numérique en liquidation judiciaire », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 7 mai 2017)
  5. (en) Jim Saighman, Missing: Since January Review, 29 juin 2004, Adventure Gamers.

Liens externes[modifier | modifier le code]