Utilisation des ressources in situ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis In-Situ Resource Utilization)
Aller à : navigation, rechercher
Banc d'essai d'une mini-usine (pour la production d'oxygène et d'eau à partir d'hydrogène importé et de CO2 collecté sur place) développé pour la NASA pour une future mission martienne.

L'utilisation des ressources in situ (en anglais : in-situ resource utilization, ISRU) désigne l'ensemble des techniques consistant, dans le cadre d'une mission spatiale vers un autre corps céleste (Lune, Mars, astéroïdes, etc.), à utiliser les matériaux trouvés sur place pour produire certains des consommables nécessaires à la réalisation des objectifs : carburant pour le trajet retour, eau ou oxygène pour l'équipage humain. L'objectif est de réduire la masse à lancer depuis la Terre et donc de limiter les coûts d'une mission[1]. Le recours à l'ISRU a été étudié par la NASA, notamment pour le séjour prolongé d'équipages sur la Lune envisagés dans le cadre du programme Constellation ainsi que pour les missions habitées vers Mars.

Mise en œuvre dans le cadre des missions spatiales martiennes avec équipage[modifier | modifier le code]

Le recours aux ressources locales a été plus particulièrement étudié aux États-Unis dans la perspective d'une mission spatiale habitée vers Mars. Le recours à cette technique permet de réduire de manière importante la masse à déposer sur le sol de Mars. En utilisant des réactions chimiques simples, on envisage de produire à partir de l'atmosphère martienne d'une part l'oxygène consommée par les astronautes, d'autre part ce gaz utilisé comme comburant et le méthane utilisé comme carburant par la fusée qui doit permettre à l'équipage de quitter la surface de Mars. En amenant sur le sol martien 6 tonnes d'hydrogène et en le combinant avec du dioxyde de carbone puisé dans l'atmosphère de Mars on peut créer en 10 mois jusqu'à 112 tonnes d'un mélange de méthane et d'oxygène. La transformation chimique est réalisée par la réaction de Sabatier : CO2 + 4H2 → CH4 + 2H2O

La NASA a prévu de tester sur Mars un prototype embarqué sur le rover Mars 2020.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]