TGV inOui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis InOui)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
TGV inOui
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la marque.
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo « TGV inOui » sur une rame TGV 2N2,
en gare de Paris-Montparnasse.
Type Marque
Pays d'origine Drapeau de la France France
Date d'introduction 2017
Marché(s) Train à grande vitesse
Propriétaire(s) actuel(s) SNCF
Slogan « Voyagez avec votre temps »
Site officiel www.oui.sncf/tgv/inoui

TGV inOui est le nom d'une offre de TGV présentée par la SNCF le pour certaines dessertes assurées par des trains à grande vitesse[1]. Elle vise à remplacer tous les TGV « classiques » d'ici 2020, en plus de la marque Ouigo (service à bas coûts).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom, tantôt moqué, tantôt défendu lorsqu'il a été dévoilé[2], a été choisi avant le lancement après consultation de clients, à qui, selon Guillaume Pepy, il aurait été également proposé « OuiTGV », un nom qui ne leur aurait évoqué aucun changement et qui aurait été associé au low cost[3] (en l'occurrence Ouigo). Cela vise à concrétiser ce qui était préparé en interne par la SNCF, sous le nom de code « TGV Plus »[4].

L'agence de communication justifie ce nom par des considérations compliquées où se mêlent le confort, l'approbation, le rapprochement, l'innovation et une promesse au client[5].

En 2017, les TGV inOui sont testés sur la ligne Paris – Bordeaux – Toulouse[6].

En , la marque TGV inOui est officiellement présentée. Elle vise à remplacer les TGV actuels avec « plus de confort, de services et de connectivité » ; en , ces TGV circuleront vers Lille, Marseille et Nice au départ de Paris, avant de s'étendre à l'ensemble du réseau jusqu'en 2020. À cette date, leur parc comptera 280 rames contre une centaine en [7].

[modifier | modifier le code]

Le visuel identitaire de l'offre est un ambigramme, lisible à l'endroit comme à l'envers via une symétrie centrale de 180 degrés[8].

Contenu[modifier | modifier le code]

Les services inOui peuvent comprendre le Wi-Fi (la marque inOui remplace le service « TGV Connect[9] »), la restauration à la place, avec commande en ligne, un concierge numérique au travers d'un agent conversationnel nommé Anatole, le changement automatique de billet en cas d'arrivée en avance à la gare, grâce à la géolocalisation[6]. Ces services ont permis à la SNCF de gagner des points dans les enquêtes de satisfaction[6] quand ils ont été testés sur la ligne Paris – Lyon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Séverin Husson, « Nouvelle stratégie commerciale à la SNCF », sur la-croix.com, (consulté le 29 mai 2017).
  2. Franck Bouaziz, « SNCF : Cacophonie et apologie pour l’offre «InOui» », sur liberation.fr, .
  3. Valérie Collet, « La SNCF défend son TGV «inOUI», un nom choisi par les voyageurs », sur lefigaro.fr, article du 29 mai 2017 (consulté le 30 mai 2017).
  4. F. D., « InOui, le pari risqué de la SNCF », sur ville-rail-transports.com, article du 29 mai 2017 (consulté le 30 mai 2017).
  5. Valérie Collet, « Les dessous d'InOui, le nouveau nom tant décrié du TGV », sur lefigaro.fr, article du (consulté le 27 août 2018) : « «O» évoque une bulle de confort et de sérénité; «Oui» notre intention de dire oui, etc. ».
  6. a, b et c Sylvain Arnulf, « La connectivité et les services digitaux au cœur de la nouvelle offre inOui de la SNCF », sur usine-digitale.fr, article du 29 mai 2017 (consulté le 30 mai 2017).
  7. Fabrice Gliszczynski, « Avec Ouigo et Inoui, la SNCF verrouille le marché du TGV », sur La Tribune, (consulté le 22 septembre 2018).
  8. « Inoui ! Le nouveau logo des TGV… », sur grapheine.com, article du (consulté le 27 août 2018).
  9. Amandine, « Le service TGV Connect a changé de nom ! », sur ailleursbusiness.com, (consulté le 23 septembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]