Inès Takeya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Inès Takeya, née vers 1587 et morte (décapitée) le 10 septembre 1622, à Nagasaki (Japon), était l'épouse d'un Japonais converti au christianisme.

Elle fut arrêtée en 1618 pour avoir hébergé des prêtres catholiques (parmi lesquels des missionnaires jésuites et dominicains). Le 10 septembre 1622 elle fut décapitée à Nagasaki[1], vers l'âge de 35 ans, avec son mari et trente compagnons en 1622 au Japon, vingt-cinq autres étant brûlés. Elle a été béatifiée avec 51 autres martyrs japonais le 7 mai 1867 par le pape Pie IX.

La Bienheureuse Inès Takeya est liturgiquement commémorée le 10 septembre [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le jour du seigneur www.lejourduseigneur.com/Web-TV/Saints/Ines-Takeya